laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La naissance

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 17:26 (2010)    Sujet du message: La naissance Répondre en citant

Environ 1 mois après la naissance d’un bébé (exactement 27, 29 ou 31 jours, puisque les jours impairs portent bonheur), alors que la femme a du être confiné au périmètre de sa maison, la famille se doit traditionnellement, de donner une fête réunissant à midi la famille, les intimes, et les autres, en général de 30 à 200 personnes.
En fait, cette célébration est celle de la "libération" des obligations de la femme après l’accouchement. En effet, cette période est très codifiée( et diminue en fonction du nombre d'enfants) et amène la femme non seulement à une retraite obligatoire (elle ne devra pas sortir de chez elle jusqu’au moment où sera donnée cette fête que le bébé soit d’ailleurs encore en vie ou non), ne dormira pas dans le même lit que son mari (certainement pour empêcher celui-ci d’avoir tout contact avec sa femme), boire des dizaines de litres de thé brûlant par jour et rester plusieurs heures par jour sur un lit ou  une chaise tout à fait particulière puisque chauffée par en dessous (assurément dans le but de se laver de ses miasmes...)
Durant cette période, c’est très généralement la famille de la femme qui vient s’occuper de leur fille. La grand-mère peut alors à loisir non seulement s’occuper du jeune nourrisson, prodiguer quelques conseils pour la femme, transmettre ses traditions et son savoir médical...
Bref, est donnée souvent en plein milieu de semaine, une fête comme toujours relativement arrosée. Comme de coutume, on commence la journée par une cérémonie du Baci (ou SoungKhouane) puis plus tard chacun répond à l’invitation par un petit don d’argent qui contribue à payer la fête (cela se fait de même pour toutes les fêtes). Ensuite, et bien s’ensuit un long repas qui prend fin vers les 4 heures de l’après-midi, après que ce soient écoulées quelques caisses de Beerlao, de vins et de spiritueux dont les laos ne manquent pas d’abuser, toujours dans la bonne humeur.
Durant tout ce temps, où un maximum de convives apporteront un maximum de bon karma pour la famille, les laotiens (souvent des femmes) s’adonnent à leur passe-temps préféré : les jeux de cartes, notamment le Phaï Khohi (qui se joue avec 13 cartes) et le Pjok Deng (qui se joue à la manière d’une bataille à 2 cartes).

(par Ben O')

La femme enceinte est astreinte par la tradition à un certain nombre d’interdictions et d’obligations. Tout d’abord, elle ne pourra se rendre au temple lors des cérémonies importantes, ni encore aux différentes grosses et nombreuses fêtes réjouissantes que sont les mariages, les fêtes "de la libération", les purifications / crémaillères, non plus aux veillées funèbres, et tout un tas de célébrations. Y assister serait de mauvais augures, pour la future maman et son bébé comme pour l’hôte.
Ensuite, elle ne devra pas se laver après le crépuscule, ceci à cause des esprits (les "Phis" que les laotiens pourtant bouddhistes ont conservé de leur animisme ancien), qui pourraient manger l’enfant. Comme nombre de traditions, celle-ci repose très certainement sur un fait rationnel : le soir, sans lumière, aller à la rivière pour s’y baigner comporte un risque de tomber, mettant en danger la vie du futur enfant. De même, la future mère ne pourra sortir seule le soir de chez elle : cela attirait sur elle les esprits malins...
En outre, elle devra régulièrement aller au temple (seule mais de préférence avec son époux), munies d’un attirail à bénédiction : un seau d’eau où macèrent quelques plantes, des bouquets de fleurs comme offrandes aux moines, et des bougies que l’on a préalablement coupées à la taille exacte de la circonférence des têtes des parents (en général 50 à 60 cm de longueur) et du ventre de la future mère (alors là, tout dépend...). S’ensuit une cérémonie où on fera couler une bonne partie de ces longues bougies au dessus de l’eau, finalement assez vite recouverte d’une couche de cire ; cette eau bénite, qu’on répand un peu autour de soi, sur les gens qu’on croise pour leur en offrir, doit servir à laver les cheveux des époux le soir venu. Cette séance de bénédiction peut se répéter dans autant de temples que l’on veut. Cela éloigne les esprits et conjure la chance.
Tous les jours, la femme qui sort de son périmètre familial devra porter sur elle une petite médaille de protection bénie au préalable au cours d’une cérémonie dans un temple. Elle ne quittera plus ce collier ou ce bracelet qui éloigne des mauvais esprits. Et elle ne prendra plus de médicaments fussent-ils parfaitement inoffensifs pour le bébé. Elle ne dormira plus, jusqu’à son accouchement, sans un couteau sous son oreiller ! Couteau qui après l’accouchement passera sous l’oreiller du nourrisson…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 17:26 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 5 Avr - 18:16 (2010)    Sujet du message: La naissance Répondre en citant

Au Laos, environ un mois après la naissance d'un enfant, les familles organisent une fête qui rassemble parents, amis et voisins.
Cette fête est appelée la «libération» des obligations de la mère après l'accouchement. Pendant ce délai d'un mois, la jeune mère doit vivre recluse dans sa maison et ne doit la quitter sous aucun prétexte même si l'enfant est mort-né. Elle ne partage plus la couche conjugale pendant cette période et dort sur un lit sous lequel est entretenu en permanence un foyer de braise ardente, la chaleur et la fumée ont pour vocation de purifier le corps de la mère. Le foyer de braises sert aussi à maintenir au chaud le thé dont la jeune femme s'abreuve en grande quantité. Pendant cette retraite, la jeune maman reçoit la visite d'amis et de voisins venus la féliciter de cette naissance, qui lui tiennent compagnie en jouant au Phay Koy et au Pok Deng , jeux de cartes où est engagé de l'argent car la naissance d'un enfant est synonyme de prospérité.
Témoignage d'une jeune mère, M me Soudalay Sounthone, 28 ans :
« Je viens de donner naissance à ma première fille, cela a été neuf mois de d'attente et de bonheur avec l'épreuve de la délivrance. La fête de la libération est suivie d'un baci qui invite les dieux du ciel à entrer dans la maison et à protéger mon enfant de la maladie, à le rassurer quand il pleure et enfin lui apporter chance et prospérité. »
Durant cette période, les membres de sa famille, en particulier la mère , viennent assister la jeune mère et son enfant. La grand-mère peut à loisir, s'occuper du nouveau-né, tout en donnant des conseils à la mère, notamment en transmettant les traditions et ses connaissances médicales.
Après un mois, une fête est donnée, au milieu de la semaine. Selon la tradition, cette fête est ouverte par un Baci ou Sou Khouane , cérémonie qui doit porter chance à l'enfant. Les invités offrent des cadeaux aux parents, layettes pour enfant, produits de toilette, ou encore de l'argent pour aider le couple à faire face aux nouvelles dépenses. Ensuite, tous les invités prennent part au grand repas de fête qui se terminera en fin d'après-midi.
« Je suis très heureuse que notre famille compte une nouvelle âme, confie la mère de Soudalay , M me Phéngkèo Sounthone. Nous respectons ces traditions pour mettre toutes les chances du côté de notre petite fille. Nos espérons ainsi que l'avenir lui réserve des jours heureux aussi bien sur le plan professionnel que familial. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51 (2016)    Sujet du message: La naissance

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com