laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Handicaps

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 14:40 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Il faut dire que le Laos n'est pas très équipé pour les Handicapés mais y met vraiment de la bonne volonté pour changer ça.
Le gouvernement  intensifie ses actions au bénéfice des handicapés, particulièrement des malvoyants, visant à rehausser leurs conditions de vie en élaborant une loi qui favorise leur embauche et leur intégration dans la société. Cool.
Dans le recensement de 2005, on dénombrait 86 442 handicapés au Laos, dont 12 831 malvoyants. Ces chiffres ont été présentés par Mme Bouaphanh Likaya, représentante du comité national des handicapés, lors de la réunion de l’Association des handicapés pour la région Asie Pacifique qui a eu lieu le 4 mai à Vientiane en présence des représentants des Brunei, Malaisie, Vietnam, Mongolie, Indonésie, Japon et Thaïlande.
Cette réunion avait pour but d’établir deux projets : une Déclaration et un plan d’action pour la période 2010-2015. Les membres de la Fédération mondiale des malvoyants œuvrant dans cette région ont parlé de leur expérience dans la recherche de fonds pour développer l’emploi dans leur communauté.
L’association des malvoyants du Laos est une organisation publique qui a pour objectif de promouvoir les activités sociales et de protéger les intérêts des malvoyants. Elle a ouvert deux succursales en province, à Savannakhet et à Luang Prabang, ainsi qu’un centre de formation pour apprendre les massages traditionnels qui sera mis en service cette année sous les auspices de l’Association des malvoyants du Danemark
.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 14:40 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 14:40 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Sous l'impulsion du ministère de l'Information et de la culture, des représentants des medias ont participé à une visite d'information dans une école pour enfants trisomiques au stade de Vientiane. La visite s'est déroulée en présence du directeur du bureau du ministère de l'Information et de la culture, M. Khanthong Manotham, et du président de l'Association des handicapés lao. Elle avait pour but d'élargir les connaissances des journalistes dans ce domaine, pour qu'ils puissent promouvoir dans leur travail l'aide aux handicapés quel que soit leur handicap.



« La capitale Vientiane compte 170 enfants trisomiques mais notre école ne peut en recevoir que 27 car nous manquons d'éducateurs, informe la directrice du groupe des enfants trisomiques, Mme Phonepaseuth. Vientiane manque cruellement d'infrastructures pour accueillir les personnes atteintes de ce handicap. Les quatre éducateurs de notre école ont suivi une formation spécifique qui comprenait la pédagogie et les soins à dispenser aux enfants. »
Selon un rapport de l'Association des handicapés lao, il y avait en 2005 86 442 handicapés sur l'ensemble du pays. On dénombrait à l'époque 22 504 malentendants, 30 194 poliomyélites, 12 831 malvoyants, 10 500 mutilés, 5 200 trisomiques, et 5 213 lépreux.
« Les frais d'inscription dans notre école s'élève à 100 000 kips par mois, a-t-elle ajouté. Je comprends qu ‘il soit financièrement impossible pour certaines familles de placer leurs enfants chez nous. Il faudrait que les organisations nationales et internationales d'aide aux handicapés puissent intervenir régulièrement auprès des familles nécessiteuses. »
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 14:41 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Dii laï


