laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Phra Lak Phra Lam

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 17:02 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Cela doit être la plus importante oeuvre littéraire Lao, tirée de l'histoire du Ramayana,l'aventure du roi Rama qui doit s'exiler avec sa femme , aidé du fameux Hanuman, dieu -singe, ils combattent les forces du mal et l'histoire finie bien... Bon la c'est très très résumé, mais plus d'explications ici pour ce qui aiment lire:

 http://www.vothutinh.net/Franc/PhraLak_ramayan2.htm


 http://www.vothutinh.net/Franc/PhraLak_Bouddha.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 17:02 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 10:58 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Bon les liens sont k.o , alors le voici:



Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 11:10 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Phra Lak-Phra Lam
  Une vie antérieure de Bouddha
 
Un jour, consacré à ses disciples réunis au Savathi Vat, le Bouddha raconta l'une de ses existences antérieures, l'histoire de Phra Lak Phra Lam-:

«Une fois Brahma ( le Dieu) et sa femme descendirent du ciel à la terre, et parce que ils ont goûté la saveur de la terre à travers la curiosité, ils ont perdu leurs pouvoirs surnaturels et ont été incapables de retourner dans leur demeure céleste. Ils se sont résignés à un séjour sur la terre et  ont construit un royaume nommé Muong Inthapatha Maha Nakhone.

Ils eurent un fils, nommé Thaporamasouane. Après la mort de son père, le Brahma, Thaporamasouane fut couronné roi. Mais il dût céder le trône à son second fils, Thao Viloun Ha;son fils aîné, Thao Thattaradtha, tellement  déçu d'avoir été mis de côté,  quitta le pays, et s'en alla au nord, et s' installa à Phan Phao, un endroit sur la rive droite du Mékong, où il a construit une ville appelée Maha Thani Si Phan Phao. "
 
 
 
 
 
Un Naga à 7 têtes, le roi des serpents, est venu et a suggéré qu'il déplace sa ville sur la rive opposée de la rivière. "Il", at-il dit, "vous et vos descendants  y bénéficieront d'un règne long et propère." Thao Thattaradtha fit ce que le Naga lui avait recommandé. La nouvelle ville fut nommée Chanthabouri Si Sattanak ou la splendide ville du Naga à sept têtes. "(Ce fut la ville de Vientiane.)

A cette époque, un autre Brahma a été incarné comme le fils d'un paysan, Thao Loun Lou, dans le royaume de Inthapatha Maha Nakhone. Mais les membres de cet enfant étaient extraordinairement  courts et flétris.
 
 
 
 
 
Un jour, alors que le père Thao Loun Lou labourait son champ de riz, le roi des dieux, Phra In, venu de son palais célestes sur un cheval merveilleux,  lui demanda de résoudre plusieurs énigme. «Je te tuerai, dit-il,« si tu ne peut pas les résoudres. "


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 11:27 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
 
 
Le pauvre fermier demanda du temps pour réfléchir sur les énigmes. Le retour à la maison, il dit à sa femme et son fils ce qui s'était passé, et qu'il allait mourir, car il n'était pas assez intelligent pour les résoudres.

"N'ayez pas peur», père,  ditThao Loun Lou : «Je crois que je vais être en mesure de lui donner les bonnes réponses."
 
 
 
 
 
Le lendemain, Thao Loun Lou vint à la rizière. Phra arriva, sur son cheval, et a demandé au paysan: «Combien de sillons  vous labourez chaque jour?" Thao Loun Lou répondit à la place de son père "S'il vous plaît, dites-moi combien de pas fait votre cheval tous les jours?" Phra In s'approcha de Thao Loun Lou et dit: «Eh bien, si vous êtes vraiment un habile, s'il vous plaît de me dire ce qui est un sans deux?"

Thao Loun Lou répondit aussitôt "Ceci est le Bouddha, dans le monde on ne peut pas en trouver une deuxième qui est aussi sage et vertueux que lui."

"Et que sont deux sans trois?"

«Ce sont Patham Houp et Patham Nam." («Personne morale»  Houp Patham; Nam Patham signifie «nom» Il s'agit d'une double expression impliquant la totalité de l'individualité physique et psychique dans la doctrine bouddhiste..)

"Quels sont les trois sans quatre?" .

«Ce sont vethana Soukha (1), vethana thoukkha (2), et (3) vethana asoukha." (D'abord, le sentiment de bonheur, d'autre part, le sentiment de la douleur et, troisièmement, le sentiment neutre: les trois principaux types de sensation psychique dans la philosophie bouddhiste.)

"Quelles sont les quatre sans cinq?"

«Ce sont thoukkha Saccha (Existence est la souffrance), samoutha Saccha (L'origine de la souffrance est notre infini du désir), nilotha Saccha (La cessation de la souffrance en supprimant nos désirs), et makkha Saccha (Pour ce faire, suivre le chemin indiqué par le Bouddha, les Quatre Nobles Vérités dans la doctrine bouddhiste.) "

"Quels sont les cinq sans six?"

«Ce sont les Ha Sin: pana, Athina, kame, Nousa, et sourate." (Ne pas tuer, de voler, de commettre l'adultère, de mensonge, ou de s'enivrer, les cinq commandements de Bouddha que les profanes ont à observer.)

"Quels sont sans Six sept?" Phra En demandé.

Thao Loun Lou répondit: «Ce sont (1) chakkhinthinhang, (2) sithinthinhang, (3) khaninthinhang, (4) sieohinthinhang, (5) kanhinthinhang, et (6) maninthinhang." (Les six manières de percevoir les choses dans la philosophie bouddhiste, à travers les yeux, oreilles, nez, langue, le corps, l'esprit.)

"Quels sont sept sans huit?"

«Ce sont les chet Phosangkha." (Les sept éléments constitutifs de l'éveil pour monter au Nirvana : (1) Sati ou la présence d'esprit, (2) vicaya dhamma ou la quête de choses, (3) viriya ou l'énergie, (4) piti ou la joie, ( 5) passadhi ou la tranquillité, (6) samadhi ou  la méditation, et (7) oupeka l'impetuabilité.)

"Et maintenant, ce sont huit ans sans neuf?"

«Ce sont les animaux de compagnie Sin",  (Les huit commandements du Bouddha, le péché ha et trois autres commandements, de ne pas prendre de la nourriture dans l'après-midi ou le soir, de ne pas profiter de la musique, la danse, fleurs, parfums, et de ne pas siéger dans un endroit élevé.Les Moines doivent respecter ces huit commandements.)


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:20 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Les réponses précises de Thao Loun Lou impressionnèrent tant le Phra In qu' il le prit au ciel et ordonna aux 10 (dieux) d' éliminer son infirmité.
 
 
 
Les 10 ne réussissèrent pas à faire un moule en bronze, ni en argent , ni en or pourl Thao Loun . Phra In dû le prendre dans son palais, et  pu faire uniquement  un moule dans un diamant qui changea Thao Loun Lou  en un beau jeune homme. Phra In prédit que personne ne serait capable de vaincre Thao Loun Lou à l'exception du Bouddhisattva.

Suite à cette transformation Phra In ordonna à Thao Loun Lou de renaître comme Hapkhanasouane, fils de Thao Viloun Ha, roi de Inthapatha Maha Nakhone.

Quand il avait que de trois ans,  Hapkhanasouane  avait déja des pouvoirs invincible et son indomptable courage  esprit lui ont  valu l' obéissance de ses sujets et les soldats.

Un jour, Hapkhanasouane entendit parler de la beauté de Nang Chantha, fille de son oncle. Il se précipita vers Chanthabouri Si Sattanak, et après avoir surmonté toutes les résistances, il emporta sa charmante cousine.

Impossible de lutter par lui-même contre Hapkhanasouane, Thattaradtha demanda à Phra In de lui donner l'aide des descendants puissants l qui serait capable de vaincre le ravisseur de sa fille. Un Bouddhisattva a été envoyé  s'incarner en Phra Lam et Phra Lak, les fils jumeaux de Thattaradtha.

Quand ils ont atteint l'âge d'un an, le père des jumeaux leur a ordonné d'aller à Inthapatha Maha Nakhone  et de délivrer leur sœur Nang Chantha. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, ils ont réussi à pénétrer dans la capitale de leur cousin. En l'absence Hapkhanasouane, ils emportérent Nang Chantha, mais avant de quitter la ville, ils ont demandé à Thao Viloun Ha d'informer leur oncle de leur mission légitime.

