laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La lutte contre les néo-colonialistes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 20:11 (2010)    Sujet du message: La lutte contre les néo-colonialistes Répondre en citant

 


A peine constitué, le Parti marxiste-léniniste lao (Parti populaire lao) a dû faire face à un autre adversaire : le plus grand, le plus riche, le plus puissant de l'époque, celui qu'on surnommait «la police militaire du monde» à cause des armes les plus sophistiqués et de la technologie de pointe dont il disposait. En revanche, le Parti populaire lao était très faible : ne possédant ni de grands moyens ni d'armes modernes, il se trouvait dans une situation rudimentaire. Les effectifs militaires sur lesquels il pouvait s'appuyer étaient mille fois moindres que ceux de son adversaire. Le Parti a pu cependant évaluer que, malgré l'importance de ses troupes, l'adversaire n'en connaissait pas moins certaines limites. De leur côté, les forces du Pathet lao étaient modestes mais dotées d'un fort potentiel: la confiance intarissable du peuple envers le Parti et l'alliance combative entre les citoyens du Laos, du Vietnam et du Cambodge. Le but de leur lutte était centré sur un seul adversaire: les néo-colonialistes. Grâce à une ligne correcte et à une direction de plus en plus compétente, le peuple a obtenu plusieurs victoires successives contre l'adversaire. De 1956 à 1960, période d'application des accords de Genève sur l'Indochine, le Parti avait regroupé ses forces dans deux provinces de repli (Houaphanh et Phongsaly). Le Pathet lao avait d'autre part participé à la première union nationale en 1957, ce qui avait mené à la formation d'un gouvernement bipartite. Le Pathet lao et le Parti patriotique neutraliste ont remporté les élections générales de 1958. Pourtant, cette période était assez difficile pour le Pathet lao. On sentait que son sort était suspendu à deux événements majeurs. Le premier était l'encerclement du 2e bataillon par les forces adverses dans la plaine des Jarres mais, grâce à la direction compétente et à la lutte acharnée des combattants, ce bataillon est parvenu à rompre l'encerclement. Le second était l'arrestation de 16 membres du Parti populaire lao et du Front patriotique participant au gouvernement d'union nationale, mais ils ont réussi à s'évader de leur prison et à regagner sains et saufs la zone libérée, le 24 mai 1960. En 1959, la lutte pour la libération de la ville de Luang Namtha, province du même nom, a laissé la place à une négociation. De même, en 1962, des négociations se sont substituées à l'ensemble des conflits armés. En 1962 ont été conclus les accords de Genève sur le Laos, qui ont abouti à un nouveau processus d'union nationale ainsi qu'à la formation d'un gouvernement de coalition tripartite : le parti du Néo lao Hakxad, le parti royaliste et le parti neutraliste. Ce gouvernement fut toutefois renversé par un coup d'Etat fomenté par les néo-colonialistes et les réactionnaires. Cet événement a entraîné le pays vers le chao et la guerre civile. Toutes sortes de conflits suscités par les occupants se sont développés au Laos, parmi lesquelles la guerre secrète, la stratégie du président Nixon, qui poussait les habitants du Laos à s'entretuer. Les agresseurs utilisaient toutes sortes de moyens et des armes sophistiquées telles que des avions de chasse ultramodernes ou les bombardiers stratégiques B 52, qui ont largué sur le pays plus de trois millions de tonnes de bombes, soit une tonne de bombes par habitant (le Laos comptait en 1960 trois millions d'habitants). Ils ont fait venir au Laos des milliers de conseillers militaires, des mercenaires, notamment de Thaïlande et des pays satellites, et ont utilisé les forces de Vang Pao, dirigées directement par le gouvernement américain et non pas par le gouvernement royaliste. Toutes ces forces ont engagé plusieurs batailles contre la zone libérée, notamment dans la plaine des Jarres ainsi que d'autres batailles qui ont reçu les noms de Koukiat, Thanongkiat, Samsone, Sonxay , Lamson 719 et bien autres. Ces batailles ont néanmoins été remportées par les forces patriotiques.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Nov - 20:11 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com