laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le Laos et la Chine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS ET LES AUTRES PAYS -> Les pays d'asie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:49 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Gros morceau la, car en effet la Chine est le premier investisseur au Laos. Exemple:



La Chine subventionne la construction de la RN13 Nord 

 

 
VIENTIANE, (KPL) - Le chantier de la route nationale N°13 (RN13) en direction du nord vient d’ouvrir entre Nateuy et Oudomxay. La signature des documents à ce propos s’est effectuée lundi dernier entre M. Chanthakham Sayadeth, chef du projet, et M. Xun Jia Zheng, directeur de la Yunnan Sunny Road et Bridge Company.
Le vice-Premier ministre Somsavat Léngsavad, M. Sommath Phonséna, ministre des Travaux publics et des Transports, et M. Pan Guangxue, ambassadeur de Chine, ont pris part à la cérémonie tenue à Vientiane pour remettre la concession.
Les travaux débuteront à la fourche de Nateuy, district et province de Luang Namtha (3 Kms environ) ; ils seront poursuivis dans le district de Namor, province d’Oudomxay, jusqu’au centre du district de Xay, ou Oudomxay, sur une longueur totale de 78 Kms.
Après avoir obtenu en juin 2008 une subvention du gouvernement chinois d’un montant de 273 millions de Yuans, monnaie chinoise, le département des Ponts et Chaussées du ministère laotien des Travaux publics et des Transports, en partenariat avec les autres parties concernées et la société chinoise Third Railway Survey & Design Unstitute Group Corporation Tianjin, responsable des travaux, a aussitôt commencé la prospection du tracé de la route. Quant à la réalisation de la maquette, elle a été terminée fin décembre.
La route RN13 Nord est un itinéraire important car il relie Vientiane aux provinces nordiques. La partie à refaire étant en très mauvais état, depuis longtemps déjà, cela prendra 33 mois.
M. Chanthakham a dit que la rénovation routière, avec raffermissement des canaux bordant la chaussée, installation de buses et réfection de cinq ponts, devait être achevée en 2011 ; ajoutant que l'amélioration de la route était l'un des plans stratégiques du gouvernement en faveur des infrastructures de base visant à faciliter le développement socio-économique et à rayer le Laos de la liste onusienne des pays les moins avancés d'ici 2020.
M. Chanthakham a souligné qu'il était nécessaire de revoir l'infrastructure du réseau routier au profit du commerce et du tourisme, ce qui bénéficiera finalement aux villageois locaux. La RN13 Nord a une longueur totale de 678 Km. Elle commence au palais Présidentiel (Horkham), à Vientiane, traverse les provinces de Vientiane, Luang Prabang, Oudomxay et Luang Namtha avant d'atteindre la frontière chinoise.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:49 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:50 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

L’aide de l’Assemblée populaire de Chine comprenant 24 ordinateurs équipés et 10 caméras digitales d’une valeur de 44000 dollars a été remise à l’Assemblée nationale du Laos.
La remise de ces dons modernisant le matériel de bureau de l’AN s’est déroulée le 5 févier entre M. Thongteuan Sayasén, directeur du bureau de l’AN, et M. Pan Guangxue, ambassadeur de Chine.
A cette occasion, M. Sayasén a chaleureusement remercié M. Pan Guangxue ainsi que son Parti et son gouvernement mais aussi l’Assemblée populaire chinoise pour leur générosité qui permettra à l’AN de vivre avec son temps.


______


L'organisation chinoise Serve 2U apporte régulièrement son soutien aux hôpitaux du Laos. C'est ainsi que la semaine dernière, elle a donné un lot d'équipements médicaux à l'hôpital de l'Amitié et aux départements de la santé des provinces de Borikhamxay et de Saravane.
La remise de ces équipements a été organisée à l'hôpital de l'Amitié, en présence du vice- président de l'organisation Serve 2U, M. Chung YK Kenneth, le directeur de l'hôpital de l'Amitié, le Dr Vanlième Bouaravong, le représentant du département de la santé de la province de Borikhamxay, le Dr Vannaheuang Lasachak et le directeur de l'hôpital de la province de Saravane, le Dr Boualay Sèngkèomiko.
« Cette aide est précieuse pour le développement des services de notre hôpital et la qualité des soins dispensés aux patients, a déclaré le Dr Boualay Sèngkèomiko. L'hôpital de Saravane accueille une population souvent issue des zones isolées. Grâce à l'aide de Serve 2U, nous avons pu constituer des équipes médicales itinérantes pour aller au devant des gens ne pouvant se déplacer. J'espère que nous pourrons encore renouveler cette expérience qui a été un franc succès. »
Du 8 au 15 janvier, une équipe médicale de l'hôpital de l'Amitié et des médecins de Serve 2U ont dispensés des soins aux populations des zones éloignées des provinces de Houaphanh et de Xiengkhouang. Bien entendu, les soins étaient gratuits. En huit jours, 3 330 personnes de ces deux provinces ont été examinées et soignées par ces équipes. Le coût total de cette aide s'est élevé à 36 millions de kip, soit 44 000 dollars.
L'organisation Serve 2U a aussi remis des produits de consommation courante aux familles pauvres. L'équipe de l'hôpital de l'Amitié se compose de neuf médecins placés sous la direction de la directrice adjointe de l'hôpital de l'Amitié le Docteur Phoukhieng Douangchack.
L'organisation Serve 2U se compose de 32 médecins placés sous la direction de son vice- président, M. Chung YK Kenneth.
Par le passé, l'organisation Serve 2U a coopéré avec l'équipe de médecins de l'hôpital de l'Amitié en dispensant des soins dans les provinces d'Attopeu, de Xékong et de Vientiane.
En outre, Serve 2U dispense également des formations médicales en langue anglaise au corps médical de l'hôpital de l'Amitié. La coopération entre l'hôpital de l'Amitié et Serve 2U a commencé en 2004. Trois fois par an, l'organisation procède à des actions destinées à l'équipe de médecins de cet hôpital dans le but de dépister des maladies et de soigner les populations des zones isolées.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:51 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Déclaration du ministère lao des Affaires étrangères concernant les émeutes de Xinjiang