Alarmé par les nouvelles du rapt de sa femme, Hapkhanasouane courut à son palais qui se trouvait vacant et désolé, il ne pouvait plus être heureux sans la présence de Nang Chantha. Il a immédiatement commencé à poursuivre Phra Lam et Phar Lak.

Tous les trois cousins menérent un combat courageux mais la victoire  n'est venu à aucun. Alors grâce à ses pouvoirs surnaturels, Phra Lam jeta miraculeusements des filaments de lotus et  réussi  à ligoter Hapkhanasouane.

Nang Chantha demanda à ses frères de ne pas tuer son mari, qui se rendit et promis de les rejoindre à Chanthabouri Si Sattanak afin de présenter ses excuses à Thattaradtha. Comme preuve de sa gratitude à Phra Lak  et Phra Lam , Hapkhanasouane leur a offert un merveilleux bateau de 120 VA (218,40 mètres), qui peut soit naviguer sur l'eau,  sur la terre, ou de voler dans les airs.

Le voyage de Phra Lam, Phra  Lak  et  NangChantha de Inthapatha Maha Nakhone à Chanthabouri Si Sattanak, sur ce merveilleux bateau, a été plein d'aventures inattendues: quand ils sont arrivés à  Muong  Tatkasila, Phagna Sinphalika offrit sa jeune soeur Nang Chantha Moukkhi à Phra Lam et sa fille Nang Ousourika à Phra Lak. A Muong Thoay, ils se sont mariés
Puis, à Muong Khom, un Muong hindou, Phagna Chanthasene leur donna ses filles: Nang Khamsao à Phra Lam; Nang Ekkhay à Phra Lak. Et aux deux dernièrs arrêts de ce long voyage, Phra Nang Lam épousa  Khamkhao, une des filles de Khoun Phiphak, et quatre Nang Thevadas (anges) de l'île Don Keut n'ont pas hésité à demander aux deux frères de se  marier.

Après une expédition de sept ans, Phra Lam et Phra Lak revirent à la capitale de leur père,  avec leur sœur  Nang Chantha comme un trophée. Ils avaient délivrée et emmenée de Inthapatha Maha Nakhone ... Pour récompenser leurs glorieux exploit, Thattaradtha installa Phra Lam et Phra Lak, respectivement en tant que Roi et vice-roi de Chanthabouri Si Sattanak et  nomma deux belles filles de la ville d'origine, Nang Si Phimpha et Nang Kan Nha, comme la Grande-reines du Royaume.

Pendant ce temps, Hapkhanasouane est venu  à Chanthabouri Si Sattanak et humblement présenta ses excuses à Thattaradtha qui pardonna le ravisseur repenti,  et lui  permit de célébrer une cérémonie de mariage traditionnelle avec Nang Chantha. De Inthapatha Maha Nakhone un groupe important de jeunes, dirigé par Khoun Chong, est allé avec Hapkhanasouane au festival pour y assister. Ils ont été accueillis avec enthousiasme par ceux de Chanthabouri Si Sattanak.  les Flirts allumérent la flamme de la passion dans leurs cœurs, si bien que la plupart des jeunes hôtes voulaient s'installer pour toujours à Chanthabouri Si Sattanak et refusèrent de rentrer à la maison. Naturellement, ni Phra Lam Chong, ni Khoun pourrait approuvée  cela. Donc, ils enfuierent avec leurs amants et construirent de nouveaux quartiers loin de la ville Chanthabouri Si Sattanak. Ces mariages sont à l'origine des légendes suivantes :

Un des fils de Khoun Muong Kang à Chanthabouri Si Sattanak a été appelé Thao Xieng Khouang, car il était ex-moine (= Xieng) et  avait l'habitude de se coucher en travers (= Khouang) de la route  et de taquiner les passants. Impossible d'obtenir la permission de se marier, Thao Xieng Khouang et son amante Nang Kham Phouane s'enfuirent vers le Nord et se sont installés dans la plaine des Jarres. Le nouveau quartier ils ont construit a été nommé Muong Xieng Khouang ou Muong Phouane.

A l'instar de leurs amis, Thao Say, fils de Khoun Muong Khoua à Chanthabouri Si Sattanak, et son doux coeur Nang Kham Mala, s'enfuirent vers le sud de la rivière Nam Hin Boun. L'endroit était plein d'oiseaux qui ont ravagé les cultures. Alors ils ont mis des cailloux (= Astuce) à l'intérieur des cylindres de bois creux (= Heup) qui a produit de gros sons lorsqu'il sont  balancés par le vent, pour empêcher les oiseaux de s'approcher de leurs champs. L'endroit où ils se sont installés a été nommé Muong Hin Heup.

Un autre jeune homme  de Chanthabouri Si Sattanak a été appelé Thao Long, qui signifie «Tomber en amour temporairement", car il était un bâtard. Il aimait une fille qui avait comme nom Nang Ling Bong, parce que le jour de sa naissance, son père venait de prendre (= Bong) un singe (= Ling). Ce jeune couple s'enfuit vers le sud, s'arrêta sur la rive d'une jonction de la Nam Hin Boun et jurérent de rester ensemble jusqu'à leur mort. Donc, cette rivière a été nommée Nam Pakan ou «Assermentation River" et à l'arrondissement ils ont construit, Muong Bong Ling.

De la même manière,  d'autres Muong  du Moyen-Laos ont été appelés Muong Kham Keut, Muong Sikhotaboun, Muong Salavan, Muong Adtapu ... respectivement à partir du nom de Sin Nang Kham combiné avec Thao Khan Keut, le nom de Thao Sikhota avec Nang Boun Thanh, le nom de Nang Kham Sa Lod avec Thao Van Veun, le nom de Nang ADTA avec Thao Lu Pu ...

D'autre part, de nombreux jeunes couples, allèrent se cacher sur une île non loin de Chanthabouri Si Sattanak afin de profiter de la vie plus librement; donc cette île a été nommée Done Suong Sou ou Done Xieng Sou, ce qui signifie "l'île des amoureux cachés".

Ils firent une grande fête pendant des jours à un endroit au sud de la rivière Sé-Bang Hieng, où les jeunes de Inthapatha Maha Nakhone et ceux de Chanthabouri Si Sattanak pourrait s'amuser sans retenue et où ils ont été si excessivement heureux, si heureux extase, qu'ils nommèrent le lieu "Savan Nakhone" ou "Savannakhet", qui signifie «paradis».

À son retour au Inthapatha Maha Nakhone, Hapkhanasouane remarqua que la plupart des jeunes gens qu'il avait déjà pris avec lui pour Chanthabouri Si Sattanak avaient déserté. Soupçonnant que Khoun Chong a favorisé ces actes avec la complicité de Phra Lam, il a juré de le tuer. Khoun Chong est venu chercher la protection des Thaphoramasouane et Thao Viloun Ha. Non content d'un tel comportement, à la fois le grand-père et père de Hapkhanasouane , Inthapatha Maha Nakhone partit pour le mont Nhou Thone Khanh, où, plus tard, Thattaradtha est venu et resté avec eux. Puis, Phra In a construit une ville pour ces ex-rois, leur a enseigné des pouvoirs surnaturels et changé le nom de Thaphoramasouane en Aysouane. Un peu plus tard, Aysouane eu deux autres enfants: Thao  Viroupakkha  et Thao Kouvera. Il a nommé ses quatre fils: Thattaradtha, Viloun Ha, Viroupakkha, Kouvera, respectivement, rois de l'Est, du Sud, l'Ouest et le Nord.

[Les quatre fils de Aysouane ont les mêmes noms que les Gardiens  bouddhistes des quatre points cardinaux-du monde: Dhataradh (Thattaradtha), Gardienne de l'Est; Virulhaka (Viloun Ha), Gardienne du Sud; Virupakkha (Viroupakkha) , Gardien de l'Ouest; Kubera (Kouvera), Guardian du Nord].

Dans son palais, Hapkhanasouane grogna de rage quand les nouvelles de Thaphoramasouane et de son  départ  de Viloun Ha lui est parvenue. Qui avait favorisé l'femmes enlevées de ses jeunes? Qui était l'instigatrice de la désertion de ses vieux parents? Était-ce une coïncidence  que Thattaradtha s'était joint à eux à Nhou Khanh Thone? Ce doit être un truc de  ruse  du cousin Phra Lam, pensait-il.

Ainsi, à la recherche d'un nouvel espoir et de nouvelles alliances, Hapkhanasouane quitta Inthatpatha Maha Nakhone et s installa sur l'île de Lanka avec sa femme, Nang Chantha, et ses jeunes frères, Thao Phik Phi et Thao Inthasi. Puis, il monta au ciel pour demander de l'aide de Phra In.

