laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Vieng Phoukha

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS REGION PAR REGION -> Que voir, que faire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 19 Nov - 16:27 (2010)    Sujet du message: Vieng Phoukha Répondre en citant

Le village de Vieng Phoukha est un agréable petit bourg marchand peuplé de fermiers Lao et Khamu. Il est constitué d’une cinquantaine de maisons traditionnelles en bois ainsi que de quelques bâtiments d’état en dur. La route n.3 le traverse en son centre, partant vers Huay Xai et la Thaïlande à l’ouest et vers Luang Nam Tha à l’est.





Deux petites guesthouses sont installées à Vieng Phoukha le long de l’axe principal. Elles proposent des chambres avec ventilateur et salles de bain entre 250 et 350 bahts . Comme tout le village, elles ne bénéficient de l’électricité que de 19H00 à 21H00.
Deux petits restaurants Lao-thaïs situés également sur l’axe principal ouvrent leur portes de 8H00 à 21H00. Quelques petites échoppes et un marché quotidien proposent aussi quelques spécialités lao.





Une bonne agence organisant des treks se situe au centre du village juste en face de l’arrêt de bus principal.
Très peu fréquentée par les touristes, la zone qui entoure Vieng Phoukha est recouverte de forêt primaire et secondaire d’une grande beauté. De nombreux villages très authentiques appartenant aux ethnies Akha, Lahu, Hmong et Khamu sont disséminés sur les montagnes alentours. Il est aussi possible d’observer une faune d’une grande densité (gibbons, cerfs Sambar, panthères, cochon-bois, pangolin, reptiles, oiseaux, etc…).



Comment s’y rendre :
depuis que la route n.3 a été totalement refaite et bitumée, il est devenu facile de se rendre à Vieng Phoukha en partant de Huay Xai si l’on vient de Thaïlande (durée du trajet : env. 2H30) ou de Luang Nam Tha (durée du trajet : 1H00) si on est déjà au Laos. De nombreux minibus effectuent les trajets pour des sommes modiques.





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Nov - 16:27 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 19 Nov - 16:27 (2010)    Sujet du message: Vieng Phoukha Répondre en citant



Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 19 Nov - 16:30 (2010)    Sujet du message: Vieng Phoukha Répondre en citant

Tiré du blog de Titi, un beau récit:  (  http://voyage.titi.free.fr/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1&…   )