Le gouvernement lao a fait le 10 juillet une déclaration portant sur la situation des émeutes qui se sont déroulées dans le district d'Urumqi, capitale de la région autonome de Xinjiang. Le gouvernement lao a suivi de près la situation et a considéré que les mesures mises en place par le gouvernement chinois sont nécessaires afin protéger l'ordre de la social, et espère que la situation sera réglée et reviendra rapidement à la normale.



Ben oui.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:51 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Choummaly Saygnasone, secrétaire général du Comité central du Parti révolutionnaire populaire du Laos et président de la République démocratique populaire du Laos, effectuera une visite de travail en Chine du 9 au 16 août, a déclaré lundi à Beijing Li Jun, porte-parole du Département international du Comité central du Parti communiste chinois (PCC). Choummaly Saygnasone visitera la Chine sur l'invitation du président chinois Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central du PCC


+

Vientiane, (KPL) - Le colonel Chao Sheng, conseiller militaire de l’ambassade de Chine près le Laos, a organisé à la fin de la semaine dernière à l’hôtel Laos Plaza de Vientiane, un banquet en l’honneur du 82e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire de Libération (APL) de Chine (01/08/1927-01/08/2009).
Le Générale de division Chansamone Changnalath, membre du Comité central du Parti, chef de l’Académie de la défense nationale Kaysone Phomvihane, l’ambassadeur de Chine au Laos Pan Guangxue, de nombreux ministres et vice-ministres, des fonctionnaires de haut rang, des membres du Comité exécutif de l’Association de l’amitié lao-chinoise, ainsi que des attachés militaires des pays amis l’ont honoré de leur présence.
Dans son allocution, le colonel Chao Sheng a parlé du développement de l’Armée populaire de libération chinoise, déclarant qu’au cours de ces 82 dernières années, sous la direction intelligente du Parti communiste chinois, l’APL est passée d’une petite armée à une grand corps d’Etat, et de la faiblesse à la puissance. Ajoutant qu’à l’heure actuelle, l’APL devient une grande muraille protégeant l’ensemble du territoire, la sécurité et la souveraineté nationale, c’est le pilier robuste qui protège la paix et la sécurité régionale et mondiale. B. Vannapha


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:52 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La Chine réalisera un satellite pour le Laos
le 26/9/2009  par AFP




Après l'avoir déjà fait pour le Nigeria et le Venezuela, la Chine va construire et lancer un satellite de communications pour le Laos, ont rapporté samedi les médias chinois. La Chine construira également au Laos même un centre de contrôle, selon l'accord signé vendredi, ont-ils précisé, citant un responsable de l'Académie chinoise de la technologie des lanceurs (China Academy of Launch Vehicle Technology, CALT). Le satellite de la série Dongfang Hong (Orient rouge) sera lancé par une fusée Longue Marche. Aucune date n'a été donnée pour le lancement.
En 2007, pour la première fois, la Chine avait réalisé et lancé un satellite pour un pays étranger, en l'occurrence le Nigeria. Cependant, le satellite NigComSat-1, utilisé en particulier pour la téléphonie, l'internet haut-débit et la télévision, avait été jugé irrécupérable un an après en raison de problèmes techniques. Il avait coûté 257 millions de dollars (205 millions d'euros). En octobre 2008, Pékin a lancé le premier satellite vénézuélien, Venesat-1, qui avait coûté 241 millions de dollars.
Jeudi, le président bolivien Evo Morales a indiqué, après une rencontre avec son homologue chinois Hu Jintao, que la Chine avait accepté d'aider la Bolivie à construire et lancer son premier satellite de télécommunications d'ici trois ans maximum.
La Chine, qui a considérablement développé son programme spatial ces dernières années, est de plus en plus présente sur le marché des satellites et de leur lancement.
En mars dernier, le numéro un du secteur Arianespace s'était dit "choqué" de la décision de l'opérateur européen de satellites Eutelsat de confier un lancement à une fusée chinoise au détriment de son groupe, l'accusant de contourner des règles américaines destinées à éviter l'exportation de matériels sensibles. "Nous ne contestons pas le facteur prix, même si nous pensons que pour pénétrer le marché, la Chine pratique des prix ne reflétant pas vraiment la réalité économique", avait alors affirmé le PDG d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:52 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La fête nationale de Chine célébrée à Vientiane 

 