Une fois de plus, Phra In Hapkhanasouane le mitdans son moule et l'avait transformé en un très bel homme dont le visage et la stature étaient exactement semblables à ceux de Phra In lui-même. Pendant son séjour dans le ciel il améliorera ses pouvoirs surnaturels, Hapkhanasouane a profité de cette ressemblance pour faire l'amour avec les 204 millions de femmes Phra In, y compris Nang Soudsada, l'une des  Quatre Grandes Reines.
 
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:36 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Peu de temps après, Nang Soudsada avoua à son mari qu'elle était très agréablement surprise qu'il soit venu à elle beaucoup plus souvent qu'avant, alors qu'il devai  partager ses faveurs équitablement entre les 204 millions d'autres femmes. Mais la vérité est que Phra In fût encore plus surpris que sa femme.  Nang Soudsada , à aucun moment ne montra aux autres qu'elle avait compris l'astuce infidèle d' Hapkhanasouane .

Pour se venger d, Nang Soudsada demanda à Phra In d la laisser descendre  sur terre et d'incarner la fille de Hapkhanasouane et attendre une occasion propice pour tuer son ennemi  elle-même. 
 
Son voeu fût exaucé et elle renaquit  sous le nom de Nang Sida
 
 
 
 
 
.Aussitôt qu'elle vit la lumière (naissance) elle se leva et tenta de tuer son "père" avec un couteau.
Ce dernier, furieux, la mit sur un radeau et la jeta dans la rivière.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:53 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
 
 
Par la puissance divine de Phra In, le radeau fut amené à un débarcadère à proximité de la demeure de Chao Laksi, un rishi. Il receuillit et adopta Nang Sida.

En peu de temps, Nang Sida est devenue une jeune fille d'une beauté incomparable et  bien-aimée de tous les "cent  et un"  de tout le Muang . Il fût décidé que seul un héros, qui aurait fait des prouesses suffisantes pourrait lui demandea mariage. Chao Laksi déclara à tout le monde que celui qui pourrait soulever son arc et la flèche magique, serait honoré de la main de Nang Sida.
 
 
 
 
 
Quand cette nouvelle arriva aux oreilles dePhra Lak et Phra Lam au royaume de Chanthabouri SiSatthanak, ils se ruèrent au domaine rishi sur leur merveilleux cheval Manikap.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 14:04 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
  
  
 
Ignorant que Nang Sida  était sa propre fille, Hapkhanasouane  se hâta  de rencontrer Chao Laksi avant Phra Laket Phra Lam . Il  essaya de soulever une flèche pesant un "Kod" (12,384.9 kg), mais il ne pouvait pas. Alors il tenta par la force d'obliger Chao Laksi à lui offrir Nang Sida, mais le saint homme  s'avéra plus puissant et le vainquit.
  
 
  
  
 



Déçu et honteux,  Hapkhanasouane éclata en sanglots à tel point que le rishi, prenant pitié de lui, changea u nagi (naga femelle) en une belle jeune fille, nommée Nang Soudtho, qui ressemblait exactement à Nang Sida, puis il lui donna .

"Vous feriez mieux de prendre celle-ci,"  dit Chao Laksi . «Elle vous donnera beaucoup d'enfants puissants qui vous aideront à rendre votre royaume prospère. Mais il ne faut pas se marier  avec Nang Sida car elle était destinée à vous apporter la misère et la mort".

Hapkhanasouane était résigné à accepter Nang Soudtho, mais le cadeau inattendu et charmant ne pouvait l'amener à renoncer à l'ultime désir de posséder Nang Sida elle-même. Ainsi, sur le chemin du retour, il demanda à Khoun Sieo Ha, un de ses généraux, de prendre soin de Nang Soudtho, et revint  au domaine de Chao Laksi, attendant une occasion propice pour enlever Nang Sida. Il la vite cueillir des fleurs de lotus près d'une mare dans son jardin. Elle avait dix jeunes filles avec elle, chacune d'elle lui ressemblait  et Hapkhanasouane ne fut pas en mesure de distinguer laquelle était sa vraie idole. Ainsi, il a décidé qu'il serait plus commode pour lui d'enlever toutes ces beautés en même temps et il surnaturellement élargie ses mains pour faire le travail. Alerté par les cris des filles, Chao Laksi apparu. Il banda son arc merveilleux et le ravisseur terrifié s' enfuit.

Hapkhanasouane passa dix mois à atteindre Lanka. Pendant le voyage, Nang Soudtho lui donna neuf fils,et ces fils étaient incapables d'être blessés par  des armes à feu, des flèches empoisonnées ou les morsures de serpents venimeux. Si jamais sa mère était blessée par ces armes, l'un de ces fils viendrait toucher une partie du corps de sa mère, et  serait guérie à l'instant: le fils aîné  lécherait son œil droit, le second fils, son œil gauche, le troisième fils, sa oreille droite, le quatrième fils, son oreille gauche, le cinquième fils, sa narine droite, le sixième fils, sa narine gauche; le septième fils, sa bouche, le huitième fils et les fils neuvième baiseraient, respectivement, son sein droit et son sein gauche.

Très vite, après le départ de Hapkhanasouane, Phra Lam avec son frère Phra Lak atteignirent la demeure de Chao Laksi. Il prit l'arc et une flèche, prêt à la décocher...
  
 
  
  
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:05 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
 
 
«Il est léger comme un crapaud",  dit il au rishi. "Eh bien, où voulez-vous que je tire cette flèche?

«C'est assez», répondit  Chao Laksi  «vous ne devez pas le tirer, car elle brulerai tout, même les rocs d'une montagne! Maintenant vous pouvez devenir le mari de ma tant convoitée fille adoptive. Juste un instant! Je vais chercher la Nam A Mon (eau bénite) pour votre cérémonie de mariage. "

Lorsque le rishi s'en alla, Phra Lam et Phra Lak entrèrent dans son logement et rencontrèrent onze belles filles qui ressemblait l'une à l'autre comme des pois. Ils ne pouvaient pas distinguer qui était Nang Sida. Phra Lam demanda à  leur chaperonne  de l'aide et elle  dit:

"Pointez votre index à leurs yeux. Celle qui fermera   les siens, sera Nang Sida".

Phra Lam a fait comme il a été recommandé et a donc retrouvé Nang Sida parmi ces filles.Quand le rishi revint: il arrosait Phra Lam et Nang Sida avec l'eau bénite et prédit: «Hélas! À l'avenir, vous serez séparés, C'est ton destin!.".

Pas plus tôt que Phra Lam, Phra Lak  et Nang Sida dirent adieu à Chao Laksi ,aux dix filles, et à  la chaperonne , ils  disparurent mystérieusement.

En ce qui concerne Hapkhanasouane, ce qui comptait dans son esprit était de savoir comment obtenir Nang Sida . Par stratégie, il ordonna à un démon pour prendre la forme d'un cerf d'or pour tenter Phra Lam et Phra Lak de s'écarter des côtés de Nang Sida.

Le cerf  commenca à brouter gracieusement en face de Nang Sida. La vue de cet animal, la belle eu le désir d'en faire son animal de compagnie. Ainsi, elle  demanda à son mari de l'attraper. Phra Lam  demanda à Phra Lak  de prendre soin de sa femme et s'en  alla après le cerf.

 
 
 
 
 
Le démon imita la voix de Phra Lam et s'écria: «Aide-moi,  Phra Lak, à l'aide" Ce cri fit  penser à Nang Sida que Phra Lam devait être  en danger mortel et exhorta Phra Lak d' aller aider son frère.

 Phra Lak hésita, soupçonnant qu'il s'agissait d'une ruse d'un démon, Nang Sida  lui dit: "Vous voulez laisser mon mari mourir  pour m'épouser à votre tour ,n'est-ce pas?"

 Alors Phra Lak invoqua l'aide de Nang Tholani, la déesse de la Terre, afin de protéger Nang Sida et s'en alla à la recherche de Phra Lam.
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:14 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
Profitant de leur absence Hapkhanasouane vint enlever Nang Sida, mais il ne le pouvait, car la déesse de la Terre tenait les jambes de Nang Sida fermement. Pendant ce temps, Phra Lam ,fut surpris de voir Phra Lak laissant sa femme pour  se joindre à lui;  son frère lui  dit  alors qu'il avait demandé à Nang Tholani de prendre soin de Nang Sida, Phra Lam  dit: "Je ne peux pas faire confiance à sa vigilance".
 
