laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Croyances

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 18:31 (2010)    Sujet du message: Croyances Répondre en citant

Yes:

J ai trouvé ça tout a fait par hasard !! je n ai pas tout lu mais je vous donne le lien ça peut etre interessant !

http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_5/b…

Pat:

J'ai tout lu et c'est bien instructif.

Bien vu Yes!

Evidemment c'est comme au temps des sorcières ici et en Angleterre surtout, ou on accusait dans tous les sens qui on voulait.

Ccx40:

d apres ce que j ai vue, les laos croient aux demons ,au mauvaises femmes et pas mal d autre chose,j ai ete temoin de pas de chose qui fait pas mal sourire:comme demander a des moines de couper un arbre pres d une maison car sois disant habite par un demon^^,et d autre impressionnant ou un monsieur ce fait habiter(oui lui aussi) quelquefois par une entite benefique ou je ne sais quoi...et les gens viennent demander conseils aupres de lui...biensur tout ca gratuitement..Je crois qu avant d etre boudiste le pays etait plutot "chamanique" non?les specialistes pourront peut etre eclairer ma lanterne



Pat:

Et oui, le Bouddhisme s'est installé vers le 14ème siécle au Laos, avant c'était plutôt basé sur l'animisme et même le brahmanisme.Depuis certaines pratiques dont restées et se mêlent au Bouddhisme, le Baci par exemple.
En plus de la multiciplicité ethnique et des nombreux émmigrants des pays voisins, il y a beaucoup de pratiques diverses qui se mélangent dans les familles au fil des mariages entre tout ce beau monde.
Le culte des Phis reste bien ancrés dans la vie des Lao, tout comme cette peur des fantômes après un décès.
Les hmongs continuent de pratiquer ce chamanisme.
De plus le Bouddhisme n'est pas à proprement parlé une religion.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Jan - 18:31 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 19:17 (2010)    Sujet du message: Croyances Répondre en citant

 Ce que les gens ne peuvent pas manger suite aux croyances et traditions est d'une grande importance pour les femmes
  Par Donna Kelly * Ips.

Je m'efforce de traduire au mieux ce texte, car google délire trop! et je confirme cette tradition que ma femme a d'ailleurs suivi, qui consiste a rester couchée une certaine durée après l'accouchement, avec des braises sous le lit, et avec certaines restrictions alimentaires mais pas affamantes quand même.

  Les tabous alimentaires compromettent l'allaitement maternel

Credit: Donna Kelly / IPS  

  "Quand je suis né, ma mère ne pouvait pas manger autre chose que des petits poissons et de thé d'herbes pour une année entière», explique le Dr Bhounsouane.  «Elle était si faible qu'elle pouvait à peine marcher. Les tabous alimentaires (Kam Phit) constituent un problème majeur au Laos pour les femmes, dit-il.

  En fonction de l'origine ethnique, les tabous peuvent durer deux semaines ou un an, peut exclure certaines viandes, des légumes et des fruits seulement, ou d'être longues et débilitantes.

  Ceci est confirmé par de nombreuses personnes et la pratique ne se limite pas aux petits groupes ethniques. Une femme portant son bébé de l'hôpital à Vientiane s'est évanouie à l'odeur d'un légume  tabou, et a dû être réanimée.
Une épouse australienne d'un Lao a été horrifié quand, après la naissance de leur enfant, sa famille a insisté pour qu'elle se trouve sur un lit de charbon de bois chaud pendant deux semaines et ne manger que du poulet rôti et du riz et boire du thé à base d'écorce d'arbre.

  Le «lit chaud» est censé refermer et  réparer le canal de naissance, les femmes craignent que le non-respect entraînerait  la maladie chez leurs enfants ou voire le décès de la jeune mère. . Le «lit chaud» est considérée comme une occasion de se reposer et reprendre des forces, mais les femmes qui sont affaiblies par les effets débilitants et  la malnutrition ont du mal a récuperer et doivent malgré tout retravailler.
Les tabous alimentaires affaiblissent pas seulement les femmes mais  compromette la quantité et la qualité du lait maternel. Bre L'allaitement maternel est souvent retardé jusqu'à ce que les femmes quittent le «lit chaud». En attendant, le bébé est nourri avec du riz, souvent mâché par des proches.  Sally Sakulku, directeur de l'ONG britannique Health Unlimited, fut d'abord sceptique quant aux conséquences  si les tabous alimentaires étaient brisés.." «Mais quand je travaillais au Mahosot (le grand hôpital de Vientiane), j'ai vu de nombreuses femmes admises pour l'anaphylaxie post-partum. Certaines sont mortes. Il semble être un problème réel et imprévisible au Laos. J'avoue que j'ai écouté ma belle-mère de fait, et évité beaucoup d'aliments lorsque j'ai eu les gosses. "