 
Vientiane, (KPL) – Dans la soirée de lundi dernier, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine, M. Pan Guangxue, a organisé avec son épouse un banquet au Don Chan Palace de Vientiane, en l’honneur de la célébration du 60e anniversaire de la fête
nationale de son pays. On y a remarqué la présence de M. Bouasone Bouphavanh, Premier ministre, de M. Somsavat Léngsavad, vice-Premier ministre permanent et membre permanent du gouvernement, des ministres et vice-ministres et des membres du corps diplomatique ainsi que des représentants des organisations étrangères en mission au Laos.
En cette merveilleuse et importante occasion, Monsieur l’ambassadeur a dit dans son discours qu’au cours de ces 60 dernières années, grâce à l’immuable contribution du gouvernement et des Chinois, la Chine avait remporté un grand succès dans plusieurs domaines se traduisant par une croissance du PIB en 2008, avec un revenu moyen de 3 315 $US par personne, plaçant la Chine au 3e rang mondial.
« Bien que la Chine ait du faire face à l’impact de la crise financière mondiale, le taux de sa croissance économique est resté au très honorable niveau des 8%. Les Chinois sont fiers de créer une société civilisée, prospère, solidaire, pacifique et autosuffisante. La République populaire chinoise et la RDP Lao sont des pays voisins partageant chaines de montagne et fleuves. Durant les 48 ans de l’établissement de leurs relations diplomatiques, la traditionnelle amitié lao-chinoise se développe jour après jour de même que la coopération multilatérale qui ne cesse de progresser » a souligné le diplomate chinois.
Monsieur l’ambassadeur a également dit être convaincu que sous la direction des deux Partis et des deux Etats, les rapports de partenariat stratégique ne pourront que s’étendre.      B. Vannapha


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:53 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La fête nationale de Chine célébrée à Vientiane 

 

 
Vientiane, (KPL) – Dans la soirée de lundi dernier, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine, M. Pan Guangxue, a organisé avec son épouse un banquet au Don Chan Palace de Vientiane, en l’honneur de la célébration du 60e anniversaire de la fête
nationale de son pays. On y a remarqué la présence de M. Bouasone Bouphavanh, Premier ministre, de M. Somsavat Léngsavad, vice-Premier ministre permanent et membre permanent du gouvernement, des ministres et vice-ministres et des membres du corps diplomatique ainsi que des représentants des organisations étrangères en mission au Laos.
En cette merveilleuse et importante occasion, Monsieur l’ambassadeur a dit dans son discours qu’au cours de ces 60 dernières années, grâce à l’immuable contribution du gouvernement et des Chinois, la Chine avait remporté un grand succès dans plusieurs domaines se traduisant par une croissance du PIB en 2008, avec un revenu moyen de 3 315 $US par personne, plaçant la Chine au 3e rang mondial.
« Bien que la Chine ait du faire face à l’impact de la crise financière mondiale, le taux de sa croissance économique est resté au très honorable niveau des 8%. Les Chinois sont fiers de créer une société civilisée, prospère, solidaire, pacifique et autosuffisante. La République populaire chinoise et la RDP Lao sont des pays voisins partageant chaines de montagne et fleuves. Durant les 48 ans de l’établissement de leurs relations diplomatiques, la traditionnelle amitié lao-chinoise se développe jour après jour de même que la coopération multilatérale qui ne cesse de progresser » a souligné le diplomate chinois.
Monsieur l’ambassadeur a également dit être convaincu que sous la direction des deux Partis et des deux Etats, les rapports de partenariat stratégique ne pourront que s’étendre.      B. Vannapha


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:54 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La Chine et le Laos ont réaffirmé mercredi leur engagement à promouvoir leur partenariat stratégique. "Les présidents des deux pays sont parvenus à un nouveau consensus concernant l'orientation des relations bilatérales, ce qui a frayé une voie pour l'avenir," a déclaré He Guoqiang, secrétaire de la Commission centrale de Contrôle de la Discipline du Parti communiste chinois (PCC) lors de sa rencontre avec une délégation du Parti révolutionnaire populaire, parti au pouvoir du Laos, en visite en Chine.
Le président chinois Hu Jintao et son homologue laotien Choummaly Saygnasone se sont mis d'accord sur l'établissement d'un partenariat stratégique en septembre, lors de la visite du président laotien en Chine.
M. He a indiqué que les deux pays suivaient la voie socialiste de développement et partageaient des idées et des objectifs de développement.
Ces dernières années, la Chine et le Laos ont procédé à de fréquents échanges de haut niveau et mené une coopération fructueuse en matière d'édification du parti et de l'Etat, a-t-il rappelé.
Il a proposé aux départements concernés des deux pays d'appliquer le consensus et les accords des présidents chinois et laotien afin d'apporter des bénéfices aux deux pays.
Thongsing Thammavong, membre du Bureau politique central du Parti révolutionnaire populaire du Laos, a exprimé, de son côté, que son parti était prêt à étudier et à s'inspirer des expériences de la Chine en matière de renforcement de l'édification du parti et du développement économique.
Le Parti révolutionnaire populaire du Laos approfondira ses échanges avec le PCC et fera progresser le partenariat stratégique global entre le Laos et la Chine, a-t-il ajouté.
Thongsing Thamavong et sa délégation sont arrivés à Beijing mercredi dernier pour une visite d'une semaine en Chine.


Xinhua.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:54 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Chine/Laos: création d'une réserve naturelle pour protéger l'éléphant d'Asie
Imprimez  /  Envoyez
La Chine et le Laos ont signé un accord sur la construction d'une réserve naturelle transfrontalière afin de mieux protéger les éléphants d'Asie et d'autres animaux rares.

Cette réserve s'étendra sur 31 300 hectares de forêts en Chine et 23 400 hectares au Laos, a précisé Tang Zhongming, directeur adjoint de l'administration de la réserve naturelle nationale de Xishuangbanna (province du Yunnan).