 
 
 
 

.A peine Phra Lam avait il prononcé ces mots, que la déesse de la Terre se mit en colère et relacha les jambes de Nang Sida, du coup Hapkhanasouane pu la prendre et s'envoler au loin avec elle.
En chemin il rencontra Phagna Khout, le roi des fabuleux oiseaux, un ami de Phra Lam, qui lui somma de rendre Nang Sida.



Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:26 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

.Hapkhanasouane refusa et attaqua furieusement Phagna Khout.
 
 
 
 
Toutes les armes, aussi mortelle soient elles, n'auraient effet sur l'énorme oiseau fabuleux qui se vantait que rien dans le monde, sauf l'anneau  de Nang Sida pourrait le vaincre. En entendant cela, Hapkhanasouane prit la bague de son doigt et la jeta à Phagna Khout qui  tomba, ses ailes brisées. Maintenant Hapkhanasouane  pouvait atteindre Lanka. Comme le corps de Nang Sida était terriblement chaud, Hapkhanasouane ne pouvait pas en faire sa femme. Il a dû la garder dans son jardin et d'attendre.

Lorsque Phra Lam et Phra Lak retournèrent à l'endroit où Nang Sida avait été, ils ne purent pas la trouver. Affligés par la douleur, Phra Lam couru à travers la forêt à la recherche de sa femme, suivi de son fidèle Phra Lak, et très bientôt, tombèrent sur Phagna Khout. L' oiseau fabuleux lui rendit l' anneau de Nang Sida et lui  dit que Hapkhanasouane l' avait enlevé ; Phra Lam  guérit les ailes brisées de Phagna Khout  et  repartit alors à la  recherche de Nang Sida selon les instructions de son ami.

Un jour, il arriva à  Phra Lam de manger un fruit  d'une branche horizontale de l'arbre Manikhod et a été changé en singe. (Cet arbre merveilleux avait deux sortes de fruits: ceux qui sont supportés sur des branches horizontales qui  transforment en singe quiconque pourrait avoir mangé, et celles des branches verticales qui lui redonne une forme humaine). Par conséquent, le singe-Phra Lam trouva refuge dans une forêt où il  rencontra Nang Phengsi, qui avait mangé le même fruit de l'arbre Manikhod et avait été transformé en une guenon.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:29 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
 
 
Par conséquence, Phra Lam-singe,  épousa la guenon Nang Phengsi, qui bientôt lui donna un jeune singe appelé Houlaman (Hanuman). L'origine de cette dame simienne nécessite quelques éclaircissements:

Nang Phengsi était la fille d'un ermite, Chao Laksi, qui avait quitté sa retraite monotone et par des pouvoirs magiques avait changé ses propres excréments dans une belle jeune fille nommée Nang Khaysi (la saleté du corps), puis en fit sa femme. En temps voulu, elle a donné naissance à une fille. Le père l'a nommée Nang Phengsi. Lorsque Chao Laksi était sorti pour aller chercher des fruits dans la forêt, Phra Athit, le Dieu du Soleil, est entré en sa caverne et  commit l'adultère avec Nang Khaysi. Au fil du temps, elle donna naissance à deux fils jumeaux nommé Thao Sang Khip et Thao Phalichanh.
 
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:40 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 

Chao Laksi, ignorant  leur origine, les prit pour ses propres enfants et leur  enseigna des pouvoirs surnaturels, mais au bout d'un temps, il a remarqué que ces garçons se sont révélés bien plus doué que lui-même dans les sciences occulte, de sorte qu'il a été amené à soupçonner l'infidélité probable de son épouse bien-aimée. Pour être certain, il  prit tous les enfants à côté de la rivière et les jeta dans l'eau avec la prière que celui qui était son propre enfant  reviendra à la nage vers lui et les enfants des autres serait emporté par le courant.
 
 
 
Sa prière est devenu réalité et, par conséquent, Nang Phengsi se joignit à lui mais Thao Sang Khip et Thao Phalichanh ont été emportés par le courant et ont atterri sur une plaine fertile où ils ont construit un nouveau royaume appelé Muong Kasi.
 
 
 
 
 
Nang Khaysi soupçonna que sa fille, Nang Phengsi, avait révélé son secret à Chao Laksi, alors elle la jeta dans un ravin , Nang Phengsi après avoir mangé le fruit de l'arbre Manikhod, prit une forme simienne et se réfugia dans la la forêt où elle a rencontré  le singe Phra Lam ..
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 16:47 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

.Pendant ce temps, Phra Lak construisit un prasat (palais) près d'eux, en attendant le jour où le ven Kam (le malheur qui doit endurer à cause des péchés qu'il a commis dans son existence antérieure)  prendrait fin, et il serait en mesure de reprendre sa forme humaine.
 
 
 
 
Quant à Thao Sang Khip et Thao Phalichanh, l'histoire suivante portera sur la façon dont ces deux frères sont venus à une rupture soudaine:

A cette époque, il y avait un buffle, Thoraphi, chef d'un grand troupeau de vaches et d'une force sans précédent. Afin de se débarrasser d'un concurrent masculin éventuel, chaque fois qu'un taurillon viendrait à naître, il le tuera . Quand une vache  montra des signes de porter un autre veau, elle entra dans une grotte, afin de protéger son petit d'être écrasé à mort par son propre père. Le veau naquit et a pris également le nom de Thoraphi. Quand est passé sa jeunesse, il  sorti et  tua son père.
 

 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 17:10 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Victorieux dès son premier combat, la fierté de Thoraphi ne connut plus de bornes. Il s'en alla à Muong Kasi, pour défier tout le monde et  blessa la reine, Nang Kottarat. Pour venger l'insulte faite à sa femme, Thao Sang Khip lui a demandé de reprendre le combat dans une caverne . Avant de partir pour la caverne, Sang Khip dit à son frère Thao Phalichanh de rester  à l'entrée de la caverne et d'observer le  sang qui s'en écoulerait. Si le sang serai de couleur sombre, il signifirai la mort de Thoraphi. Si il a de la lumière, il signifierait la fin de Sang Khip; dans ce cas, Phalichanh devrait bloquer l'entrée de la grotte de sorte que le monstre ne serait pas en mesure de sortir de la caverne.
 
  
  
  
Bientôt Thao Sang Khip réussi à tuer Thoraphi mais le hasard voulu qu il pleuve et l'eau fit apparaitre le sang noir du buffle en clair. Alors Phalichanh le prit pour le sang de son frère, par conséquent, selon ses instructions, il  bloqua  l'entrée de la caverne, et s'en alla.

Mais Sang Khip réussi à sortir de la caverne et rentra dans son palais. Il pensait que Phalichanh avait essayé de le priver du trône, alors il  banni son frère pour le crime qu'il n'avait jamais commis. Exilé de Muong Kasi, Phalichanh erra dans la forêt, en criant sans cesse jour et nuit.

Quand son ven Kam  fut terminé, Phra Lam grimpa sur un arbre Manikhod, mangea un fruit  sur une branche verticale et a repris sa forme humaine. Il n'avait aucun souvenir de ce qui s'était passé au cours de sa vie simienne. Phra Lak lui rappella que Nang Phengsi et Houlaman étaient sa femme et son fils.

Impossible de prendre ces singes avec lui dans son expédition risquée,  aussi Phra Lam ordonna à Houlaman de prendre soin de Nang Phengsi et de rester avec elle dans le Prasat (palais), construit par Phra Lak, en attendant son retour de Lanka. Phra Lam reparti à la  recherche de Nang Sida avec son frère fidèle, Phra Lak. Ils  rencontrèrent Thao Phalichanh sur la rive d'un ruisseau, dont les eaux n'étaient rien d'autre que les larmes de Phalichanh lui-même.
  
 
  
  
 
Phalichanh raconta son histoire malheureuse à Phra Lam et Phra Lak qui, peinés, conclurent un accord mutuel  Phra Lam et Phra Lak l'aiderait  dans sa lutte contre Sang Khip, et il les aiderait à récupérer Nang Sida et vaincre Hapkhanasouane.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 17:57 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Phalichanh arriva bientôt à la  capitale de Sang Khip et les deux frères se lancèrent dans une  une grande bataille dans les airs. Nang Kottarat  rejoingni son mari à l'attaque de Phalichanh, et ce dernier réussit à lui arracher les yeux. Elle  tomba du ciel, et se perdit dans la forêt. Sang Khip  abandonna la lutte pour aller à la recherche de sa femme, mais en vain.

