laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Bath man*

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> D'AUTRES PAYS D'ASIE -> La Thaïlande
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 9 Jan - 10:59 (2011)    Sujet du message: Bath man* Répondre en citant

(* jeu de mot !, "man" veut dire vaillant, qui travaille beaucoup.^^)


Quelles sont les causes de la hausse du baht ? Dans quelles mesures cette hausse a-t-elle des répercussions sur l’économie ?

Depuis décembre 2008, le baht s'est apprécié face aux deux principales devises mondiales (13,6% face au dollar et 5,2% face à l'euro). Mais cette hausse est aussi due à la faiblesse de ces deux devises. En effet, la tendance va au renforcement des devises du bloc asiatique. Si l'on compare à d'autres devises, telles que le ringgit malaisien ou la roupie indonésienne, le baht est monté de façon équivalente (1). Donc l'argument de dire que la Thaïlande perd de sa compétitivité sur ses exportations face à ses voisins est à relativiser. Les derniers chiffres en attestent, les exportations ont rarement connu une telle reprise : +23.8% en août 2010 et +32.63% sur les huits premiers mois de l'année (2). Cette hausse sera cependant freinée en 2011, car la base de 2009 (période de crise) était très basse et nous assistons à une dévaluation récurrente des devises indienne, chinoise et vietnamienne.


Mais si le baht monte, c'est aussi un signe que l'économie thaïlandaise est solide. La croissance du PIB revue dernièrement à la hausse (malgré les événements politiques d'avril et mai 2010) atteindra probablement 7.3%, une des plus élevées en Asie.
L'inflation devrait se situer entre 2.5% et 3.5% sur base annuelle et les taux d'intérêt de la Banque Centrale (BOT) n'ont jamais été aussi bas (1.75%). Bref, rien d'alarmant, si ce n'est une possibilité de surchauffe en cas de non-relèvement à court terme de ces taux directeurs ?
La hausse du baht provient aussi de l'accélération des flux financiers vers la Thaïlande. A titre d'exemple, les achats d'obligations par les étrangers sont passés de 72.8 milliards de bahts en septembre, contre 48 milliards en août 2010. Pour les actions sur le SET, les institutionnels étrangers ont accumulé pour 36 milliards de bahts en septembre, contre 16 milliards en août. Un nouvel élément est survenu : les mouvements sociaux en Chine. Ceux-ci ont poussé certaines entreprises à reconsidérer leurs investissements. Et, désormais, aussi surprenant que cela aurait pu paraître il y a encore quelques années, la Thaïlande redevient une plate-forme de production intéressante. Sans compter des infrastructures et une mobilité supérieures à la moyenne des pays asiatiques en voie de développement.


Nous venons de le voir : les raisons de la hausse de la devise thaïlandaise sont très rationnelles et saines. Ce qui inquiète les autorités est la rapidité de cette hausse. Nous comprendrons donc que le gouvernement ait lancé des mesures temporaires pour freiner sa hausse. Ces mesures ont été cohérentes jusqu'ici puisqu'elles n'ont pas l'objectif d'affecter les investissements, mais de faciliter les sorties de capitaux du royaume, notamment via des mesures telles qu’autoriser des emprunts illimités des entreprises thaïlandaises vers leurs succursales à l'étranger, l'augmentation du plafond d'investissement du citoyen thaïlandais à l'étranger, la possibilité pour une entreprise thaïlandaise à prêter à des compagnies à l'étranger (à hauteur de 50 millions de dollars US), la possiblité pour des résidents du Royaume d'avoir un compte en devise étrangère à hauteur de 500 000 dollars.


Le baht fort : une opportunité


A en croire les agences de notation indépendantes telles que Moodys ou S&P, qui viennent de relever leur notation sur la plupart des pays asiatiques et la Thaïlande, il semblerait qu'une devise forte soit une opportunité.
La Thaïlande peut désormais importer moins cher et a l'opportunité de se permettre une politique inflationniste plus laxiste. Cela permettra de nouveaux investissements publics.
Le royaume a également une opportunité presque unique de faire un pas de géant dans son développement en stimulant la consommation domestique. Cette consommation est une des caractéristiques essentielles des pays appelés « développés ». Ceci se fera via une redistribution des richesses de la nouvelle masse monétaire créée. Un effort qui devra être orienté vers les plus défavorisés afin de réduire la fracture sociale. La consommation peut même se muer en investissement si les politiciens profitent de cette manne financière pour éduquer la population en sa capacité à créer de la plus-value. La Thaïlande aura alors franchi le pas et pourra devenir ce qu'elle mérite : un pays développé. La question subsiste toutefois : ses hommes forts le veulent-ils? réellement ?


(1) 10.5% face au dollar pour le ringgit et 18% face au dollar pour la roupie indonésienne
(2) Source : ministère du Commerce



Par YONI PAWLOWICKI Directeur PPIT Ltd [url:db4e5c0e23=http://www.propertiesinvest.com]www.propertiesinvest.com[/url:db4e5c0e23]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Jan - 10:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> D'AUTRES PAYS D'ASIE -> La Thaïlande Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com