La protection des animaux rares, dont l'éléphant d'Asie et le tigre d'Indochine, est de plus en plus difficile en raison du développement socio-économique et du déplacement humain croissant.

"La réserve naturelle est un projet pionnier et nécessaire", a souligné Tang Zhongming.

Dans le cadre de l'accord, les deux pays fourniront une formation technique aux employés de la réserve, sensibiliseront les villageois à la protection des animaux et encourageront les échanges entre les deux peuples.

De plus, les deux parties tenteront de résoudre les conflits qui opposent l'homme à l'éléphant et enquêteront sur la biodiversité de la réserve. Un système de partage d'informations géographiques sera également mis en place.

Environ 250 éléphants d'Asie, le plus grand animal terrestre du continent, vivent à l'état sauvage à l'extrême sud-ouest de la province chinoise du Yunnan. Ils traversent souvent les forêts frontalières.

Selon un recensement du Fonds mondial pour la nature, entre 25 600 et 32 750 éléphants d'Asie vivaient à l'état sauvage de l'Inde au Vietnam en 1995.

"Protéger les animaux sauvages et maintenir l'équilibre écologique dans la région frontalière est notre responsabilité", a fait remarquer Yang Songhai, directeur de l'administration de la réserve de Xishuangbanna.

La future réserve naturelle fait partie des efforts visant à construire un meilleur habitat pour les animaux des forêts tropicales.

La Banque asiatique de Développement financera également la mise en place de corridors de protection reliant la réserve de Xishuangbanna à la province de Luangnamtha, au Laos, a-t-il ajouté.


Source: xinhua



Pour une fois c'est pas si mal.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 11:25 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La Chine finance la construction d’un barrage à Oudomxay
 

 
Vientiane, (KPL) - Une société chinoise prévoit d'investir environ 70 millions de dollars dans la construction d'une petite centrale hydroélectrique dans la province septentrionale laotienne d'Oudomxay.
Le Président de la compagnie China National Electrical Equipment Corporation, M. Zhao Lin Rou, a dévoilé mercredi dernier le plan d'investissement au Laos de sa société, après s’être accordée avec le gouvernement laotien quant au développement du barrage Nam Baèng, à quelque 130 km d’Oudomxay, capitale provinciale.
La signature de l’accord s’est effectuée la semaine dernière au Don Chan Palace entre les représentants des deux gouvernements, côté laotien, M. Thongmy Phomvixay, vice-ministre du Plan et de l’Investissement, et côté chinois, M. Zhao Lin Rou. Un certain nombre de hauts fonctionnaires du gouvernement ont également assisté à la signature.
La société chinoise est encore parvenu à un accord sur le pouvoir d'achat de l’électricité avec l'Electricité du Laos pour garantir une part de marché de l'électricité, et un accord de concession avec le gouvernement avant de pouvoir commencer la construction de l'usine.
Les fonctionnaires du ministère de l'Énergie et des Mines ont annoncé que la société chinoise serait en mesure de commencer les travaux avant 2012.
M. Rou Lin a déclaré que son entreprise s'était intéressée au marché de l'électricité du Laos après avoir pris connaissance de la demande locale grandissante d'électricité alimentée par un accroissement de la population et des investissements locaux et étrangers dans l'industrie de transformation.
Ce dernier a fait savoir que China National Electrical Equipment Corporation avait une grande expérience dans le développement des centrales hydroélectriques à travers le monde.
« Notre société est classée comme 500 e entreprise de construction dans le monde » a-t-il dit, ajoutant qu’elle était engagée dans la construction d'une centrale hydroélectrique majeure en Chine.
M. Rou Lin a ensuite expliqué que des machines d’une puissance totale de 1800MW seront installées dans la Centrale électrique au charbon de Hongsa, province de Xayaboury, espérant que le capital investi permettrait non seulement de booster les relations entre le Laos et la Chine, mais aiderait aussi le Laos à atteindre ses objectifs de réforme et de développement économiques.
Il a dit sa compagnie était heureuse de gagner la confiance du gouvernement laotien et essaierait de satisfaire ses plans d'investissement. C'est la politique même du gouvernement laotien de transformer son pays en «batterie de l'Asean».
Le gouvernement a signé des mémorandums d'entente afin de fournir 7000MW d'énergie à la Thaïlande à partir de 2015 et 3000MW au Vietnam d'ici 2020. Le gouvernement veut également accroître l'accès à l'électricité des familles laotiennes d’environ 60% à l'heure actuelle à 90% d'ici 2020.
Il y a actuellement 17 centrales en phase de planification, y compris une usine d'énergie hydraulique de 260MW dans les provinces de Luang Prabang et Xayaboury. 45 autres centrales sont en cours d'étude de faisabilité.
Les représentants du secteur de l'énergie au Laos et au Cambodge ont également signé fin 2009 un accord d'achat pour la fourniture d'environ 5 MW. Selon le ministère du Plan et de l'investissement, le secteur de l'énergie a été le principal moteur de l'économie laotienne durant la dernière décennie. L'investissement dans le secteur a atteint environ 4,1 milliards de dollars depuis 2001. B. Vannapha.


