laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'encens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 16:50 (2010)    Sujet du message: L'encens Répondre en citant

Une production familiale d'encens

par le Rénovateur

 
L'encens est l'une des choses indispensables pour faire la prière à la pagode et à la maison pendant les cérémonies religieuses, à l'occasion des croissants de lune qui s'appellent Vanh Sinh ou d'autres occasions. Pendant la fête dédiée aux morts, les gens allument aussi de l'encens pour prier et l'utilisent encore aux funérailles avant de brûler les défunts.
Au marché au Laos, on voit beaucoup de sortes d'encens, mais la plupart sont thaïlandais, chinois et vietnamien.
 
 
«Dans mon magasin au marché du That Luang, je vends aussi mes produits, mais on ne peut pas négliger les encens étrangers qui sont beaucoup vendus au marché et sont de bonne qualité, de plus ça sent bon. Il existe plusieurs sortes d'encens venus de l'extérieur, mais l'encens lao n'a qu'une seule origine», dit M. Nakha Vangouthone.
« Alors, j'ai eu l'idée de produire les encens, parce qu'en 1982, c'était Mme Panom, ma cousine, qui le faisait. Et c'est elle qui est la première à fabriquer l'encens à Ban Simeuang, arrondissement de Sisattanak à Vientiane, mais maintenant elle est morte. Nous faisons actuellement ce commerce en famille », raconte M. Nakha qui reprend la production d'encens, une affaire de famille.
M. Nakha Vangouthone, est vendeur au marché du That Luang et Talat Mud (marché du soir). Il est le représentant d'un distributeur de cigarettes et d'encens et les vend dans son magasin au marché du That Luang.
Il habite à Ban Viengchaleun, arrondissement de Xaysettha, à Vientiane. Sa petite affaire est située dans une même maison No 004.
La production d'encens se déroule en plusieurs étapes , d'abord, il faut moudre finement les écorces de Peuak bong qui sont dans le grenier, elles ont été achetées à Pakxan, Pakxong ou dans les provinces du sud où il s'approvisionne. Le Peuak bong (sciure d'écorce d'un arbre qui s'appelle ton bong ), est un produit qui sent bon naturellement quand on le fait brûler.
« Nous travaillons en famille, il y a seulement deux dames qui viennent tous les jours travailler ici, elles ont beaucoup d'expériences dans une ancienne usine de Mme Panom. Moi, je n'ai pas de temps pour m'occuper de ce travail parce que je dois m'occuper de mon magasin au marché. Nous pouvons fabriquer 10 sacs par jour. C'est pour ça qu'il n'y a pas beaucoup de travailleur. Alors, maintenant nous sommes en train de chercher une machine moderne du Vietnam pour développer notre travail et pour augmenter nos produits pour le marché», déclare M. Nakha.
 Voici les étapes de cette fabrication :
Première  étape : moudre les Peuak bong en poussière à la machine, ensuite mélanger la poussière de Peuak bong avec le Khi leuay ( sciure de bois) acheté à la scierie ou à l'usine de fabrication de meubles à Vientiane. Il y a trois types de sciures, le Peuak bong seul, le mélange Peuak bong et sciure de bois et le dernier c'est la sciure de bois seule .
Deuxième étape  : prendre les petits bambous (may phang) qui sont déjà coupés d'une longueur de deux mains. Les tremper dans l'eau, les mettre dans le premier bac de sciure de bois, ensuite dans la sciure mélangée avec le Peuak bong , les laisser pendant 10 minutes et mettre dans la sciure de bois qui est plus rouge que les deux autres.
Troisième étape  : Laisser sécher au soleil pendant trois jours, ensuite mettre la couleur sur les bâtonnets et les laisser sécher à nouveau.
Quatrième étape  : Emballer dans les étuis et les mettre par 18 dans un sac qui sera vendu à 14 000 kip.
L'encens est vendu à toutes les saisons, mais la période la plus active est l'entrée et la sortie du carême bouddhique, parce que les bouddhistes utilisent des encens pour prier à la pagode et les offrir aux bonzes.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 16:50 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com