laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mak beng

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 18:30 (2011)    Sujet du message: Mak beng Répondre en citant

Makbéng: l'ornement floral des cérémonies traditionnelles





La confection de makbéng ou phakhouane (ornement floral et végétal de forme conique) pour l'offrande au Bouddha et pour le baci (cérémonie de rappel des âmes) est pratiquée par les Lao depuis des siècles. Traditionnellement confectionné par les femmes, le makbéng est conçu en feuilles de bananiers. De cette activité artisanale, nombre de familles tirent des revenus substantiels réguliers.
Mme Séng-Aloune, mère de deux enfants, âgée de 47 ans et domiciliée dans le village de Dongkhamxang, arrondissement de Hatxay-fong, à Vientiane est institutrice a l'école primaire de ce village, et fabrique aussi chez elle des makbéngs pour les bacis. Un makbéng se commande à l'occasion de diverses fêtes : un baci pour une nouvelle maison, une naissance, un mariage, l'arrivée ou le départ en voyage de proches etc.



« Dès mon enfance, je me suis montrée douée pour faire les makbéng, a-t-elle confié. Les gens de mon village faisaient appel à ma famille quand un baci ou un mariage se préparait. Nous étions toujours sollicités pour les fêtes traditionnelles. C'est donc tout naturelle ment que cette pratique est devenue mon activité professionnelle . » 

La confection des ornements floraux était l'apanage des vielles femmes et des enfants. Les anciennes se réunissaient sur les lieux mêmes où allait se dérouler la cérémonie et s'activa ient tout en discutant. Cette pratique avait aussi un rôle social au sein des communautés villageoises.



Aujourd'hui, les gens n'ont plus le temps de faire des makbéngs et ils préfèrent souvent l'acheter directement au marché. M me Séng- Aloune gagne en moyenne de 70 000 kips à 100 000 kips par makbéng selon sa taille. Les feuilles de bananier proviennent de différents villages aux alentours de Vientiane, dont les habitants préparent les fleurs pour les donner à M me Séng-Aloune, en lui demandant d'en faire des makbéng. Les fleurs qui composent les ornements sont les œillets d'Inde et les dok daoheuang, dok hak etc. « J'aime mon métier parce qu'il me rend heureuse et qu'il me permet de bien ma vie , » a t-elle ajouté. Pour confectionner un makbéng, d'abord on plie une grande feuille de bananier pour faire le sommet. Ensuite, on coupe des feuilles en petits morceaux triangulaires puis on lie ces triangles à l'aide de cure-dents. On assemble le tout puis on dé core avec des fleurs.








Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Déc - 18:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com