Initiative en faveur de l'insertion professionnelle des personnes handicapées


 
Un séminaire de formation professionnelle destinée aux personnes handicapées a été ouvert la semaine dernière à Vientiane, dans l'arrondissement de Chanthaboury. Cette initiative prise par l'entreprise Bokham, qui distribue des produits fabriqués par des handicapés, vise à favoriser leur insertion dans le monde du travail.
Cette réunion s'est tenue en présence du président de l'Association lao pour les personnes handicapées, M. Bounvienh Luangyord, de la directrice de l'entreprise Bokham, Mme Bouakham Sengdara du représentant d'une organisation allemande qui travaille en faveur du développement pour les handicapés, Deutscher Entwicklungsdienst, M. Bolisat Southihack, et de 50 participanrs de la capitale.
D'une durée de trois mois, ce séminaire met l'accent sur la cout ure, le tissage, la vannerie et la confection de sacs. Comme l'a signalé M. Bounvienh Luangyord, « la formation professio nnelle doit permettre aux personnes handicapées d'améliorer leurs conditions de vie et d'accroître leurs perspectives d'emploi. De nombreuses femmes handicapées ont besoin de l'assistance du gouvernement et des organisations internationales, tout particulièrement dans les zones reculées ». Il invite ainsi les personnes handicapées à surmonter leurs inhibitions. Beaucoup d'entre elles font preuve de talent. En participant à cette formation, il ne s'agit pas simplement pour les personnes hand icapées d'améliorer leur niveau de vie mais également de prendre une part active dans la société.
Le représentant de DED a par ailleurs souligné que cette expérience était à renouveler: « DED continuera à coopérer avec le gouvernement et les organisation internationales afin d'aider les personnes handicapées ».
La directrice de Bokham a enfin insi sté sur l'action menée par l'Association lao pour les personnes handicapées, qui remédie depuis sa création, en juillet 2001, aux défaillances des autorités national es. En 2012, différentes coopérations devraient permettre à l'association de disposer de relais dans chaque province.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 14:42 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Des agences de l'Association nationale des handicapés ont été ouvertes dans la capitale et dans une dizaine de provinces, Champasak, Saravane, Sekong, Xiengkhouang, Luang Prabang, Xayabouly, Oudomxay, Houaphanh et Savannakhet afin de réellement protéger les droits et les intérêts des handicapés. L'objectif de ces établissements est également d'aider ces derniers à s'insérer dans la société par le biais de l'apprentissage d'un métier et à se rendre autonome autant que possible tout en diminuant les difficultés que subisse leur famille.
5163 personnes réparties en 145 groupes ont reçu différents matériels pour handicapé : fauteuil roulant, lunettes, magnétocassette, canne, bras ou jambes artificiels, de même que 494 tonnes de riz et 493 ensembles vestimentaires.
Une centaine de représentants de ladite association venant de tous les coins du pays et d'une organisation internationale oeuvrant dans ce domaine ont participé à la 2e réunion des représentants des handicapés organisée les 15 et 16 aout à Vientiane.
M. Singkham Takounphak, président de cette Association, a à cette occasion déclaré que durant sept ans, sous les auspices de la Commission nationale pour handicapés, son Association, la Commission provinciale et plusieurs autorités locales ont fondé les associations provinciales actuelles dans les dix provinces citées plus haut et dans la capitale.
Seize handicapés poursuivent leurs études dans un collège, quinze au Lycée de Vientiane et neuf à l'Université nationale ainsi que dans école professionnelle ou dans divers centres de la capitale dédiés au développement de la main d'œuvre, cinq autres ont été envoyés à l'étranger pour une courte période de formation et huit ont reçu un crédit pour ouvrir un petit commerce.
Au cours de la réunion, les participants ont évalué l'application de leurs précédentes décisions puis ont déterminé l'orientation à suivre. Le travail avance doucement mais régulièrement et le directeur du Comité exécutif de l'Association laotienne a été choisi pour en améliorer les résultats.

Le ministre de la Santé Dr Pomék Dalaloy et l'ambassadeur du Vietnam, Nguyên Huy Quang, ont assisté à l'inauguration des salles de réadaptation fonctionnelle en faveur des personnes handicapées, tenue à Vientiane dans l’après-midi de vendredi dernier.
Ces salles relevant du Centre de réadaptation fonctionnelle pour les handicapés de Vientiane sont un don d'un milliard de dôngs du Vietnam au Laos.
Au nom du gouvernement et des Laotiens, le ministre Pomék Dalaloy a remercié le gouvernement et les Vietnamiens pour ce présent particulier qui, selon lui, contribue à faciliter la réinsertion sociale de personnes handicapées.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 07:04 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Plus de 70 enfants handicapés laotiens du Centre de réhabilitation de la rue Khouvieng, à Vientiane, ont reçu des bourses d’étude d’une valeur globale de 20M Kips offertes par six sociétés thaïlandaises. L’une d’elles, Sin-Rungroj Supply Co. Ltd, qui travaille dans la fourniture de matériel médical et de produits chimiques ainsi que dans la pharmacopée et les analyses en laboratoire depuis 20 ans au Laos, a remis 10 millions de kips ; la mine de charbon laotienne Vieng Phukha a donné pour 3 millions de kips d’objets de la vie courante. Ces soutiens ont été confiés à M. Souphanh, représentant de l’Ambassade de Thaïlande au Laos.
Une cérémonie pour remettre ces fonds a été organisée le 2 février en même temps qu’un repas pour les enfants à l’hôtel Lane Xang de Vientiane par M. Jaratroj Darasom, directeur général de la Sin-Rungroj Supply Co., Ltd qui a déclaré vouloir pour la première fois aider les enfants défavorisés, spécialement les handicapés, afin de leur permettre de poursuivre leurs études. Il s’est déclaré content de les aider, de leur offrir cette chance.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 10:37 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Peu d'emplois pour les personnes handicapées


