laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La place des femmes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 13:51 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Les délégués de la Commission nationale pour le progrès des femmes au niveau ministériel ont participé à une réunion sur le développement des compétences et l’égalité des sexes qui s’est déroulée  sous la présidence de M. Somsavat Léngsavad, vice Premier ministre, membre permanent du gouvernement et également président de ladite Commission.
Les discussions ont en outre porté sur le rôle de la femme en RDP Lao et sur la publication des décisions de la Commission prises en faveur de la gente féminine.
A cette occasion, M. Léngsavad a dit que, dans les années à venir, la Commission continuera à suivre la politique nationale entrant dans le plan quinquennal 2006/10 qui comprend cinq principes pour faire progresser les femmes au sein de la société laotienne:
- participation active à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté nationale
- promotion de l’égalité éducative
- amélioration de la gestion sanitaire
- augmentation du nombre de femmes juges
- hausse du pouvoir de l’organisation nationale chargée de la protection des droits des femmes.
Parallèlement, il faudra signer divers accords sur l’annulation de toute forme de sectarisme misogyne et réduire le fossé entre l’homme et la femme dans le domaine du travail.


Les femmes laotiennes commencent à s’imposer 

 
Les participantes ont ensuite écouté un rapport présentant le bilan du développement et de la protection des femmes puis évalué la portée en 2007-2008 de leur réunion précédente, la troisième du 6eme mandat, rapport qui sera analysé lors de la réunion nationale des femmes tenue en 2011. Elles ont également parlé du rôle et des tâches de l’Union des femmes et des orientations ministérielles et gouvernementales, étape après étape, ainsi que des facilités et des difficultés rencontrées dans la fondation des communes de la province de Champassak, de surmonter tous les obstacles gênant le développement en général et celui del’éducation publique en particulier, d’autoriser les embauches à l’étranger et de dispenser des formations aux artistes.


Dans son discours d’ouverture, la présidente de l’Union des femmes, Mme Sisay Leudethmounsone, a présenté les réalisations féminines passées montrant leur mobilisation pour participer à toute sorte d’activités pour soutenir la croissance socioéconomique via l’agriculture, l’élevage et le tissage principalement, prônant l’épargne et contribuant à la création de fonds villageois pour améliorer les conditions de vie et pour que les femmes puissent faire le métier de leur choix.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 13:51 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 13:54 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Plan stratégique pour assurer l’égalité hommes-femmes 

 
Une fois que le plan stratégique sur la promotion de l’égalité des sexes dans l’administration, et le plan d’action 2009-2010 relatif à ce propos seront appliqués, ils apporteront de nombreux avantages aux femmes et aux hommes fonctionnaires à travers le pays.
La conférence consultative relative au plan stratégique sur l’égalité des sexes dans l’administration et au plan d’application 2009-2010, s’est récemment déroulée en présence de M. Nisith Kèopangna, chef du Département de gestion des fonctionnaires, et dirigeant du projet de réforme de l’administration publique et gouvernementale en faveur de la promotion d’un meilleur service (GPAR SBSD), du chef du Comité du secrétariat national pour le progrès des femmes, et des spécialistes de ce domaine.
Dans son allocution, M. Kèopangna a déclaré qu’actuellement le sous ministère national de l’administration et de gestion des fonctionnaires, avec le soutien du projet GPAR SBSD, a conjointement coopéré avec le Comité du secrétariat national pour le progrès des femmes, dans l’élaboration du plan stratégique sur la promotion de l’égalité des femmes et des hommes dans l’administration publique, et du plan d’activité 2009-2010. Ajoutant que si ces activités sont biens appliqués, elles apporteront des opportunités tant aux femmes qu’aux hommes fonctionnaires, tout en aidant à l’amélioration des services publics.
Cette conférence avait pour objectif d’échanger des points de vue sur le contenu du plan stratégique et du plan d’activité sur la promotion de l’égalité des sexes dans l’administration pendant trois ans. Tout cela afin que ces plans deviennent une partie du plan d’action globale, et puissent être appliquées efficacement.   Cool