Revenir en haut
mekong73
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2010
Messages: 161
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 17:26 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

pour le chantier de la route RN13 nord je confirme qu'ils ont déjà commencé un bon moment,ce sont les ouvriers chinois qui font les travaux foué ,comme le dit plus haut c'est entre nateuy et oudomxay,j'espère que ça rejoindra vientiane(ça va etre très long mais vraiment très long)car les routes sont mauvaises avec tous ces montagnes  rouge

Revenir en haut
jeanjean
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 839
Localisation: reims

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 17:43 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

ce qui est dommage avec les chinois c'est que c'est a 100 %  chinois même la main d'oeuvre est chinoise  il pourrais quand même  embaucher des laos
_________________
le pays ou en s'ennuie pas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Jeu 22 Juil - 12:09 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Chine, le plus grand investisseur au Laos




 La Chine a dépassé la Thaïlande pour devenir le plus grand investisseur au Laos. De 2005 à 2009, la Thaïlande s'est toujours classée à la première place des investisseurs dans ce pays. Au premier semestre de l'année, les compagnies chinoises ont investi dans 16 projets, d'un fonds total de 344 millions de dollars, contre quatre projets thaïlandais cumulant un total de 3,7 millions de dollars.
Selon le ministère laotien du Plan et de l'Investissement (MPI), depuis 2000, la Chine a investi environ 2,9 milliards de dollars au Laos. Elle est suivie par la Thaïlande (2,6 milliards de dollars) et le Vietnam (2,1 milliards).
L'investissement chinois va essentiellement à l'exploitation minière, à l'hydroélectricité, à l'agriculture et aux services, a annoncé le chef du Département de promotion de l'investissement du MPI, Achong Laomao.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 23 Juil - 16:04 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Le Chine et la Laos s'engagent à renforcer leur coopération militaire



Pékin, (CRI/KPL) - La Chine et le Laos se sont engagés jeudi à renforcer leurs liens militaires et les relations bilatérales. « Il est d'une grande importance pour la Chine et le Laos de renforcer leurs échanges et leur coopération dans les domaines de la politique, du commerce, de l'économie, de la culture et de la défense », a déclaré le Premier ministre chinois Wen Jiabao au Général du corps d’armée Douangchay Phichit, vice-Premier ministre et ministre de la Défense du Laos.
M. Wen Jiabao et le général Douangchay Phichit ont salué les relations entre la Chine et le Laos et appelé à renforcer les relations entre les deux partis au pouvoir, les deux pays et les deux forces armées lors d'une rencontre d'une demi-heure à Beijing.
Le ministre chinois de la Défense nationale Liang Guanglie s'était entretenu avec Douangchay Phichit plus tôt jeudi.
"La Chine attache de l'importance aux relations avec le Laos et son armée. C'est non seulement dans l'intérêt des deux peuples mais aussi nécessaire pour la stabilité et le développement de cette région", a indiqué Liang Guanglie.
Saluant l'amitié de longue date entre les deux pays, Liang Guanglie a indiqué que la Chine va continuer à oeuvrer avec le Laos au renforcement de cette amitié et à l'expansion de la coopération, afin de promouvoir les relations bilatérales dans les domaines politique et militaire.
Le général Douangchay Phichit a aussi constaté avec plaisir que la coopération entre les deux pays avait progressé de manière satisfaisante ces dernières années. Le gouvernement et l'armée du Laos continueront leur politique amicale vis-à-vis de la Chine et de promouvoir le développement commun, a-t-il ajouté.
Le ministre laotien a de plus réaffirmé l'adhésion du gouvernement et des forces armées du Laos à la politique d'une seule Chine. A l'issue de la rencontre, les deux ministres de la Défense ont signé un accord de coopération.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 4 Oct - 06:20 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La fête nationale de Chine célébrée à Vientiane


Vientiane, (KPL) –
Dans la soirée de mardi dernier, l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine près le Laos, Mme Bu Jianggua, a organisé un banquet à l’hôtel Lao Plaza de Vientiane, en l’honneur de la célébration du 61 e anniversaire de la fête nationale de son pays. On y a remarqué la présence de M. Somsavat Léngsavad, vice-Premier ministre et membre permanent du gouvernement, des ministres et vice-ministres, et des membres du corps diplomatique ainsi que des représentants des organisations étrangères en mission au Laos.
En cette merveilleuse et importante occasion, Madame l’ambassadrice a dit dans son discours qu’au cours de ces 61 dernières années, grâce à l’immuable contribution du gouvernement et du peuple, la Chine avait remporté un grand succès dans plusieurs domaines.
La République populaire chinoise et la RDP Lao sont des pays voisins partageant chaines de montagne et fleuves. Durant les 49 ans de l’établissement de leurs relations diplomatiques, la traditionnelle amitié lao-chinoise s’est développée jour après jour de même que la coopération multilatérale qui ne cesse de progresser » a souligné la diplomate chinoise.
Madame l’ambassadrice a également dit être convaincu que sous la direction des deux Partis et des deux Etats, les rapports de partenariat stratégique ne pourront que s’étendre.
Rappelons que la République populaire chinoise et la RDP Lao ont établi les relations diplomatiques le 25 avril 1961.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 1 Déc - 07:33 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Le Laos et la Chine discutent de la coopération culturelle