Les personnes handicapées au Laos n'ont pas accès à l'emploi comme le reste de la population et ce, en raison du peu de formations adaptées qui leur sont offertes mais également du manque de coopération des entreprises. Le ministère du Travail et des affaires sociales a tenu un séminaire vendredi dernier au Palais national de la culture à Vientiane sur ce thème, intitulé : « Promotion de l'emploi pour les personnes handicapées ». Cette rencontre, soutenue par le Fonds d'intégration Japon-ASEAN pour le développement des capacités des handicapés ainsi que le Fonds lao, a permis de regrouper des associations, des ONG, des entreprises ainsi que des représentants des handicapés afin de débattre de cette problématique. En effet, selon le chef adjoint du Bureau du ministère M. Phetsavang Sounnalath, de nombreuses personnes handicapées, même avec une formation professionnelle, ne t rouvent pas d'emploi. « Le gouvernement tente d'accroître la coopération avec des organisations internationales et certains partenaires pour promouvoir l'égalité des chances pour les handicapés. Plusieurs projets ont déjà été mis en œuvre avec différentes organisations pour promouvoir l'accès à l'éducation des enfants handicapés et leur offrir une formation professionnelle, mais nombre d'entre eux ont besoin d'aide pour trouver ensuite du travail. Les personnes ayant un handicap peuvent effectuer de nombreuses tâches de la même façon que les personnes valides si on leur donne la c hance de développer leurs compétences mais de nombreux employeurs ne se préoccupent pas suffisamment des droits des personnes handicapées. Notre société doit leur offrir la possibilité d'utiliser leurs compétences et de l es mettre au service de tous. Il faudrait pour cela que le gouvernement rende l'accès à l'éducation et la formation plus facile aux handicapés et leur allouer des emplois adaptés afin qu'ils puissent avoir une vie normale et indépendante. ».
M. Phetsavang a ajouté qu'il était certain que les ateliers de ce séminaire allait inciter des organisations, tant publiques que privées, à examiner sérieusement la question et à s'inspirer des avancées du Vietnam et de la Malaisie en ce domaine, pour modifier et améliorer la situation actuelle.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 22 Oct - 21:14 (2010)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Des stands de personnes handicapées à la foire de la fête des pirogues


Comme tous les ans, au lendemain de la sortie du carême bouddhique, la fête des pirogues est organisée sur le quai Fa-ngoum jusqu' au quartier Vat Chan. Cette année, la fête a eu lieu le 24 octobre et de nombreux stands ont animé la foire sur le bord du Mékong. Parmi eux, on a pu remarquer la présence de stands tenus par des associations d'aide aux personnes handicapées, notamment l'association de l'arrondissement de Xaythany, qui exposait des compositions florales artificielles conçues par le groupe des personnes handicapées de Ban Tanmixay.



«  J'ai fait des études de marketing dans l'objectif de chercher des marchés pour vendre les produits fabriqués par les personnes handicapées et ainsi constituer des fonds pour promouvoir la réinsertion des personnes atteinte d'un handicap, a expliqué la représentante du groupe d'activités des handicapés de Tanmixay, M me Bounnong Phannamvong. Actuellement nous ne disposons pas encore d'atelier, mais notre formateur de fabrication de fleurs artificielles nous prête généreusement sa maison. Pour assurer la production, les personnes handicapées travaillent aussi à domicile. Nous voudrions construire un atelier dans une grande salle pour travailler dans de bonnes conditions mais nous manquons cruellement de fonds pour mener à bien ce projet. Nous recherchons donc des financements qui leur permettrait de vendre leurs produits et ainsi leur garantir une insertion professionnelle dans la société.»