Profitant de  ce répit, Phalichanh parla avec  Phra Lam qui  promit  de tirer sur Sang Khip au cours des combats. Phalichanh ensuite redéfia son frère dans un autre combat.
 
  
  
 
Les deux frères étaient si agiles dans leurs mouvements qu' il était difficile pour Phra Lam de voir sa victime. Alors il commanda à  Phalichanh  d'attacher un ruban blanc  à la tête, pour le reconnaitre.

Sang Khip, remarquant ce ruban étrange, mit  le même de sorte que Phra Lam ne pouvait distinguer  sur qui il devait tirer. Le lendemain, quand Phalichanh porta un  ruban rouge, Sang Khip en mit un aussi de la même couleur. Phra Lam était encore incapable de choisir.

Enfin Phra Lam peignit les semelles de Phalichanh avec de la chaux blanche, et à cause de cette marque que Sang Khip n' eu  pas le temps d'imiter, il a été capable de tuer Sang Khip avec une de ses flèches magiques.

Pendant ce temps, dans la forêt,  après une longue attente, Nang Phengsi et Houlaman  perdirent patience et quittèrent leur prasat pour tenter de rejoindre Phra Lam et Phra Lak. La mère et l'enfant  avaient encore conservé leur apparence simiesque. Le cheval merveilleux, Manikap, couru dans la forêt où grandi  l'arbre  Manikhod, pour aller chercher des fruits  sur les branches verticales pour permettre à Nang Phengsi et Houlaman de reprendre forme humaine.

Les fruits n'ont profité qu'à la mère, qui est redevenue une jeune femme d'une grande beauté. Houlaman , lui,est resté un singe comme avant, sa ven Kam n'ayant pas encore atteint sa fin.
  
 
  
  
 
A cette époque, à Muong Nhou Thone Khanh de Aysouane, il y avait un démon qui avait le pouvoir de tuer toute personne sur  qui il lui suffisait de  pointer son index. Il a fit beaucoup de chagrin à la population. Comme personne n' était capable de le tuer, une jeune fille nommée Nang Thip Pasod essaya de lui tendre un piège p. Elle l'invita à danser et réussit à lui  faire  pointer son d'index sur son propre squelette, qui éclata soudain. Il fût tué sur le coup. Cette même Nang Thip Pasod sauva la vie de Nang Kottarat et Phra Lam lui soigna ses yeux. En signe de gratitude, Nang Kottarat s'offrit comme  femme pour Phra Lam, même pour une courte période . Un fils est né de cette union, Thao khouan Thau Fa, qui a vécu sans jamais voir son père, qui  l'avait auparavant laissé pour préparer une expédition contre Lanka.

En fait, Phra Lam  reçu une grande aide militaire de Thao Phalichanh, qui a succédé au trône de Muong Kasi après la mort de Thao Sang Khip, son frère. Phalichanh offrit son aide en gratitude pour le service rendu  lors de son combat contre Thao Sang Khip. Phra Lam considéra qu'il avait encore besoin de troupes supplémentaires. Il a ensuite dirigé son armée vers Inthapatha Maha Nakhone, où il a reçu  un  renfort considérable en hommes et en matériel du roi de ce pays.

Après avoir donné des ordres formels pour les troupes de respecter la vie et les biens de la population des régions qu'ils auraient à traverser, avec une peine de mort si ce n' était pas observé, Phra Lam demanda à Phalichanh de recruter parmi la population quelqu'un qui pourrait voler comme un oiseau à Lanka, afin de lui apporter des nouvelles de Nang Sida.

Phalichanh, planant dans l'air, battit le tambour et fit  la proclamation de Phra Lam. Il interroga à plusieurs reprises  des jeunes filles, qui lui demandérent à pourquoi le roi ne l'avait pas envoyé à Lanka, lui qui pouvait voler dans l'air aussi facilement comme un oiseau, et pourquoi le roi avait tant d'hommes sacrifiés pour sauver une femme comme Nang Sida.

Ces filles se considèraient comme suffisament belles et charmantes pour remplacer Nang Sida, pour le plaisir du roi  elles se sont présentés pour l'inscription dans le harem. Phalichanh ne pouvait pas répondre, il ne pouvait accepter une offre si étrange et si inattendue.

Un jeune homme sortit de la foule et se présenta à Phalichanh en tant que bénévole pour la mission royale. Il était Thao Thao khouan Fa, fils de  Phra Lam  Nang  Kottarat. Ce dernier a également trouvé ses deux premiers fils: Thao Thao et Sataphagna Phanh Lahaphagna, qu'elle eût avec Thao Sang Khip, et les trois frères de se mettre au service de Phra Lam.

Accompagné par Houlaman, Thao khouan Thao Fa a été envoyé à Lanka pour informer Nang Sida du sauvetage à venir. Il lui reviendrait avec la bague que Hapkhanasouane avait pris d'elle pour couper les ailes de Phagna Khout et que Phra Lam avait récupéré après avoir guéri Phagna Khout.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 18:29 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Pl.Houlaman et Thao khouan Thao Fa volaient comme des oiseaux dans l'air. Quand ils sont arrivés en Lanka, ils se sont présentés à la demeure d'un ermite du nom de Ta Fay ("yeux de feu") pour lui demander des conseils et des informations sur l'île. Ils sont arrivés quand le saint homme méditait derriere les portes closes dans sa demeure. Êtant trop impatient de le voir, ils tapèrent bruyamment, et quand Ta Fay ouvrit les yeux pour voir qui ils étaient, les flammes jaillirent de ses pupilles pour brûler les visiteurs.
 
  
  
 
Il ne restait que deux petits coeurs quand il sortit pour les accueillir. Il a ensuite craché sur ces morceaux de chair humaine et tout à coup les deux frères ont été réanimés.

 une fois délivré de la terreur, Houlaman et Thao khouan Thao Fa ont été chaleureusement accueillis. Parmi d'autres avertissements, Ta Fay  leur a expressement conseillé de ne pas aller près de la piscine à l'arrière de sa demeure. Les deux frères ont promis de lui obéir, mais en secret, ils ont été enthousiasmés par cet avertissement. Ils ont pris des risques dans les environs de la piscine et ont été capturés  par deux énormes sangsues.

Heureusement, Ta Fay est venu à temps pour leur dire de cracher leur propre salive sur ces bêtes qui, tout à coup, lâchèrent  leurs victimes. Les deux frères ont été sauvés, mais leurs pouvoirs magiques ont été réduits. (c'est pour cette raison que, depuis lors, quand on a une sangsue, on crache toujours  dessus pour la faire tomber.)

Houlaman et Thao khouan Thao Fa quittérent la piscine  pour se consacrer à la mission  confiée par leur père.

Il faut se rappeler que Houlaman, sous les traits d'un jeune homme, se présenta à Nang Sida pour  lui rendre la bague et le message de Phra Lam. Plus tard, en utilisant leurs pouvoirs magiques, les deux frères endormirent le peuple dans le palais , y compris Hapkhanasouane et Nang Chantha, et ils ont attaché les cheveux de l'un à l'autre de. Avant de les quitter, ils ont laissé dans les mains Nang Chantha un petit mot lui conseillant, une fois éveillé, de gifler trois fois la tête de son mari afin de dénouer ses cheveux. Cela a été en fait un moyen d'affaiblir les pouvoirs magiques de Hapkhanasouane avant de lui donner le dernier coup, qui le tuerait facilement.

En quittant le palais, Thao khouan Thao Fa s'est transformé en un singe comme Houlaman, et suivant leur plan, les deux frères se sont laissé arrêter par les soldats. Au moment où ils étaient sur le point d'être exécutés, ils ont dit à leurs exécuteurs qu'ils ne pourraient'être tués que brûlés  imbibés d'huile. Les soldats firent comme ils leur avaient dit. Avec leurs pouvoirs magiques, et Thao Houlaman khouan Thaa Fa ne furent pas brûlés, mais  sautèrent du feu comme des torches vivantes, atterrirent sur le toit des maisons, et ont fini par mettre le feu toute la ville de Lanka.
  
 
  
  
 
Houlaman et Thao Thao khouan Fa retournèrent immédiatement  rapporter  le succès de leur mission à Phra Lam. Un reste de feu brûlait encore leurs visages et leurs queues lorsqu'ils  comparurent devant leur père, et  ont demandé à ses pouvoirs magiques pour l'éteindre.

