laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La presse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 10:56 (2010)    Sujet du message: La presse Répondre en citant


voici les adresses des principaux journaux lao,(la plupart du temps censurés): ils fournissent une bonne partie de nos infos, merci à eux.

le rénovateur: http://www.lerenovateur.org.la/ une petite revue sympa et bien fournie,et en français!

le pasason (citoyen): ,http://www.pasaxon.org.la/  un journal tout en lao

le vientiane times: http://www.vientianetimes.org.la/ , en anglais

le khaosan ; http://www.kpl.net.la/francias/index fr.htm

Laos daily:  http://www.theworldpress.com/presse/pressemonde/presselaos/laosdaily.htm

Laos globe, un peu le même:  http://www.theworldpress.com/presse/pressemonde/presselaos/globe.htm

un site Lao/anglais: http://www.voanews.com/lao/lao_diaspora.cfm


voila, avec ça un bon café lao sur une terasse surplombant le Mékong, abrité sous des cocotiers qu'une légère brise fait chanter..

ah la la, que du bonheur!!


Mais il existe une loi Lao qui peut condamner un journaliste à de lourdes peines de prison s'il critique ou abaisse l'état, de meme que sur le pays frère,le vietnam( et la birmanie).
meme la presse étrangère est bridée, notament au sujet des hmongs, les deux reporters français ont eu pas mal d'ennuis suite à leur reportage, leurs guides ont été condamnés à 15 ou 20 ans de prison, par un tribunal pas très équitable il parait et il ne fait pas bon du tout dans les prisons lao!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Jan - 10:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 10:59 (2010)    Sujet du message: La presse Répondre en citant

Régulièrement, les responsables des médias et des cadres du ministère de l’Information se réunissent pour commenter les articles parus et définir les thèmes prioritaires. Sur de nombreux sujets, les rédactions reprennent en intégralité les dépêches de l’agence officielle Khaosan Pathet Lao (KPL).
Bien que les hebdomadaires francophone Le Rénovateur et anglophone Vientiane Times publient parfois des reportages sur des problèmes socio-économiques, la majorité des médias diffusent uniquement des informations favorables au régime communiste. Le journal du Parti, Paxaxon (Peuple), continue à se présenter comme une “publication révolutionnaire élaborée par le peuple et pour le peuple et qui rend service à l’action politique de la Révolution”. Le ministère des Affaires étrangères a également son mot à dire sur le contenu des médias. Il est ainsi interdit de critiquer les “pays amis”, comme la Birmanie, et les "grands frères" vietnamien et chinois. "Les journalistes s’autocensurent car ils savent ce qui ne sera pas publié. Peu d’entre eux sont près à prendre le risque de repousser les limites de la censure", témoigne un journaliste étranger qui a collaboré à la presse lao.
En 2007, un groupe de journalistes et d’investisseurs a tenté de lancer un journal économique anglophone, mais les autorités ont imposé qu’il soit placé sous la surveillance du ministère de l’Information et de la Culture. Le projet n’a pas encore abouti.
Les médias locaux n’offrant qu’un discours de propagande, de nombreux Laotiens ont pris l’habitude de regarder les télévisions thaïes captées dans les zones frontalières. Depuis mars 2006, Radio France Internationale diffuse ses programmes en FM dans la capitale, à l’exception de ... ses émissions en lao.
Depuis 2001, le gouvernement promet une loi sur la presse, mais en 2007, il a encore repoussé son adoption, de peur de devoir définir précisément ce qui est interdit et d’autoriser la création de médias privés. Le code pénal permet de condamner un journaliste à une lourde peine de prison pour la “diffusion d’informations qui affaiblissent l’Etat”. La loi prévoit également une peine d’un an de prison pour toute personne qui importerait dans le pays une “publication contraire à la culture nationale”.
La presse étrangère est d’ailleurs toujours empêchée de couvrir librement la situation de la minorité Hmong. Deux citoyens laotiens d’origine Hmong sont emprisonnés pour avoir servi de guides, en 2003, au journaliste belge Thierry Falise et au cameraman français Vincent Reynaud. Le 30 juin 2003, Thao Moua et Pa Phue Khang avaient été condamnés pour “obstruction à la justice” et “possession d’armes”, à douze et vingt ans de prison.
Enfin, Thongpaseuth Keuakoun, auteur de nombreux articles et pamphlets sur la situation du Laos et la nécessité de réformes, est emprisonné depuis octobre 1999. Il était l’un des cinq leaders d’un mouvement démocratique. En 2002, il a été condamné à vingt ans de prison pour “activités antigouvernementales”.