Cette association créée en 2008 et qui compte aujourd'hui 50 membres, expose ses produits lors de divers événement festifs organisés dans Vientiane. Elle a notamment tenu un stand pendant les 25 e Jeux d'Asie du Sud-Est et occupe un emplacement permanent aux foires-expositions du centre commercial Lao ITECC. Elle présente différentes variétés de fleurs en bouquet ou autres présentations (paniers, corbeilles…) : Dok Champa (fleur de frangipanier), Dok Mali (fleur de jasmin), Dok Boua (fleur de lotus), Dok Kouymai (orchidée), aux prix variant de 25 000 kip à 300 000 kip selon l'ouvrage. Les ateliers pour les personnes handicapées sont gratuits, et la particularité de l'association est qu'elle intègre aussi des personnes valides dans ses ateliers de formation moyennant 875 000 kip pour la durée du stage. Le groupe de Ban Tanmixay est actuellement très heureux car il a reçu commande des Etats-Unis de 1000 compositions florales. Pour en savoir plus sur le groupe associatif de Ban Tanmixay contactez le 020 55 11 96 71 ; 020 99 99 11 37


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 21 Mar - 12:56 (2011)    Sujet du message: Handicaps Répondre en citant

Les enfants handicapés vivent comme les enfants normaux    

105 enfants handicapés suivent des cours à l'école pour handicapés (School for the Hearing Impairment Children) au Centre de Réhabilitation Nationale (National Rehabilitation Center), route de Khouvieng, à Vientiane.    
On distingue deux types d'handic apés : les malvoyants et les malentendants. Les malvoyants entendent mais ne voient pas. Les malentendants quant à eux, n'entendent pas et ont souvent, du fait de leur surdité, beaucoup de difficultés à parler. Ces enfants viennent des provinces du Laos et de la capitale Vientia ne. L'école a ouvert en 1992. Tout d'abord les classes primaires, puis le collège quelques années plus tard pour permettre à ces enfants de poursuivre leurs études.    
M me Soutthala Nouanthong, adjointe de division de l'enseignement a déclaré : « Depuis l'ouverture cette école, nous essayons de faire de la publicité via la télévision ou la radio afin de permettre au plus grand nombre d'enfants handicapés de suivre un enseignement digne de ce nom. Au tout début, nous n'avions que 15 élèves et 4 adultes qui n'étaient pas de véritables professeurs, mais des spécialistes de la motricité. Ils étaient donc aptes à aider ces enfants. Néanmoins afin qu'ils puissent perfectionner leurs compétences et mieux aider les enfants nous les avons envoyés en Thaïlande suivre une formation de 4 mois pour apprendre le langage des signes. »
L'école d'handicapés dépend du ministère de la Santé publique, mais le programme d'études est financé par le ministère l'éducation nationale. Pour enseigner les leçons aux malentendants le professeur doit parfaitement maîtriser le langage des signes. Les malvoyants, quant à eux, doivent connaître l'alphabet braille, et, dès la 3 e année de primaire, ils doivent poursuivre leur scolarité à l'école générale Phaxay à Vientiane (dans le quartier de Phaxay) non loin du centre. Ils peuvent aller à l'école à pied aidés de leur canne blanche. L'école Phaxay fait partie d'un projet du ministère de l'éducation nationale, et accueille des enfants handicapés. Après l'école Phaxay, ils continuent leurs études jusqu'au baccalauréat au lycée Phiavat, à Vientiane. Ils peuvent ensuite en accord avec leurs professeurs commencer des études supérieures à l'école normale supérieure Dongkhamxang. Ces jeu nes adultes handicapés deviennent la plupart du temps professeurs dans l'école où ils ont eux-mêmes étudié plus jeune. Par ailleurs, ils apprennent l'anglais le soir enseigné par un professeur du Lao American College et suivent des cours de japonais tous les samedis avec un professeur malvoyant, ancien élève du centre de réhabilitation, qui a fait ses études au Japon.    
Le Centre de réhabilitation national accueille les enfants handicapés de toutes les régions du Laos. Il est possible de dormir sur place en payant 100 000 kip par an pour les familles qui en ont les moyens et pour les autres, le gouvernement offre une subvention afin d'aider ceux qui ont peu de moyens. Parfois, une personne charitable offre un repas aux enfants à l'occasion d'anniversaire, ou de fêtes.
   

   


La société de contruction Pakayphet a offert un déjeuner le 12 mars, à l'occasion d'un anniversaire.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:32 (2016)    Sujet du message: Handicaps

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com