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 13:55 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

CEDEF : application lacunaire au Laos
La République démocratique populaire du Laos ratifie la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) le 14 août 1981. Ce n’est que le 18 août 2003 qu’elle présente son rapport unique, valant rapport initial, deuxième, troisième, quatrième et cinquième rapports périodiques combinés. D’après les experts du Comité CEDEF, les manquements à l’application des dispositions de la Convention restent importants et les discriminations très fréquentes.
Le Laos a rencontré de nombreux problèmes politiques et socioéconomiques avant et depuis l’indépendance en 1975. Les femmes étaient jugées inférieures et privées de leur droit à la liberté d’expression et de participation à la vie politique. Le gouvernement a entrepris de réformer complètement l’économie et les institutions politiques pour lutter contre la pauvreté, sortir le pays du sous-développement et oeuvrer pour une plus grande autonomie des femmes. Dans le rapport (téléchargeable en bas de page), le Laos présente les actions qu’il a entreprises dans ce sens.


la suite: http://genre.francophonie.org/spip.php?article504


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 13:55 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Le Premier ministre encourage l’égalité des sexes 

 

 
Vientiane, (KPL) – Le Parti et l’Etat de la RDP Lao donne de l’importance et du poids aux femmes dans la politique, la culture, la société, et la famille bien sûr, désirant prôner l’égalité entre les hommes et les femmes, a souligné le Premier ministre Bouasone Bouphavanh lors de son entrevue mercredi courant à Vientiane avec Mme Chinami Nishimura, vice-ministre parlementaire chargée des Affaires étrangères du Japon, dans le cadre de sa participation à la Conférence des membres du Conseil des Femmes des pays de la sous région du Mékong et du Japon intitulée « Promotion du progrès des femmes », tenue à Luang Prabang les 21 et 22 décembre.
Monsieur le Premier ministre a hautement apprécié la visite et la participation de Mme Nishimura à cette conférence qui est très importante pour le Conseil de promotion du rôle et du progrès des femmes Mékong-Japon tant sur la scène régionale qu’internationale. Il a également précisé que cette conférence sera une rencontre favorable aux échanges entre les femmes de ces pays sur les questions de développement de leurs affaires dans leur pays.
Mme Nishimura a, pour sa part, remercié le chef du gouvernement laotien pour son audience chaleureuse, se réjouissant de la fermeté gouvernementale dans la promotion de l’égalité des sexes par le biais de quelques mécanismes pour mettre les femmes en avant tout en protégeant leurs intérêts et en luttant contre toutes les formes de violence à leur encontre.
Dans la même journée, la vice-ministre chargée des Affaires étrangères du Japon a également rendu visite au Dr Thongloun Sisoulith, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères à son siège.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mer 26 Mai - 06:10 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Le droit des mères et des enfants s’affirme