reporters sans frontières.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 11:01 (2010)    Sujet du message: La presse Répondre en citant

Le “Khaosane Pathet Lao” est un nom en laotien qui signifie en français “Les Nouvelles du Laos ”, en abrégé «KPL».
Le Khaosane Pathet Lao a été créé le 6 janvier 1968 à Viengsay, dans la province de Houaphanh, selon une résolution du président du Néo Lao Haksat, ou ‘‘Front Patriotique Lao’’.
Son premier directeur était M. Sisana SISANE.
A l’origine, c’était une petite agence qui comptait une douzaine de journalistes et de techniciens chargés de collecter des informations puis de les diffuser à la radio du Pathet Lao et au journal ‘‘Lao Haksat’’ (Patriote Lao), aujourd’hui devenu le quotidien ‘‘Pasason’’. Elle se chargeait également de diffuser des nouvelles en anglais sur une radio à ondes courtes.
Depuis fin 1973, l’agence n’a cessé de publier son ‘‘Bulletin quotidien’’ à Vientiane, capitale du pays. Les brèves du Bulletin décrivaient les événements locaux tels que les négociations en cours, la signature du Traité de Vientiane, le processus de l’accord sur la formation du gouvernement de coalition et le mouvement de soulèvement pour la prise du pouvoir politique. Au même moment, le Parti, toujours basé à Viengsay, publiait également de façon régulière, un bulletin de nouvelles confidentielles, destiné à tenir informés les dirigeants officiels sur les événements en cours.
Après la fondation de la République Démocratique Populaire Lao, le 2 décembre 1975, le KPL continue régulièrement sa publication en langue lao pour tenir au courant les lecteurs des nouvelles quotidiennes du Pathet Lao, ainsi que la publication quotidienne d’un bulletin de nouvelles confidentielles destinées aux dirigeants. Le bulletin officiel paraît également en langue anglaise et française.
Le «KPL» est une agence de presse relevant du Ministère de l’Information et de la Culture qui détient le rôle important d’informer des opinions du Parti et de l’Etat vis à vis des événements nationaux et internationaux. Il donne également des informations aux organisations gouvernementales et aux mass médias.
Le 15 avril 1979, le KPL lance la publication du magazine ‘‘Pathet Lao’’ et un trimestriel, intitulé ‘‘Laos’’, dont la première version anglaise paraît en 1987.
Au stade initial, le matériel et les équipements techniques du système d’informations de l’agence étaient basés sur la transmission télégraphique (en morse). A la fin des années 70, un Téléprinter T-50 fut introduit pour la transmission des nouvelles du monde, tandis que le système télégraphique continuait de jouer son rôle pour les nouvelles domestiques.
Depuis les années 90, le matériel et les bases techniques du système d’information se sont progressivement améliorés. La phonie a supplanté la transmission en morse des nouvelles des provinces, traitées ensuite par ordinateur. Puis, le Téléprinter T-50 a été remplacé par un modèle plus récent, le T-100. Le KPL est maintenant équipé d’ordinateurs premiers modèles, dont la maintenance est assurée par une équipe technique. L’émission radio par ondes courtes a été remplacée par le système de transmission par satellite.
Aujourd’hui, le KPL utilise le réseau Internet pour recevoir les nouvelles du monde, envoyées par l’Agence de presse chinoise ‘‘Xinhua’’. Les journalistes se réfèrent également à l’Agence vietnamienne d’information (AVI). Par ailleurs, le KPL a signé de nombreux accords de coopération avec les pays voisins, à savoir le Vietnam, la Chine et aussi d’autres pays tels que Cuba, la Russie ... L’agence est membre d’organisations telles que les agences de Presse des Pays Non-alignés et l’Organisation des Agences de Presse d’Asie et du Pacifique. Le KPL coopère également avec l’Institut Asiatique pour le développement de la Communication.
Par ailleurs, le KPL utilise également dans son travail du matériel et des systèmes de communication et de télécommunication moderne tels que : ordinateurs, Internet et des systèmes de réception et de diffusion des nouvelles ponctuelles par satellite.
Non seulement le KPL informe la société par la presse et Internet, mais encore il est un des centres de service de distribution du réseau Internet pour les organisations gouvernementales, privées ou étrangères.
 