Vientiane, (KPL) -- Le Laos et la Chine ont discuté des plans pourrenforcer leur coopération culturelle car ils considèrent le secteursocioculturel comme un facteur important de la croissance économiqueet de la réduction de la pauvreté. Le ministre chinois de la Culture Cai Wu a dirigé une
délégation arrivée au Laos ce lundi chaleureusement accueillie par le ministre laotien de l'Information et de la Culture Mounkeo Oraboun et d'autres responsables laotiens.  
Les deux ministres se sont informé des activités culturelles de leurs pays respectifs ainsi que des politiques nationales visant à promouvoir et préserver la culture et le patrimoine pour favoriser le développement national. Malgré le fait que la coopération culturelle entre le Laos et la Chine ait été renforcée ces derniers temps, M. Oraboun a suggéré aux deux pays de signer un protocole d'entente pour établir les lignes directrices de la future coopération. La première visite au Laos de M. Cai Wu eu lieu en 1998 quand il était chef adjoint de la Commission des relations extérieures du Comité central du Parti communiste chinois.  
Il a dit avoir apprécié les changements positifs au Laos depuis sa première visite dans le pays. Les échanges culturels sont une des activités les plus prolifiques entre le Laos et la Chine. En 2008, une équipe d'artistes chinois est venue au Laos et en octobre de cette année des artistes laotiens ont été invités à se produire à Shanghai dans le cadre de l'Expo universelle de Shanghai. Les échanges culturels contribuent à promouvoir une meilleure compréhension entre les peuples du Laos et de la Chine, qui à son tour contribue à améliorer les relations et la coopération globale entre les deux pays.  
En septembre de cette année, M. Oraboun a effectué une visite en Chineau cours de laquelle il a rencontré le ministre de la Culture chinoise pour discuter des questions liées à leur coopération. Le Laos et la Chine ont établi des relations diplomatiques le 25 avril 1961. En tant que nations abritant de nombreux groupes ethniques, les gouvernements du Laos et de la Chine attachent une grande importance à la préservation du patrimoine culturel en parallèle avec la croissance
économique.M. Cai Wu a fait remarquer qu'il était inutile de se concentrer uniquement sur la croissance économique sans promouvoir le patrimoine culturel. La culture peut aussi être promue et développée pour générer des revenus pour les populations locales.
En Chine, les émissions de radio et de télévision sont accessibles dans presque tous les villages du pays. Des informations sur la façon d'élever les animaux ou de cultiver des légumes sont également accessibles sur Internet. Cela contribue à promouvoir la culture et à permettre aux villageois d’apprendre pour sortir de la pauvreté.
M. Oraboun a remercié le gouvernement de la Chine pour sa contribution
à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel du Laos. Il a déclaré que le niveau de vie des Laotiens s’est amélioré et de nombreuses personnes mettent en œuvre des idées novatrices pour développer le pays. Enfin, il a déclaré que son gouvernement favorisait la préservation de la culture sous diverses formes, notamment les festivals ethniques et les concours artistiques.  


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Jeu 2 Déc - 19:55 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Une statue pour dire non à la Chine et à la Thaïlande

En dévoilant début novembre une sculpture du roi Anouvong, symbole de la résistance aux envahisseurs, le petit pays semble adresser à ses voisins un message d'indépendance.



02.12.2010 | Supalak Ganjanakhundee | The Nation



© Droits réservés
La statue du roi Anouvong à Vientiane, la capitale laotienne.

L'érection d'une statue du roi Anouvong à Vientiane, la capitale laotienne, peut être vue comme une contestation directe de la suprématie du voisin thaïlandais ou comme un message fort appelant le régime en place à résister aux tentatives de domination tous azimuts. Il est étonnant que le régime marxiste-léniniste laotien ait choisi un ancien roi -  plutôt qu'une icône du communisme ou un héros contemporain - pour incarner sa volonté de renforcer l'image nationale. Peut-être est-ce parce que les Laotiens vénèrent les figures royales et n'honoreraient jamais un homme du peuple.
Ce n'est la première statue de roi à Vientiane. Y trônent déjà celles de Setthathirat, qui déplaça la capitale de Luang Prabang à Vientiane il y a 450 ans [face à la menace d'une invasion birmane], et de Sisavang Vong, qui joua un rôle central dans l'indépendance du pays par rapport à la France. La toute nouvelle statue d'Anouvong, elle, rappelle la lutte courageuse contre les conquérants siamois [ou thaïlandais] qui fut livrée sous son règne, de 1805 à 1828. Le roi Anouvong monta sur le trône alors que le royaume du Lan Xang faisait partie du royaume du Siam. C'est après une visite à Bangkok, où il constata la dureté du traitement infligé aux prisonniers, qu'il décida de secouer le joug. S'il perdit sa bataille contre le Siam, Anouvong fut érigé au rang de héros national et devint une légende pour le peuple lao, tandis qu'il n'était qu'un rebelle aux yeux des Thaïlandais. L'armée du Siam mit à sac Vientiane, entraînant par la suite le déclin du royaume de Lan Xang.
Le Parti révolutionnaire populaire lao, au pouvoir, a érigé cette statue à la mémoire de ce grand roi, 182 ans plus tard, et pour marquer le 450e anniversaire de la capitale. Haute de huit mètres, elle est tournée vers l'ouest et au-delà duMékong, vers la Thaïlande. Le roi tient dans sa main gauche une épée et a le bras droit tendu à l'horizontale. Pour les autorités, la statue, qui présente Anouvong comme un roi courageux qui ne céda jamais à l'emprise siamoise, vient rappeler aux Laotiens que leur pays a besoin d'un dirigeant de sa trempe. De fait, le Laos est un tout petit pays encadré de grands voisins : la Thaïlande au sud et à l'ouest, le Vietnam à l'est et le géant chinois au nord. Pour survivre, il doit maintenir un savant équilibre entre ces puissances. Aujourd'hui, la Chine submerge le Laos de bourses, d'aides financières, de prêts à taux préférentiels et d'investissements [afin notamment d'exploiter ses ressources naturelles]. Parallèlement, l'emprise vietnamienne sur le parti au pouvoir au Laos est elle aussi difficile à éviter, en raison de l'histoire commune de ces deux pays dans leur conquête de l'indépendance. Quant à la Thaïlande, elle est pour ainsi dire une sœur de sang du Laos, qu'elle influence par ailleurs depuis longtemps en termes tant économiques que sociaux et culturels. Espérons donc que le roi Anouvong parvienne à aider les valeureux Laotiens à protéger leur petit pays contre la puissance écrasante de ses grands voisins.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 25 Déc - 07:36 (2010)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