La Commission nationale pour les mères et les enfants du Laos en collaboration avec l’organisation suédoise (Sida) et l’Unicef ont organisé au centre de Formation et de coopération internationale de Vientiane une réunion afin de faire un bilan sur l’application de diverses activités du projet de coopération de 2 e phase relatives à la promotion et à l’application des conventions sur le droit des enfants du Laos qui ont été approuvées et ratifiées en 1991.
Le projet de 2 ème phase de trois ans (2007/2009) a obtenu un soutien financier de 2 600 000 dollars américains du gouvernement suédois via l’organisation Sida, et ce projet est sous la responsabilité et l’application conjointe de l’Unicef et de la Commission nationale pour les mères et les enfants du Laos. Les gouvernements laotien et suédois avaient signé en févier 2007 un accord sur le plan de cette application.
L’objectif de ce projet est d’aider le gouvernement laotien à augmenter la capacité dans le domaine législatif et dans le système de la justice pour les enfants, de promouvoir le droit des enfants via l’éducation en développant les écoles, la qualité, la promotion, la publication des conventions sur le droit des enfants.
Ce plan permettra également de renforcer et d’améliorer le développement de la connaissance des jeunes laotiens, et de diffuser les textes sur le droit des femmes et des enfants via la radio pour les jeunes. Ce projet a été appliqué dans les provinces d’Oudomxay, Bokèo, Xayaboury, la province de Vientiane, la capitale Vientiane, Borikhamxay, Khammouane, Savannakhet, Champassak et Sékong.
Les résultats de l’application de ce projet ont fait progresser l’éducation de qualité, augmenter le taux de fréquentation scolaire, et donner une chance à de nombreux enfants d’accéder à l’éducation. Ces résultats ont aussi diminué la discrimination entre garçons et filles dans le domaine de l’éducation et amené les enfants sous la protection de la loi.


Revenir en haut
ccx40


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2010
Messages: 27
Localisation: vientiane/bokeo/phonsavan

MessagePosté le: Jeu 27 Mai - 05:40 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

aux niveau des droits des femmes par rapport aux hommes,j ai quelque fois l impression que les femmes aurrai plus le droit de l 'ouvrir' que certains hommes ^^,je ne vous dit pas les scenes de menage dont je suis le temoin parfois!!!(j ai l impression que l infidelite est le sport favori du citoyen de vientiane).par contre il y a beaucoup de femme , patron de societe ou ayant un poste important.

Revenir en haut
MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 30 Nov - 08:55 (2010)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Non à la violence faite aux femmes

A l'initiative de l'Assemblée nationale Lao, une conférence sur la violence faite aux femmes et aux enfants a été organisée le 25 novembre 2010, en présence de la représentante de l'Organisation des Nations Unies pour le Développement, M me Sonam Yangchen Rana et les membres des Assemblées nationales de la Thaïlande, du Cambodge et du Vietnam.



« La violence à l'égard des femmes et des enfants, est un phénomène qui a toujours existé depuis la nuit des temps, à travers le monde. La violence est très négative pour le développement socio-économique d'un pays, elle est très destructrice et peut aussi bien briser le corps, le cœur de la victime, qu'elle soit femme ou enfant. Cette conférence veut marquer la journée mondiale de la violence faite aux femmes célébre aujourd'hui à travers le monde et organisée par l'organisation des Nations Unies et qui donne aussi les clés d'un plan stratégique pour assurer et appliquer l'égalité entre les hommes et les femmes que ce soit dans la famille, le quartier ou dans la société toute entière », a affirmé, haut et fort, Mme Pany Yathotou,vice-présidente de l'Assemblée Nationale Lao.


La RDP Lao a depuis longtemps mesuré l'importance ce problème et a toujours cherché à assurer l'égalité entre homme-femme. En coopération avec l'Union des Femmes Lao, et la Commission pour la reconnaissance de la femme, l'Assemblée nationale de RDP Lao a promulgué des lois visant à protéger la femme, lui assurer un statut, un droit à la santé, à l'éducation et à avoir un métier pour gagner ses propres revenus. Cependant dans les campagnes, 80% des femmes lao pensent que leur mari a le droit de frapper sa femme pour n'importe quelle raison, et qu'elle ne peut pas s'y opposer. Il faut changer les mentalités de la femme Lao des campagnes, qui a le droit de réagir et de refuser la violence, mais aussi celle des maris qui se croient libres de battre leur épouse, sans aucun scrupule, ni risque de condamnation.



C'est pas évident, surtout avec la diversité ethnique et leurs coutumes propres.Généralement la femme travaille plus que l'homme...