Depuis 1/1/ 2001, le KPL édite le quotidien ‘‘Pathet Lao’’ en laotien ou ‘‘pays lao’’, successeur du magazine ‘‘Pathet Lao’’. En 2003, paraissent le journal KPL News (en anglais) et le KPL Quotidien (en français) remplaçant également les bulletins quotidiens en anglais et français. Ces deux quotidiens ne font plus qu’un dès le 1er juillet 2004. Le KPL publie ses manuels marquant les événements importants tels que le livre du mémorable 50ème anniversaire du PPRL et les livres présentant en bref les succès des œuvres réalisées au cours des 20, 25, et 30 ans de la RDP Lao. Le KPL fournit des photos aux divers ministères et au public. Il est aussi responsable de la coopération professionnelle avec les organisations nationales pour les expositions.
Le comité directeur de l’Agence de presse laotienne tient à exprimer sa reconnaissance et ses remerciements aux dirigeants du Parti et de l’Etat, et particulièrement au fondateur du KPL et à toutes les générations dudit. Il tient à exprimer ses remerciements et sa reconnaissance à toutes les organisations laotiennes, étatiques et privées, comme aux organisations étrangères, pour leur aide. Il souhaite aux lecteurs, santé, prospérité et réussite dans leur travail.
Le Directeur du KPL, qui est nommé ou destitué par le Premier ministre, sur proposition du Comité Central de l'organisation du Parti et sur décision unanime du ministre et de quelques directeurs adjoints, est aujourd’hui M. Khamsène Phongsa. Ces derniers sont nommés par le ministre de l’Information et de la Culture, après proposition du Directeur général de son bureau et du chef du service du personnel du ministère.
Le comité directeur de l’Agence de presse est :
Mr. Khamsène Phongsa, Directeur Général
Mr. Sounthone Khanthavong,Vice-directeur,responsable
du journal “Pathet Lao” et d’Actualités nationales
Mme Kèothida SISANE, Vice-directrice, responsable en langues
étrangères .http://www.kplnet.la
Le «KPL» se trouve dans le district de Chanthaboury, à 80, Avenue Setthathirath, Vientiane, R.D.P Lao.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 30 Nov - 07:44 (2010)    Sujet du message: La presse Répondre en citant

Profil | Carte

Indice de la liberté de la presse (0=liberté; 100= répression)
Laos
Ajouter une seconde variable