La Chine construit une usine de transformation de potasse à Naxaithong( malgré la statue^^)


Vientiane, (KPL) -- Un terrain a été affecté à une usine de transformation d’engrais potassiques mercredi dernier dans le village de Dongbong, arrondissement de Naxaithong, après l’annulation précédente du plan de l'investisseur étranger pour construire ses installations dans l’arrondissement de Xaythany, Vientiane.
Le projet est géré par la Société minière Sinohydro Lao, avec un coût d'investissement total de 94,6M $US sur une période de concession de 19 ans. L'usine sera construite sur 28 hectares et les travaux seront terminés en 24 mois. L’usine pourra traiter annuellement 120 000 tonnes d'engrais de potasse destinées à l'exportation.
Le vice ministre de l'Energie et des Mines, M. Somboun Rasasombath, a parlé lors d'une cérémonie tenue mercredi pour lancer la construction de l'usine, disant que le groupe d’entreprise Sinohydro opère dans de nombreux secteurs industriels, centrales hydroélectriques et exploitations minières à travers le Laos, y compris dans la cimenterie de la province de Khammuane et le barrage Nam Ngum 5 avec ses lignes de transmission de 115kv.
M. Somboun a dit que le début de la construction de l'usine de potasse est une étape importante qui coïncide avec les célébrations du 450 e anniversaire de Vientiane en tant capitale du Laos, du 35 e anniversaire de la fête nationale, du 90 e anniversaire de la naissance du Président Kaysone Phomvihane et du prochain Congrès du Parti.
L'usine s'inscrit dans un projet d'excavation de potassium dans le district de Xaythany et se trouve à environ 20 km du centre ville de Vientiane. C'est la 3 e usine d'engrais au Laos, ouverte après celles de Thongmang, dans l’arrondissement de Xaythany pareillement, et de Nongbok, dans la province de Borikhamxay.
Deux autres projets similaires sont actuellement en phase d’étude économique et technique, et d’évaluations d'impacts environnemental et social, a noté M. Rasasombath.
Le gouvernement laotien espère que ces projets permettront d'accroître la capacité d'exportation du Laos, de stimuler la production agricole et de déplacer le pays de la liste des pays les moins développés d'ici à 2020.
Ils contribueront également à stimuler la croissance économique et à créer de nouvelles sources de revenus pour le budget de l'Etat. Le Directeur adjoint du Groupe Sinohydro, M. Yuan Xong Bo, a dit que pendant la phase de construction, la compagnie respectera strictement les normes énoncées par le gouvernement laotien et mettra en œuvre le projet comme convenu.
Il a également exprimé sa confiance dans la contribution du projet à stimuler la production des exportations.
Des plans sont en cours pour construire une ligne de chemin de fer reliant la Chine et la Thaïlande via le Laos, avec un projet prévu pour 2014. M. Yuan Bo Xong a dit que ce chemin de fer ouvrira plus de possibilités de marchés pour l’usine d'engrais potassiques. Ce mercredi, le Directeur général de la compagnie minière Sinohydro Lao, M. Tong Pin Hong, a expliqué aux médias laotiens: « L'entreprise exportera 100% de ses produits. La plupart sont destinés à la Chine, et le reste à la Thaïlande.»
Le gouvernement laotien a accordé une licence à Sinohydro en 2006 pour entreprendre la prospection et l'exploration de potassium dans l’arrondissement de Xaythany. La société a découvert le potentiel des ressources minières dans une partie du village de Huaydaenmeuang.
La compagnie va creuser une mine de potassium dans la région de Huaydeanmeaung et à proximité de villages pour alimenter l'usine de traitement. Elle utilisera une technologie respectueuse de l'environnement dans les deux travaux d’exploitation et de production.
La cérémonie de pose de la première pierre s’est déroulée en présence du vice-Premier ministre permanent Somsavat Léngsavad, du vice-ministre du Plan et de l’Investissement Thongmy Phomvisay, et de l'ambassadrice de Chine Mme Bujinguo.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 2 Avr - 07:36 (2011)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