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 10:07 (2011)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Réunion sur le progrès des femmes


Une réunion sur la mise en œuvre et l'amélioration des projets nationaux pour le progrès des femmes s'est déroulée les 20 et 21 janvier à l'hôtel Lane Xang, à Vientiane. Les participants ont débattu et échangé leurs points de vue sur la politique d'autres pays concernant l'égalité homme-femme. La présidente de l'Union des femmes lao (UFL), M lle Sisay Leudetmounesone, présidait cette réunion, à laquelle assistaient des représentantes de l'UN Women, de la Banque Asiatique de Développement (BAD) et de la Banque mondiale. Afin de poursuivre et de développer la politique nationale concernant les femmes, conformément à la Constitution et à la loi de la RDP Lao, qui garantissent l'égalité homme-femme, et compte tenu des orientations du au Programme d'action de Pékin, de la Convention dur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, des Objectifs du Millénaire pour le Développement et des conventions internationales sur la parité homme-femme, la Commission nationale pour la promotion de la femme avait élaboré la première phase d'un plan stratégique national qui a été appliqué avec succès pendant la période 2006-2010. C'est sur cette base qu'a été élaborée la deuxième phase du plan (2010-2015), qui comporte une étude approfondie du contexte social et économique, des mesures d'application ainsi que des activités destinées à atteindre les objectifs prévus. Toutes les administrations nationales et territoriales ont été invitées à former un groupe de travail pour la promotion de la femme. Selon la politique du gouvernement, le principe de l'égalité homme-femme doit s'appliquer dans la famille, dans les entreprises et dans la société. A cette occasion, Ml le Sisay a rappelé que cette réunion avait une signification importante pour améliorer la condition de la femme et que l'égalité entre les femmes et les hommes était l'un des principes fondamentaux à observer. Elle a invité tous les participants à concentrer leurs efforts sur l'élaboration commune d'une stratégie pour la promotion de la femme et a remercié les institutions compétentes des Nations Unies (UN Women), de la BAD et de la Banque mondiale pour leur contribution à l'organisation de cette réunion ainsi que pour leur participation.
 


Revenir en haut
mekong73
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2010
Messages: 161
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 10:35 (2011)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

il y a encore du boulots au laos,c'est encore la femme au fourneaux et l'homme au bistrot  sprouch

Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 06:15 (2012)    Sujet du message: La place des femmes Répondre en citant

Asie de l'Est-Pacifique : une politique active est nécessaire pour éliminer les inégalités persistantes entre les sexes 

Les inégalités entre hommes et femmes s'estompent dans l'éducation et la santé, mais d'importantes disparités subsistent en matière d'accès à la vie économique, d'expression et d'influence dans la société, selon la Banque mondiale 

 
Un nouveau rapport de la Banque mondiale montre que si l'égalité des sexes progresse dans toute la région Asie de l'Est et Pacifique, des disparités persistent dans de nombreux domaines importants. Selon ce rapport, intitulé Toward Gender Equality in East Asia and the Pacific , l'amélioration de l'accès des femmes aux emplois et aux débouchés économiques pourrait stimuler considérablement la productivité de la région. 
« Éliminer les inégalités d'accès à la vie économique pourrait accroître de 7 à 18 % la productivité des travailleurs dans la région, ce qui a des retombées considérables en termes de croissance économique et de réduction de la pauvreté. L'émancipation économique des femmes n'est donc pas seulement une politique juste, c'est une politique de bon sens », observe Pamela Cox, vice-présidente de la Banque mondiale pour la Région Asie de l'Est et Pacifique. 
Le rapport, qui a reçu l'appui de l'AusAID, a été produit à Bangkok par une équipe de la Banque mondiale spécialisée dans la thématique du genre et du développement. Cette équipe d'experts, qui s'emploie à nourrir le dialogue sur ces questions avec les responsables politiques, la société civile et les leaders d'opinion, examine avec ces différents acteurs les moyens envisageables pour promouvoir l'égalité des sexes et améliorer ainsi l'efficacité des politiques de développement.  