Phra Lam leur a conseillé de retourner à Lanka, où ils trouveraient une eau qui sera utilisée à cette fin. «Parce que, dit-il," pour éteindre le feu qui brûle dans un pays, on doit utiliser l'eau de ce pays. " (C'est un proverbe Lao qui est équivalente à l'expression "Vous devez laver votre linge sale dans votre propre maison.") Avec de l'eau tirée d'un puits du jardin de Nang Sida, les deux frères ont pu éteindre le feu. (Pour cette raison, les singes de nos jours lespoils de leur visage et leur queue brûlée.)

Plus tard,Phra Lam  donna l'ordre à Houlaman et Thao khouan Thao Fa d' aller  dans la mer, afin de trouver un endroit peu profond où il pourrait construire un pont pour relier l'île de Lanka avec le continent.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 19:34 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Suivant les informations recueillies auprès des Thevadas (anges) et  de Chao Laksi , les deux frères  découvrirent dans l'abdomen d'un  Pa non (une sorte de requin géant), un livre sacré dans lequel se trouvaient toutes les informations nécessaires . En possession de ce livre, Phra Lam a donné l'ordre à son armée d' aller à la mer. A l'avant marchaient Houlaman, Thao et Khou Thau Fa, Thao Sataphagna, Thao Phanh Lahaphagna, les huit princes (fils de Phra Lam et Phra Lak, qui venaient de Chanthabouri Si Sattanak), puis Phra Lak et Phalichanh, et fermant la marche , Phra  Lam et  Nang Phengsi et Nang Kottarat, tous les trois sur le dos du cheval merveilleux, Manikap.
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 19:37 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
En arrivant à l'endroit où ils auraient à traverser le bras de mer à la terre sur les Lanka, les soldats ont trouvé, à leur grande surprise , un grand pont.  Ce n'était pas un véritable pont, mais la langue de Khoun Sieo Ha,qui s'étendait de la rive pour attirer l'armée de Phra Lam dans un piège.

Lorsque les troupes de Phra Lam montèrent sur ce "pont", Khoun Sieo Ha rétracta sa langue, et les soldats furent jetés à la mer, mais Houlaman élargie ses mains pour les ramasser et de les amener à la rive.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 19:42 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
  
  
 
Dans sa colère, Houlaman coupa la langue d'un violent coup d'épée et Khoun Sieo Ha fut détruit.



  
 
  
  
 
Phra Lam ne voulait pas la guerre. Il voulait seulement  que lui revenienne Nang Sida qu' Hapkhanasouane  lui avait effrontément arraché , alors il  envoya un message pour demander à  Hapkhanasouane de lui rendre sa femme afin d'éviter une guerre fratricide. Lorsque ce message parvint à la Cour de Lanka, les avis étaient partagés.





Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 19:49 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 
 
Le «parti des faucons", qui comprenait les neuf enfants de Hapkhanasouane et Nang Soudtho  étaient résolus à ne pas la rendre estimant qu'une telle restitution serait  un signe de faiblesse et une honte pour le royaume. Le "parti des colombes », représenté par Thao Phik Phi et Thao Inthasi (jeunes frères de Hapkhanasouane), et Thao Se Ta Kouman (fils de Hapkhanasouane et Nang Chantha), étaient pour accepter la proposition de Phra Lam, afin d'épargner la population une guerre qui pourrait s'avérer catastrophique.

Hapkhanasouane trouvant ces derniers défaitistes  dans sa rage, il saisit par la taille et lança trois d'entre eux dans l'air.
 
 
 


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 20:06 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Le geste fut si  violent que les trois personnes désespérées arrivèrent de l'autre côté de la mer près du camp des troupes Phra Lam, et  tombèrent  profondément dans la vase qui les recouvrait jusqu'aux épaules. Les soldats de Phra Lam furent en mesure de les sauver à temps, et Phra Lam, apprenant qu'ils ont été injustement victimes de leur sagesse, en fit ses conseillers.

La guerre , cependant,devait  être poursuivie et, en l'absence d'une flotte, un pont  était nécessaire  pour permettre aux troupes d'atteindre Lanka. Des ordres furent donnés à Houlaman, Thao Thao khouan Fa, Thao Sataphagna, et Thao Phanh Lahaphagna pour installer les piles du pont en suivant les instructions dans le livre sacré, à des endroits où la mer n'était pas trop profonde .

A peine achevé, le pont fût partiellement endommagé par les quatre filles de Phagna Padthaloum, roi des Nagas, qui vivaient au fond de l'océan. Le stratagème de ces quatre ondines était d' attirer les quatre jeunes princes vers le palais padthaloum Phagna, afin de les marier.

Les esprits de l'eau n'ont pas été déçus: les jeunes princes ont accepté leur amours avec grâce, et peu de temps après leur départ, chacune des filles Phagna Padthaloum a donné naissance à un beau garçon.

Lorsque le pont fut achevé, les troupes Phra Lam chargèrent vers Lanka. Mais à l'approche de la ville, ils ont trouvé, flottant dans l'eau, un cadavre qui ressemblait parfaitement Nang Sida. Ils l'ont emmenée  parce que les habitants de la région avaient répandu une rumeur que Nang Sida avait été tué la veille par Hapkhanasouane pour avoir tenté de quitter le palais pour rejoindre Phra Lam. En réalité, c'était un tronc de bananier que Phagna Chanh, un des généraux de Hapkhanasouane, avait transformé en une forme humaine pour tromper Phra Lam, en lui donnant les riches formes de Nang Sida.
 
Voyant l'avance des assaillants, Phagna Muong Say, commandant  l'armée de Lanka, une armée de yak (démons), s'est précipité à leur rencontre et les engagea dans la bataille.
 

  Ce fut l'occasion pour les générauxd' Hapkhanasouane de démontrer leurs pouvoirs surnaturels. Phagna Muong Say transforma les cailloux des fortifications pour stopper les ennemis; Phagna Muong Khoua transforma les herbes en serpents pour les tuer avec des morsures venimeuses; Phagna Muong Chanh changea le tronc de bananier en Nang Sida, vivante,  a courant vers Phra Lam afin de le toucher. Mais aux prises avec des adversaires plus intelligents et plus puissants, aucun d'eux ne put repousser les troupes de Phra Lam et tous furent  tués sur le champ de bataille.



 
  

  
 
  


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 20:29 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

 La bataille de Lanka a été gagné, mais le soir même Phra Lam fait un mauvais rêve. Après consultation, Thao Phik Phi lui dit: "C'est le signe d'un danger imminent, mais vous ne pouvez rien faire à ce sujet, car il sera votre  dernier ven kame."

Une ordonnance a été immédiatement remise aux princes et officiers de tous grades de monter la garde autour de Phra Lam. Depuis quelque temps Phagna Padthaloum, roi des Nagas, qui vivait au fond de l'océan, a été gêné par le va-et-vient provoqué par les mouvements de troupes Phra Lam au-dessus de son royaume. Il a accusé Phra Lam pour  se saisir de lui. Il remonta à la surface de l'océan, et en utilisant ses pouvoirs magiques, mis en sommeil tous les gardes et emporta Phra Lam, qu'il a pris au fond de l'océan et gardé comme prisonnier dans une cage de fer.

La disparition Phra Lam fut  connue de  son entourage qu'à l'aube. Après consultation, Thao Phik Phi  dit: «c' est Phagna Padthaloum qui emporte notre roi Mais quatre de nos hommes peuvent facilement lui porter secours.."

Ces hommes: Houlaman, Thao khouan Thau Fa, Thao Thao et Sataphagna Phanh Lahaphagna, ont été désignés pour cette mission. Plonger dans la mer, ils pénétrer dans le royaume des Naga,  soulever la cage de fer et secourir Phra Lam. Mais dans leur fuite, ils furent poursuivis par quatre jeunes hommes avec qui ils avaient  engagé le combat.

Les quatre hommes ont tiré des flèches, mais quand ils ont touché les  fugitifs, elles sont devenus des fleurs d'un parfum exquis. Les fugitifs ont tiré des balles, mais le contact avec les poursuivants, ils sont devenus gâteaux appétissants.

Les fugitifs se rendirent compte que les jeunes gens n'étaient autres que les enfants qu'ils avaient eus avec les quatre jeunes filles de Phagna Padthaloum, ceux qui étaient venus à endommager le pont qu'ils avaient récemment construit pour traverser la mer.

Sauvée de son Kam ven , Phra Lam se voua à mettre la main sur le palais de Hapkhanasouane qui tenait encore.