Laos/Chine : développement du secteur des mines dans le Sud


Vientiane, (KPL) – A l’hôtel Don Chan Palace, l’Union des entreprises Lao Service Incorporation Ltd (LSI) et la société chinoise CHALCO de Hongkong (Aluminum Corporation of China Limited) ont conjointement organisé une cérémonie de signature d’un accord de joint-venture dans le projet de l’exploitation et la transformation de la bauxite dans les districts de Xanxai, province d’Attapeu, et de Dakchung, province de Xékong.
La signature s’est déroulée le 30 mars entre M. Saysana Samingvongsa, P.D.G de LSI et M. Li Hai Ming, P.D.G de CHALCO HK, en présence de M. Cheuang Sombounkhanh, ministre près le bureau du Premier ministre, de M. Thongmy Phomvisay, vice-ministre du Plan et de l'Investissement, de Mme Bu Jiangua, ambassadrice de Chine au Laos, des vice-ministres et des gouverneurs ainsi que des représentants des parties concernées des deux côtés.
Cet accord pour la prospection, l’investissement et l’étude de faisabilité des mines de bauxite, et de transformation en aluminium et alumina au sud du Laos.
Dans son allocution, M. Samingvongsa a déclaré que selon les orientations et la politique du Parti, la loi autorisait les sociétés mixtes avec un fonds mi public mi privé car le gouvernement appelle à l’industrialisation rapide du pays. Cette entreprise a des capitaux et de l’expérience sur la construction, notamment dans les dites provinces, et travaille également dans les mines Aluminium et Alumina.
Ce grand projet intéresse beaucoup le gouvernement et LSI, car les revenus reversés au gouvernent vont booster le pays et l’industrialiser. Après les prospections de bauxite, LSI continue d’exploiter en respectant la loi du ministère de l’Energie et des Mines, avec des capitaux domestiques et étrangers. LSI et CHALCO HK coopèrent pour la prospection de la bauxite et en Chine, CHALCO HK occupe le premier range mondial, reconnu dans le secteur comme agent de marketing expert ayant une expérience de plus de 40 ans avec ses 25 usines dans le monde.
Le PDG de LSI Sananasin Vongsa a dit: « Ce projet aura 2 phases, la première étant la fouille et l’étude de faisabilité de 2 ans avec les capitaux privés de 30M $US. La deuxième phase sera consacrée à la construction de l’usine avec un investissement prévu d’un à dix milliards $US. Il est de plus question d’agrandir selon les résultats et le filon trouvé, et bien sûr les besoins du marché. Cela contribuera par ailleurs au développement socioéconomique local avec l’offre d’emplois aux habitants.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 18:48 (2011)    Sujet du message: Le Laos et la Chine Répondre en citant

50 ans de relations diplomatiques lao-chinoises

 

A l'occasion du 50 e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la République Populaire de Chine (RPC) et la République Démocratique Populaire Lao (25/04/1961-25/04/ 2011), le comité de la propagande et de la formation du Comité central du Parti, en collaboration avec l'Association d'amitié lao-chinoise et l'ambassade de la RPC en RDP Lao, a organisé le 18 avril, à Vientiane, un symposium auquel ont participé l'ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la RPC au Laos, M me Bujinguo, des ministres, des vice-ministres, des hauts fonctionnaires et des représentants d'organisations internationales. Lors de son discours, M me Bujinguo a souligné le développement constant et h armonieux de la coopération multiforme entre les Partis et les peuples des deux pays, notamment à partir de la lutte de libération nationale entreprise par le peuple lao puis de l'instauration de la RDP Lao, en 1975. Ces relations, a-t-elle précisé, fondées sur la base de l'amitié et de la solidarité, continuent de porter leurs fruits dans l'intérêt mutuel des deux peuples et des deux pays et n'ont cessé de se développer depuis l'origine, et la Chine a constamment apporté son soutien à la RDP Lao.



Dans le cadre de cet événement, le ministère de l'Information et de la culture a également organisé le 21 avril, au Palais national de la culture à Vientiane, une exposition de photos sur les moments importants de la coopération entre les deux pays. Elle a été inaugurée par l'ambassadrice de la RPC en RDP Lao et par le directeur du bureau de l'administration du Comité central du Parti, membre du bureau politique du Comité central, le Dr Bounpone Bouttanavong, en présence de plusieurs ministres et vice-ministres et des représentants de la communauté chinoise du Laos et des Lao d'origine chinoise. « Depuis un demi-siècle, la RDP Lao et la RPC entretiennent d'excellentes relations diplomatiques, fondées sur un constant soutien mutuel et de plus en plus solides , a déclaré le ministre de l'Information et de la culture, M. Mounkèo Oraboun. Cela répond aux besoins et aux aspirations de nos deux peuples. Depuis 2009, la Chine et le Laos développent un partenariat stratégique multiforme. » Pour sa part, M me Bujinguo a déclaré : « Le 25 avril 2011 marque le 50 e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays. Je tiens à remercier le gouvernement lao pour l'organisation de cette exposition et à saluer les Chinois expatriés au Laos ainsi que les Lao d'origine chinoise. Nos relations ont 50 ans et se développent depuis 2009 dans le cadre d'un partenariat stratégique. Ces dernières années, les deux pays ont échangé plusieurs visites de responsables de leurs Partis et de leurs Etats. Cette exposition est donc le fuit d'une très longue amitié entre les Lao et les Chinois . »
Le directeur du département des Beaux-arts du ministère de l'Information et de la culture, le Dr Bounthieng Siripaphanh, commissaire général de l'exposition, a noté que les 130 photos e xposées illustrent le développement des relations diplomatiques entre le Laos et la Chine depuis leur origine. Il a remercié l'Agence de la presse lao (KPL) et l'Agence de presse chinoise Xinhua, qui ont fourni les photos exposées. L'exposition a duré jusqu'au 27 avril 2011.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51 (2016)    Sujet du message: Le Laos et la Chine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS ET LES AUTRES PAYS -> Les pays d'asie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com