Laos - vieng Phoukha, la ou il n y a rien!
Ecrit par Administrator   
13-12-2007
- Mon arrivee au village
"Mai mee alay nee" (Il n y a rien ici!) me dit le jeune qui s occupe de descendre les bagages du toit du bus. Me voici a Vieng Phoukha, village situe a 114 kms de la frontiere thailandaise; 5 heures de bus pour y arriver! Des touristes viennent ici pour partir en trek 3 ou 4 jours; je devrai donc trouver de quoi dormir et manger! Mon premier regard se pose sur une halle ou quelques commercants exposent leurs fruits a vendre. Dans le village, c est poussiereux. La route est faite de cailloux et de gravillons sableux! Des bebes cochons se promenent parmis les habitants et les autres animaux (dindons, chiens, poules, chats). La guest-house ou je reste est, va t on dire, en plein centre ville! La nuit tombe vite (vers 17h) ainsi que le froid (les nuits sont tres fraiches). La douche, c est a l eau froide qu on la prend ici. Cela passe mieux en plein milieu de la journee, l eau a chauffe avec le soleil. Le matin, elle est glacee. Un coup d eau sur la figure et ca ira! En ce qui concerne l electricite, c est 1 jour sur 2 que les villageois y ont droit pendant 1h, accompagne du discours du maire! Il dit surement des choses tres interessantes; sa voix ressort bruyament dans les hauts-parleurs situes sur les pilones. Mais l entendre a 7 heure du matin, le reveil est dur! A partir de 19h, les villageois utilisent des generateurs jusqu a 21h30. Le reste de la soiree se passe a la bougie! 
- ou ce chemin mene t il?
Pas de grasse matinee, ce n est pas possible. Soit c est le maire qui me reveille, soit ce sont les habitants qui sont debouts depuis 6h du matin. On les voit se chauffer pres du feu; les animaux aussi en profitent. Le feu sert egalement pour cuisiner de grosses marmites. Je monte un chemin du vllage. Les maisons sont tres jolies, en bois, certaines petites et d autres plus grandes. Je continue ce chemin qui m eloigne du village. J arrive dans un champ de riz. Les fermiers sont en train d y travailler. C est la periode de la recolte en ce moment. Je m approche un peu. Je me retrouve face a 2 femmes et des enfants, devant une petite cabane qui sert d abris. Je discute avec elles en thai; les laossiens comprennent a 90%, cela ressemble beaucoup au laossien). Les femmes cuisinent. Les 2 fillettes (agees de 7 ans peut etre) s occupent des bebes (ages de 1 a 2 ans). Leurs parents travaillent dans le champ. Elles portent le petit dans le dos, accroche avec un foulard. Elles ne vont pas a l ecole pour aider ici. Ceux qui travaillent le riz sont a peu pres une douzaine: des gars mais aussi 2 enfants, 2 femmes enceintes et 2 vieilles. Le ramassage consiste a couper les tiges. Chaque tige contient plusieurs grains de riz. Le riz est stocke sur un tissu. Avec un espece d epouventail, les poussieres et saletes sont enlevees. Puis, mise en sac. Il est midi. Le groupe arrive pour manger la nourriture des 2 femmes. Un premier groupe monte sur l abris et les 2 femmes les servent. Le whisky Lao-Lao (alcool de riz) fait parti de leur repas!
Je les quitte. Je reviens sur mes pas pour me diriger vers l ecole. Tous les enfants, sont ils dans les champs a aider? Non! Mais les enfants finissent l ecole tot. L ecole est tres simple. On dirait une paillotte, avec des bureaux et un tableau, sur la terre battu.
- Viree d un jour
J ai bien fait connaissance avec une laossienne. Elle a ouvert un restaurant 7 jours avant mon arrivee. Je lui propose de m amener a la grotte Tao Rao, situee soit disant a 4 kilometres d ici, et de revenir a pied. Pas de probleme! Elle ferme le restaurant. Et nous voila parti en mobylette jusqu a la grotte. 8 kilometres viennent de passer! puis 9, 10! puis 12! Bon! Le paysage est tres beau. Les gens travaillent dans leurs champs de riz tout au lond de la route. Mon amie n est jamais rentree dans une grotte. C est l occasion et elle est contente de m accompagner. Nous sommes obliges de prendre un guide du village pour nous y amener. C est avec une torche que l on marche plus d 1 heure en observant les chauves-souris et quelques belles concretions. Il y aurait 3 jours de marche, m a t on dit! De retour a Vieng Phoukha, le restaurant peut re-ouvrir! Notre viree nous a bien plus a toute les 2!
Les villageois sont tres gentils. Le dialogue s installe assez vite. On rencontre beaucoup d ethnies differentes qui viennent de villages de montagne. Certins marchent 1 jour avant d arriver ici pour acheter des provisions et vendre leur recolte, une espece de raves. On les distingue facilement par leur coiffe ou leurs habits (jupe courte pour certaines, espece de peigne dans les cheveux ou port d un casque decore...). Ils ont un dialecte que mon amie ne comprend pas.
- Et ce chemin, ou va t il?
Ces ethnies me rendent curieuse, pas au point de prendre un trek de 4 jours pour aller a leur rencontre et de pouvoir les photographier librement (vu qu on a beaucoup paye!). Mais pourquoi ne pas suivre leur direction? Me voila sur un autre chemin, avec un autre decors. La route est toujours un chemin poussiereux ou passent des velos, des mobs, quelques rares voitures et des villageois a pied! Des collines m entourent. C est tres joli. Je suppose que les plantations tout autour sont ses especes de raves. Les femmes les recoltent et les stockent dans des paniers en osiers. Ils sont portes sur le dos, la lance tenu par le front et un morceau de bois au niveau du cou qui fait support. Les femmes sont plutot timides; leur regard est souvent detourne lors de mon passage. Je remarque que certaines collines ne sont pas utilisees pour des plantations mais la foret a ete devastee. Peut etre utilisent ils le bois pour se chauffer? Il y a des plantations de riz aussi. Un petit garcon garde les sacs de riz au bord de la route. A force de marcher, je suis arrivee dans le village "Nam Noye" parait il. Il est situe a 4 kilometres de Vieng Phoukha; ce qui n est pas tres lkoin finalement. Mais a pied... Une ethnie vit la. Ce sont les "Kmons". Les femmes et les filles ont une coque tenue par un peigne. Parfois, on les voit avec un foulard sur les cheveux. A mon arrivee dans ce village, je sens les regards caches! En bas, il y a la riviere pour se laver, faire la lessive. Les maisons sont du meme style que dans la grande ville Phoukha! Il doit y avoir une dizaine d habitations. Les femmes s approchent de moi mais nous restons distantes. Nous nous observons de loin! Je ne reste pas longtemps. Je n oublie pas que la nuit tombe tres vite. Je reprends donc le meme chemin retour.
- Le depart
"Mai mee alay nee!" et pourtant, il y a tant de choses a faire, a observer! Je suis contente d avoir vecu ces quelques jours avec les locaux. Vieng Phoukha n est pas encore touristique; et tant mieux. Il est interessant de voir dans quoi ils vivent, comment leur lieu de vie se transforme en restaurant pour y manger la noodle soup, ou en salon de coiffure, ou bien pour vendre des bibelots, coudre des habits... On trouve de tout! Ils se servent de la riviere pour se laver, ou laver les affaires et aussi pour arroser les jardins ou pousse les salades! Ici, on peut aller a l hopital, a la banque ou les toilettes sont a l exterieur, des pharmacies ou l on trouve des medicaments mais on peut y acheter des cds, des restaurants et meme une station de bus! Et le mieux dans tout cela, mon amie m a fait jouer a un jeu tres francais... a la petanque!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51 (2016)    Sujet du message: Vieng Phoukha

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> LE LAOS REGION PAR REGION -> Que voir, que faire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com