laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Kato

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS REGION PAR REGION -> Que voir, que faire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 18:58 (2010)    Sujet du message: Kato Répondre en citant

Le Sepak takraw : le volley asiatique

Par Victor Dhollande-Monnier




Très pratiqué au Laos aussi, on parle de "Té Kato", il fait partie des disciplines sportives dans les différentes compététions, jeux internationaux, Asean Sea Games, ... , souvent les jeunes le pratique en thongue...




Coups de pied à deux mètres de hauteur, retournées acrobatiques et grosses "patates". © REUTERS


L’origine. Le sepak takraw se joue partout en Asie du Sud-Est. Si vous voyagez en Indonésie, en Malaisie, au Laos ou en Thaïlande, vous ne verrez pas d’enfants jouer au football dans la rue. Un fil qui fait office de filet, une petite balle en rotin et c’est parti pour un match de sepak takraw. A la frontière entre le volley-ball et le football, le sepak takraw est très agréable à regarder.



Le principe. Trois joueurs par équipe se renvoient une balle en rotin de 15 centimètres de diamètre. Les règles sont assez simples. Chaque équipe ne peut toucher la balle que trois fois avant de la renvoyer de l’autre côté du filet. Si ce sport s’apparente au volley, il est interdit de toucher la balle avec les mains. En revanche, toutes les autres parties du corps (pieds, genoux, tête, etc.) sont autorisés.




La balle de rotin ne mesure que 15 centimètres de diamètre pour 200 grammes. © REUTERS



Le calcul des points. Comme au tennis ou au volley, l’équipe marque quand la balle touche le sol ou si l’équipe adverse envoie la balle en dehors des limites du terrain. Un match de sepak takraw se joue en deux manches de 21 points. Un tie-break (en 15 points) est disputé en cas d’égalité.



Les joueurs. Chaque équipier a un rôle bien précis. Il y a d’abord le "Tekong", sorte de "patator" du sepak takraw. Le tekong est au service. Scène toujours spectaculaire : il lance la balle au-dessus de sa tête et lève la jambe à la verticale pour envoyer une bonne vieille patate de l’autre côté du terrain. Les deux autres joueurs sont surnommés les "Apit kiri" et "Apit kanan".



La souplesse. Le sepak takraw exige énormément de souplesse et de réflexes. Des coups de pied à la Bruce Lee à deux mètres du sol, des retournées acrobatiques digne d’un Marco Van Basten dans ses meilleures années,… on comprend mieux pourquoi ce sport est surnommé le "Kick volley-ball" en Europe.





Le chinlon birman. Assez proche du sepak takraw, le chilon birman est encore plus spectaculaire. Six joueurs forment un cercle et doivent maintenir la balle en l’air. Sorte de "joga bonito", le chilon birman est un jeu de jongles géant.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Nov - 18:58 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS REGION PAR REGION -> Que voir, que faire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com