Tout d'abord, Phra Lam Thao consulta Phik Phi qui lui dit que Hapkhanasouane possédait des flèches magiques qui tueraient tous ceux qui pourraient être touchés , si dans un délai d'un jour on ne donnait la médecine préparée avec une plante de Phanh Khamad montagne, les excréments du Buffle Ousouphalad et l'oreiller du roi des Nagas.

En outre, Thao Phik Phi confia qu' Hapkhanasouane était presque invulnérable, et que seule la "flèche Asilaphed", conservée au fond de l'océan par un Yak, (démon), pourrait le tuer.

Il arriva que quelque temps plus tard, Phra Lam fut touché par la flèche de Hapkhanasouane. Pour sauver son père, Houlaman sempressa d'aller trouver le médicament dont a parlé Thao Phik Phi.

Houlaman d'abord alla observer la plante, et quand il arriva au pied de la montagne Phanh Khamad, il appela le génie de cette montagne pour lui demander où la plante merveilleuse pouvait être trouvée.
 
 
 
 
Le génie  apparu au sommet de la montagne et lui dit: "Viens ici et je vais t' en parler".

Lorsque Houlaman grimpa jusqu'au sommet, le génie apparut au pied de la montagne  répéta les mêmes mots. Cela dura jusqu'à ce que, exaspéré et fatigué par ce jeu de cache-cache, Houlaman jugé plus pratique à transporter dans ses bras toute la montagne en vue de la donner à Seta Kouman, qui était chargé de trouver la plante.

Houlaman plus tard est allé voir le buffle Ousouphalad afin de lui demander ses crottes. Le bovin lui répondit qu'il était prêt à se conformer à la demande, mais que pour le moment il ne pouvait pas, à son grand regret, les lui donner parce qu'il ne se sentait pas le besoin de se soulager. Furieux, Houlaman fendit le ventre de l'animal avec de violents coups d'épée et rassembla ses excréments parmi les entrailles de la bête ouverte.

Manquait finalement l'oreiller du roi des Nagas. Le soleil était sur le point de l'horizon et le jour allait finir quand Houlaman arriva au grand galop. Craignant qu'il ne serait pas en mesure d'obtenir l'oreiller avant la fin de la journée, Houlaman sauta en l'air et alla chercher Phra Athit, le Dieu du Soleil, pour lui demander d'arrêter sa course. Phra Athit refusa d'obtempérer à la demande,  Houlaman le saisit et le jeta si violemment vers l'Est qu'il  tomba sous l'horizon.

Toutefois, Houlaman réussi à obtenir du roi des Nagas son oreiller précieux et se hâta de revenir, afin de sauver son père.

Phra Lam a été sauvé à temps, mais Phra Athit était en colère contre Houlaman et ne voulait plus reparaître. Le monde était alors couvert de ténèbres, et Phra Lam  dû demander aux coqs de faire appel au Dieu Soleil de reprendre son cours normal par des  chants, supplications lamentables, trois fois de suite. Phra Athit réapparu et depuis lors, le soleil se lève chaque fois que les  coqs chantent fois.

Enfin, grâce à Houlaman, Phra Lam obtint la flèche d' Asilaphed  gardée par un Yak  au fond de l'océan et a réussi, lors de l'assaut sur le palais, à tuer Hapkhanasouane, qui est descendu aux enfers pour se débarrasser des péchés qu'il avait commis.

Phra Lam fait son entrée dans le palais de Lanka où il a été très heureux de retrouver sa femme bien-aimée, enfin. Ainsi, les objectifs pour lesquels il avait combattu pendant si longtemps et si patiemment, ont été atteints. Parmi les autres récompenses distribuées aux grands serviteurs dévoués à sa cause, Phra Lam Thao nommé Phik Phi comme roi de Lanka et lui donna pour femme sa sœur, Nang Chantha, veuve de Hapkhanasouane.

Il a ensuite envoyé Manikap, le cheval merveilleux,  recueillir les fruits de l'arbre Manikhod pour son fils Houlaman . Après avoir mangé, Houlaman est devenu un charmant jeune homme. Son ven Kam avait atteint sa fin.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 20:34 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Et quand tout a été mis en ordre, Phra Lam et son épouse, et son frère Phra Lak, ses enfants et toute l'armée, quittèrent Lanka pour revenir avec solennité à Chanthabouri Si Sattanak où, dans la paix enfin retrouvée, et avec une femme enfin sauvée, il a continué de vivre dans le bonheur bien mérité.
 
   
   
 
Un incident  arriva cependant  à troubler la vie conjugale de Phra Lam. Un jour, à la demande d'une de ses dames d'honneur, qui voulait savoir combien était captivant le charme d' Hapkhanasouane, Nang Sida fit son portrait de  mémoire. Elle avait à peine terminé quand Phra Lam entra soudainement  dans sa chambre. Elle cacha le dessin rapidement sous le coussin d'une chaise ou Phra Lam s'assit  et avec grand étonnement, il entendit une voix sous le coussin dire: «Je suis, comme vous, un grand roi, ne restez pas sur ma tête.".

Phra Lam tourna le siège et trouva portrait d'Hapkhanasouane. Une grande colère le saisit et sans écouter ses explications, il condamna à mort Nang Sida, la soupçonnant d'avoir encore de la sympathie pour le monstre qui l'avait arrachée de lui et  causétant de tribulations . L'exécution devait avoir lieu immédiatement et à l'extérieur du palais. Phra Lak fut chargé du  pénible travail, mais en prenant pitié de sa belle-sœur, il conçut un plan pour la sauver. Il  ordonna à  Manikap, le cheval merveilleux, de prendre Nang Sida et de la ramener à son père nourricier, Chao Laksi, puis il revint  montrer à Phra Lam une épée couverte du sang d'un chien.

Trois mois plus tard, Nang Sida  donna naissance à un garçon nommé Thao Phra Bout. Afin que ce dernier ait une compagne et que sa mère  souffre pas trop de son absence quand il la quitterait , Chao Laksi moula un double de Thao Phra Bout, dans lequel il insufla la vie et lui donna le nom de Phra Thao Houp . Quand ils furent assez grands, les deux frères , devenus de beaux garçons , reçurent de leur grand-père  les enseignements dans le domaine des sciences occultes.

Un jour, quand Nang Sida leur fit savoir qu'ils étaient les fils de Phra Lam, roi de Chanthabouri Si Sattanak, Thao Phra Bout et Thao Phra Houp lui  demandèrent de les amener  voir leur père. Tous les trois se sont alors déguisés en  marchands de mak teng (melons) et entrèrent dans la capitale de Phra Lam. Mais à la porte du palais, des soldats d'Houlaman sont venus prendre leurs melons sans  les payer . Une querelle a éclaté dans laquelle Houlaman  dû intervenir pour défendre ses hommes, mais il fut également  battu par Thao Phra Bout et Thao Phra Houp. A la fin, voyant que les choses allaient mal, Phra Lam, en personne, les rejoignit dans la lutte et fut bien surpris d'être aux prises avec ces hommes, encore très jeune, mais plein de vigueur et de talents. Phra Lam leur  demanda de raconter leur histoire, et quand il comprit qu'ils étaient ses propres fils, il les embrassa et les invita au palais.

Thao Phra Bout et Thao Phra Houp acceptèrent l'invitation, à condition que leur mère est vienne avec eux, à sa vue Phra Lam  se précipita vers elle et lui  demanda humblement de la pardonner. Et  après avoir obtenu de Phra Lam la promesse de ne pas prendre de décisions sans réfléchir à l'avenir,  tolérante et  bienfaisante, comme le sont toutes les femmes Lao, elle accepta de retourner au palais afin de reprendre une vie dans laquelle plus rien ne pouvait faire  du mal à nouveau.

Phra Lam a régné sur Chanthabouri Si Sattanak pour de nombreuses années. À sa mort, Thao Phra Bout succédé sur le trône, tandis que Thao Phra Houp est devenu vice-roi.

"Ainsi se termine cette grande épopée  qu'est le Phra Lak Phra Lam-."