« La Banque mondiale est déterminée à aider les pays à faire tomber les obstacles auxquels se heurtent les femmes pour accéder aux opportunités économiques, qu'il s'agisse de renforcer leurs compétences par rapport à la demande du marché, d'améliorer leur accès à la terre et au capital ou de se faire entendre et d'accroître leur influence dans la société », déclare Annette Dixon, directrice des opérations de la Banque mondiale pour l'Asie du Sud-Est. 
Selon l'étude, la promotion de l'égalité hommes-femmes au niveau économique, social et politique contribue à améliorer les résultats obtenus sur le plan du développement, notamment en accroissant la productivité, en amplifiant la croissance et en accélérant la réduction de la pauvreté. Bien que la participation des femmes à la population active soit élevée en général en Asie de l'Est et dans le Pacifique comparée à d'autres régions en développement, les progrès ne sont pas uniformes.  

« La région Asie de l'Est et Pacifique est vaste et diverse, avec des différences très marquées dans les avancées économiques et sociales, et en particulier en matière d'égalité hommes-femmes. À certains égards, les femmes de la région sont mieux placées que jamais aujourd'hui pour prendre part au développement, y contribuer et en bénéficier, mais il reste beaucoup à faire », préciseAndrew Mason, l'auteur principal du rapport. 
Comme son nom l'indique, Toward Gender Equality in East Asia and the Pacific est un rapport régional et se penche à ce titre sur les problématiques qui intéressent plus particulièrement la région, à savoir les dimensions sexospécifiques d'un certain nombre de tendances régionales émergentes : intégration croissante dans l'économie mondialisée, essor de l'usage des technologies de l'information et de la communication, migrations, urbanisation et vieillissement rapide de la population — soit autant de tendances qui présentent à la fois potentiellement de nouvelles perspectives mais aussi de nouvelles difficultés pour la promotion de l'égalité hommes-femmes. 
Le rapport fournit des données et observations nouvelles sur les rapports entre genre et développement, et étoffe ainsi considérablement la capacité des pays à formuler des politiques fondées sur les faits dans ce domaine.  

En s'appuyant sur ce socle élargi de connaissances, le rapport cerne quatre champs d'action publique prioritaires dans les pays d'Asie de l'Est et du Pacifique :  

• Premièrement, promouvoir l'égalité des sexes dans le développement humain en remédiant aux disparités importantes qui persistent entre les hommes et les femmes dans le domaine de l'éducation et de la santé.  

• Deuxièmement, réduire les disparités entre les sexes en matière d'opportunités économiques, la lutte contre ces inégalités se justifiant pour des motifs d'équité, mais souvent aussi d'efficacité.  

• Troisièmement, lutter contre les violences faites aux femmes et renforcer leur voix et leur influence dans la vie publique : en favorisant l'expression des femmes, on améliore la qualité des décisions prises en matière de développement et par là le développement dans son ensemble.  

• Enfin, développer les opportunités et gérer les risques associés aux tendances régionales naissantes : le fait d'éclairer les prises de décision à la lumière de la problématique hommes-femmes conduira à de meilleurs résultats, aussi bien sur le plan de la parité que du développement.  

Le rapport souligne en effet qu'à de nombreux égards, la croissance et le développement ne s'accompagnent pas nécessairement de l'avènement de l'égalité des sexes. C'est pourquoi une conception des politiques publiques attentive à cette problématique est indispensable pour que les pays parviennent à réaliser l'égalité des sexes tout en accélérant le développement.  

« Les responsables politiques de la région doivent comprendre pourquoi leurs efforts en faveur de l'égalité des sexes rencontrent des succès mitigés et mettre en œuvre des mesures correctives lorsque les écarts persistent, note Andrew Mason En définitive, l'égalité entre les hommes et les femmes constitue en soi un important objectif de développement, mais c'est aussi une politique de développement efficace 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:50 (2016)    Sujet du message: La place des femmes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com