Population Économie Santé Éducation Ressources Énergie Commerce Travail Réglementation Environnement Communications Armées Religion Politique Crimes -aucune variable choisie Indice de la législation dans le domaine de l'emploi (0 = peu rigide à 100 = très rigide) Indice de la liberté de la presse (0=liberté; 100= répression) Indice de libertés économiques relatif à l'action de l'État dans le travail (100=liberté; 0=répression) Indice de libertés économiques relatif à l'investissement (100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif à la corruption (100=liberté; 0=répression) Indice de libertés économiques relatif à la politique monétaire (100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif à la taille de l'État(100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif au commerce (100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif au fardeau fiscal (100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif au système bancaire (100=liberté;0=répression) Indice de libertés économiques relatif aux affaires (100=liberté; 0=répression) Indice de libertés économiques relatif aux droits de propriété (100=liberté;0=répression) Indice global de droits politiques (1=libre;7=répression) Indice global de libertés civiles (1=libre;7=répression) Indice global de libertés économiques (100=libre;0=répression) Taux de syndicalisation en pourcentage de la population du marché de travail

Carte du monde pour cette statistique (2005)


Autres statistiques


Indice de la législation dans le domaine de l'emploi (0 = peu rigide à 100 = très rigide)
Indice de la liberté de la presse (0=liberté; 100= répression)
Indice de libertés économiques relatif à l'action de l'État dans le travail (100=liberté; 0=répression)
Indice de libertés économiques relatif à l'investissement (100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif à la corruption (100=liberté; 0=répression)
Indice de libertés économiques relatif à la politique monétaire (100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif à la taille de l'État(100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif au commerce (100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif au fardeau fiscal (100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif au système bancaire (100=liberté;0=répression)
Indice de libertés économiques relatif aux affaires (100=liberté; 0=répression)
Indice de libertés économiques relatif aux droits de propriété (100=liberté;0=répression)
Indice global de droits politiques (1=libre;7=répression)
Indice global de libertés civiles (1=libre;7=répression)
Indice global de libertés économiques (100=libre;0=répression)
Taux de syndicalisation en pourcentage de la population du marché de travail
   
Dans la même région

Myanmar
Cambodge
Laos
Thaïlande
Viêt Nam

En bref

[Laos] Indice de la liberté de la presse (0=liberté; 100= répression)
Chute de 21% en 6 ans Évolution Pour l'ensemble de la période 2002-2008, on enregistre une moyenne annuelle de 75,3.

C'est en 2003 qu'on enregistre le plus haut niveau (94,8) et c'est en 2004 qu'on enregistre le plus bas niveau (64,3).

Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 21%.

Pour effectuer ce calcul, nous disposons des résultats pour 7 années de la période 2002-2008.

Définition  Selon l'organisme Reporters sans frontières qui l'a développé, cet indicateur « reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes et les médias de chaque pays et les moyens mis en oeuvre par les États pour respecter et faire respecter cette liberté ». Il se fonde sur un questionnaire auquel ont répondu des correspondants travaillant sur tous les continents. Celui-ci « recense l'ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou contre des médias et note également le degré d'impunité dont bénéficient les auteurs de ces violations de la liberté de la presse ». Il « prend également en compte le cadre juridique régissant le secteur des médias et le comportement de l'État face aux médias publics et à la presse internationale ». Enfin, il « relève aussi les principales atteintes à la liberté de circulation de l'information sur Internet ». Il faut aussi noter que les restrictions au travail des journalistes ne viennent pas que de l'État: «Reporters sans frontières n'a pas seulement tenu compte des exactions dues à l'Etat mais aussi de celles de milices armées, d'organisations clandestines ou de groupes de pression» . L'organisme international Reporters sans frontières a pour mission de dénoncer « les violations de la liberté de la presse dans le monde en informant les médias et l'opinion publique par des communiqués de presse et des campagnes de sensibilisation ». Il lutte également pour « faire reculer la censure et combat les lois visant à restreindre la liberté de la presse ».
Données

200289
200394,83
200464,33
200566,5
200667,5
200775
200870
2009*73,333
2010*74,583
2011*75,833


Notes méthodologiques

Les dernières années, marquées par un astérisque (*), sont des estimations effectuées par Perspective monde à partir des cinq données précédentes, selon un modèle de régression linéaire simple.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:34 (2016)    Sujet du message: La presse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com