 "Je suis d'accord qu'il faut plus de recherche, mais c'est la belle-mère qui dicte ses lois qui ont tous les pouvoirs. Nous devons les éduquer. C'est seulement alors que nous pourrons améliorer la santé des femmes», a déclaré Shui Meng Ng, sociologue et ex-membre du personnel de l'UNICEF.
Les femmes et les hommes du groupe Katu dans le sud du Laos pourraient identifier et d'utiliser plus de 700 sources distinctes d'alimentation, Jutta Krahn la découvert en faisant des recherches de doctorat. Son travail de pionnier a indiqué que des régimes alimentaires traditionnels qui comprenait le riz des terres arides, les herbes, les insectes, les racines et les tubercules, les fruits de la forêt, les animaux sauvages et les oiseaux, ne sont pas seulement diverses, mais  composés de  tous les nutriments nécessaires à la santé et le bien-être, en particulier pour les femmes et enfants.
Les Katu "modernes" mangent plus de riz paddy et moins d'aliments forestiers, et montrent des carences en micronutriments jusqu'alors inconnus.. Depuis les années 1970 où l'exploitation forestière et la destruction des forêts acquise à l'échelle commerciale, des groupes ethniques tels que les Katu ont vu leurs sources de nourriture sérieusement diminuer.
«Comme les changements climatiques plus profond, nous aurons besoin des  connaissances des Katus», le Dr Sean Foley, un écologiste de l'homme, a déclaré à IPS.  "Les systèmes forestiers, riches en biodiversité vont être beaucoup plus résistants aux changements climatiques que  le riz par exemple, qui demande beucoup d'eau. En permettant de couper, de raser les forêts pour le gain économique à court terme, il pourrait être cause de famine pour le Laos à long terme."

Dr Krahn du ministère de l'économie mondiale de l'alimentation à l'Université de Bonn dit qu'il est essentiel d'établir une politique agricole pour l'utilisation des terres au Laos.

 Krahn demande que de nouvelles stratégies de sécurité alimentaire nécessaires soient rapidement mises en place." Son point de départ "seraient les groupes ethniques, leur alimentation, et les cultures alimentaires parce que le gouvernement et les organismes donateurs sont trop axés sur la production vivrière du riz en particulier des zones humides».

 La chasse, la culture sur brûlis  sont considérés comme des signes de sous-développement, d'arriération d'aprés certains, mais le butinage est encore fortement ancré, on voit beaucoup de personnes récolter des pousses comestibles dans les jardins en ville ( ce qui me gêne pas)


Autre exemple, un marécage; les femmes  y trouvent des escargots, poissons, plantes aquatiques, des grenouilles, anguilles, et des racines comestibles pour être mangé et échangé contre du riz. Le remplissage des zones humides a entraîné la malnutrition en protéines et en micronutriments pour les cultivateurs de riz, dont la fourniture des denrées alimentaires ont disparu.
 Il ya deux ans, le gouvernement a annoncé que les zones humides autour de Vientiane, devraient être mise au point par les Chinois en une ville industrielle nouvelle. Trente mille pauvres en milieu urbain au Laos, en particulier les veuves dépendent des zones humides pour l'alimentation et de revenus pour acheter de la nourriture.
 Après le tollé général , le gouvernement a cédé, néanmoins, les zones humides sont progressivement développés.


               ----------------


S'il est urgent d'établir des règles pour protéger ces dernières zones, les tabous alimentaires après la naissance ne me semblent pas êtres si dramatiques, si bien sur cela ne dure pas des mois.
C'est sur que c'est pas facile de rester couchée pratiquement toute la journée, et les restrictions alimentaires n'affament pas la jeune mère, toutefois il y a des carences qu'il faut absolument soigner, mais étant donné que cela concerne les zones les plus reculées, il faudra du temps...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:31 (2016)    Sujet du message: Croyances

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com