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 10:29 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

L'enseignement de Bouddha
 
 
Et le Bouddha, aprèsavoir terminé, conclu en ces termes: "Comme les incarnations se répétent indéfiniment, chaque homme doit porter dans cette vie les conséquences des péchés qu'il a commis dans ses existences antérieures L'histoire que je viens de raconter,. est une illustration éloquente de celle-ci. Autrefois, Hapkhanasouane (fort grâce à ses pouvoirs surnaturels) avait causé beaucoup de chagrin  à Phra Lam, mais finalement, il fut vaincu par ce dernier et a dû payer pour ses péchés en enfer. Aujourd'hui, Thevathad (Devadatta)
cherche à travers des milliers de moyens de faire du mal à Tathakhata (Siddharta Bouddha lui-même), mais vous verrez très vite que Thevathad échouera dans ses intrigues criminelles et sera sévèrement puni, comme Hapkhanasouane. "

[Pour les lecteurs de ne pas bien versé dans la connaissance du bouddhisme, il me paraît utile de développer cette information]

«Devadatta (Thevathad) a été l'un des grands disciples de Bouddha. Pendant longtemps, il avait un comportement honorable, mais la vieille jalousie dans son cœur  a cherché à remplacer le maître à la tête de la Sanga (communauté Bouddhiste ). Devadatta d'abord essaya de persuader le Bouddha de lui laisser la direction de la Communauté. Ses efforts ayant été vains, il  se résolut de se débarrasser de lui. Ajâtaçatru accepta  d'aider à Devadatta pour atteindre ce crime odieux et plaça des archers le long du passage de Bhagavant avec la mission de percer Bouddha avec leurs flèches. Le moment venu, la majestueuse  allure de leur victime les  désarma.

Déçu, Devadatta se décida  à agir lui-même et un jour quand le maître se promenait le long de la pente du Pic du Vautour, il roula une grosse pierre vers Lui. La roche fut arrêté par miracle dans sa course par deux aspérités qui sortirent de la
terre à cette fin. Seul un éclat de cette roche blessa  Bouddha dans le pied.

À une autre occasion, il envoya vers son cousin (le Bouddha) un éléphant féroce qui avait  été saoulé, mais le Maître s'y  opposa avec la puissance de sa bienveillance, et le monstre  soudainement devint calme et se mit à genoux devant lui ...

Devadatta recruta des
partisans parmi les moines et  essaya de fomenter un schisme en demandant à Bouddha d'imposer à tous les membres de la Sanga certaines règles très rigoureuses . Sur le de rejet de sa demande, Devadatta prit congé de ses accolytes, proclamant haut et fort que son cousin prêchait une vie de luxe et d'abondance ,indigne de véritables moines. Cela a causé des troubles graves dans la Communauté.(1)

C'est à ce moment la que le Bouddha  révéla les caractères de l'épopée Phra Lak Phra Lam et les réincarnations de ses disciples: L'ermite, père de Nang Phengsi, a été réincarné dans le Maha Silabout (Maha Sariputa); l'
merveilleux cheval Manikap, dans Maha Mokhala (Maha Maudgaluana); Chao Laksi, père nourricier de Nang Sida, dans Maha Kasapa (Maha Kâçyapa); Thao Sang Khip, en Ang Khouliman (Anggulimana); Thao Phalichanh, dans Maha Chourathath (Maha Cudarananthata ); Lak Phra, dans Anoun Maha (Maha Ananda); Bout Phra Thao, dans Thao La Houn (Rahula, fils de Bouddha) ...

(1.) André Barreau, Les Disciples, en France-Asie, Saigon 1959, p. 358.

Et, en conclusion, le Bouddha ordonna  que tous doivent mémoriser l'histoire célèbre de Phra Lam, Champion de la juste cause, afin d'être en mesure d'obtenir des méritesdans la vie présente et dans les existences futures.
 

 

 




 

 



Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 10:39 (2010)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam Répondre en citant

Personnages principaux dans le Phra Lak-Lam Phra

  1 - Phra In: Le roi des Dieux.
2 - THAO Loun LOU: Un enfant mal formé dans Inthapatha Maha Nakhone.
3 - SOUDSADA Nang: Un des reine de  Phra In
4 - THAPHORAMESOUANE (Aysouane): roi de Nakhone Maha Inthapatha.
5 - THATTARATHA (Thataradtha): Fils de Thaphoramesouane.
6 -  VILOUN HA : Fils de Thaphoramesouane.
7 - VIROUPAKHA: Fils de Thaphoramesouane.
8 - KOUVERA: Fils de Thaphoramesouane.
9 - PHRA LAM: Fils de Thattaratha.
10 - PHRA LAK: Fils de Thattaratha.
11 - Nang Chantha : Fille de Thattaratha.
12 - Nang Sida: Fille de Hapkhanasouane et Nang Chantha, incarnation de Nang Soudsada.
13 - HAPKHANASOUANE: Fils de Viloun Ha, incarnation de Thao Loun Lou.
14 - Thao INTHASI: Fils de  Viloun ha.
15 - Thao PHIK PHI: Fils de  Viloun Ha
16 - CHAO Laksi:  père adoptif de Nang Sida.
17 - Phagna SINPHALIKA: Chaomuong de Takkasila, beau-père de Phra Lak,
18 - NANG CHANTHAMOUKKHI: Sœur de Phagna Sinphalika, épouse de Phra Lam.
19 - NANG OUSOURIKA: Fille de Phagna Sinphalika, épouse de Phra Lak.
20 - Phagna PHOMMACHACK: Chao Muong de Muong Thoay, beau-père de Phra Lam.
21 - NANG PHIMMASONE, NANG THIPHA ADSAMON: Filles de Phagna Phommachack, épouses de Phra Lam.
22 - NANG PHON CHAODI, NANG PHIPHALO LAUGNAM: Filles de Phagna Phommachack, épouses de Phra Lak.
23 - Phagna CHANTHASENE: Chao Muong de Muong Khom, beau-père de Phra Lam, Phra Lak.
24 - NANG EKKHAY: Fille de Phagna Chanthasene, épouse de Phra Lam.
25 - NANG KHAM UAE: Fille de Phagna Chanthasene, épouse de Phra Lak.
26 - KEOUN Phak PHI:Beau  Père de Lam Phra.
27 - NANG KHAMKHAU: Fille de Khoun Phi Phak, épouse de Phra Lam.
28 - NANG PHA PHIM SI: La reine de Lam Phra.
29- NANG KAN NHA:  La reine de Phra Lak.
30 - Quatre NANG Thevadas: Anges, les épouses de Phra Lam et Phra Lak.
31 - NANG SOUDTHO: seconde femme de Hapkhanasouane.
32 - CHAO Laksi: Père de Nang Phengsi.
33 - NANG KHAYSI: épouse de Chao Laksi, mère de Nang Phengsi, Sang Khip, Phalichanh.
34 - Phra Athit: Le Dieu du Soleil, père de Sang Khip et Phalichanh.
35 - Thao SANG KHIP: Fils de Khaysi Nang et Athit Phra.
36 - PHALICHANH Thao: Fils de Khaysi Nang et Athit Phra.
37 - KOTTARAT Nang: Épouse du Sang Khip; après la mort de Sang Khip, épouse de Phra Lam.
38 - NANG PHENGSI: Fille de Chao Laksi et Nang Khaysi; femme de Phra Lam.
39 - HOULAMAN (Hanuman): Fils de Phengsi Nang et Lam Phra.
40 - ONGKHOT et ses 7 frères et cousins; fils de Phra Lam et Phra Lak.
41 - Thao Fa khouan: Fils de Nang Kottarat et Lam Phra.
42 - Thao PHRA BOUT: Fils de Nang Sida et Lam Phra.
43 - Thao PHRA houp: jeune frère de Thao Phra Bout.
44 - KOUMAN SETA Thao: Fils de Hapkhanasouane et Chantha Nang.
45 - SETAPHAGNA Thao: Fils de Sang Khip et Kottarat Nang.
46 - PHANHLAHAPHANAGNA Thao: Fils de Sang Khip et Kottarat Nang.
47 - Les Neuf Princes de Lanka: fils de Nang Soudtho et Hapkhanasouane.
48 - PHAGNA KHOUT: Roi des oiseaux fabuleux.
49 - PADTHALOUM PHAGNA: Roi des Nagas.
50 - MANIKAP: Le merveilleux cheval de Phra Lam.
51 - Khoun Sieo HA, PHAGNA MUONG Chanh, PHAGNA MUONG Khoua, PHAGNA MUONG KANG, PHAGNA MUONG SAY: les généraux de Hapkhanasouane.
52 - YAK de Nhou Khanh Thone:Démon qui Peut tuer toute personne vers laquelle il pointe son index.
53 - NANG THIP PHASOD: Une jeune fille de Nhou Khanh Thone qui a tué le Yak.
54 - THORAPHI: Buffalo qui a tué son père du même nom.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:34 (2016)    Sujet du message: Phra Lak Phra Lam

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com