laos, le pays des millions de sourires Index du Forum
  laos, le pays des millions de sourires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La conduite au Laos
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:13 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

La conduite au Laos est je dirai assez bordelique, excusez l'expression, mais c'est un fait!
Heureusement la conduite se fait à droite mais aussi dans tout les sens peuvent débouler mobylettes,tuk-tuk et autres,les feux verts sont généralement bien respectés ; les stops un peu moins .
Les clignotants sont bien utilisés mais pour aller tout droit ils mettent les warnings! donc attention.
Malgré tout les coups de klaxon ne foisonnent pas trop, contrairement au Vietnam! sauf pour faire fuir les poules, les vaches et compagnie...
Les ballades à vélo restent bien agréables , tout en faisant aussi attention que "chez nous".
 
Anecdote amusante( mais aussi un peu effrayante) on peut acheter son permis de conduire, en connaissant les bonnes personnes ! enfin pour un lao.Quand aux assurances beaucoup n'en ont pas! malgré tout cela se passe bien et surement mieux qu'en france, ne serait-ce qu'au niveau de la courtoisie, mais c'est une autre histoire...

le réseau routier s'améliore de plus en plus avec le peu de moyen dont ils disposent pour l'instant.
certains trajets sont très difficiles voire carrément impossible pendant la saison des pluies, mais petit à petit, tout s'améliorera.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:13 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:14 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Le co-voiturage peut diminuer le nombre d'accidents

Le matin, comme en soirée, Vientiane à des allures de capitale trépidante, déversant aux heures de pointes son flot de véhicules, autobus, camions, voitures, motos. Et nombre d'entre vous se retrouve dans les embouteillages, situation à laquelle il va falloir s'habituer. Outre les embouteillages aux carrefours, il y a aussi les accidents avec leur lot de victimes. Les causes de ces effets négatifs ne sont pas seulement dues à la croissance exponentielle du parc automobile de la capitale. Le manque de connaissances des usagers en matière de réglementation et de sécurité routière est aussi pointé du doigt.

L es enfants sur le chemin de l'école sont les plus exposés aux accidents, insouciance du danger et chauffeurs pressés ne font pas bon ménage.

C'est pour cela que les parents accompagnent le plus souvent eux-mêmes leurs enfants à l'école, de peur qu'un accident se produise.

« La voiture est le moyen de transport le plus sûr pour accompagner son enfant à l'école reconnaît le professeur du collège de Salakham, arrondissement d'Hatsayfong, M. Nisay. «Mais la moto reste le moyen le plus utilisé, car tout le monde n'a pas les moyens de s'acheter une voiture. On constate plus d'absentéisme dû aux accidents de moto, mais le port du casque a réduit la gravité des accidents. Certains parents n'hésitent pas à louer les services d'un chauffeur de tuk-tuk pour accompagn er leur enfant à l'école. »

Pour sécuriser l'itinéraire de l'école, certains établissements privés proposent un service de navettes scolaires (payant). Le matin, un minibus prend en charge les enfants à des points précis et l'après-midi ils sont ramenés à ces mêmes points.

Certains parents ont recours aux voitures taxi (pick-up) de passage ou autres jumbo

Toujours dans l'objectif d'assurer la sécurité des enfants, depuis peu se sont formées des associations de parents d'élèves pour créer un système de co-voiturage. A tour de rôle, une fois par mois ou par semaine, un parent accompagne le groupe d'enfant dans sa voiture particulière. Les parents se cotisent pour les frais d'essence et chacun y trouve son compte.

« Avant, ma fille revenait de l'école sur la moto d'une amie », explique M. Somphone Chanthamaly. «Depuis que j'ai été témoin d'un accident, je pratique le système de co-voiturage. Maintenant, je n'ai plus d'inquiétude, c'est vraiment une bonne solution pour les familles. »

Mis à part le fait que les enfants sont plus en sécurité dans une voiture, le système de co-voiturage à d'autres avantages, dont deux tailles. En effet, il continue à rendre la circulation plus fluide et, en matière d'environnement, réduit les gaz à effet de serre.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:14 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Actuellement au Laos, tous les services d'Etat font l'objet de réformes et d'améliorations. Ceux de la police de la circulation et de la police urbaine, placées sous le commandement du ministère de la Sécurité en sont les meilleurs exemples.
Le parc auto-moto de Vientiane a considérablement augmenté ces dernières années, au point de créer des embouteillages et d'augmenter le nombre d'accidents. L'une des principales tâches de la police est d'assurer une bonne régulation de la circulation et d'intervenir rapidement en cas de collision ou de sinistres.
 
 <  A l'orée des 25 e Jeux d'Asie du Sud- Est (décembre 2009), qui seront précédés des festivités consacrées au 450 e anniversaire de la capitale, nos services se doivent d'être efficaces en toutes circonstances. Nos nouvelles recrues sont formées à cet effet. Pour eux, l'« épreuve du feu » est de se retrouver en faction à des carrefours sensibles.
Là, nous observons leur comportement et apportons nos conseils si besoin est. Les heures critiques où il faut être le plus vigilant, se situent entre 7 et 9 heures le matin et 16 et 17 heures l'après-midi. Ces créneaux horaires sont particulièrement sensibles car l'ensemble de la population se déplace à ses heures, écoliers, fonctionnaires, employés du privé et autres.
Notre mission de service public, consiste en premier lieu à assurer la sécurité des biens et des personnes. Nous devons garantir la tranquillité, la sécurité et la salubrité publiques. Pour cela, nous préférons jouer la carte de la médiation et de la prévention plutôt que celle de la répression et de la sanction. Il nous arrive fréquemment de conseiller plutôt que de verbaliser. Nous préconisons l'apprentissage des règles de sécurité routière et notre rôle consistent aussi indiquer ces règles aux usagers pris en défaut. Cela dit, nous devons aussi assurer le respect et l'exécu tion des lois ainsi que le maintien de l'ordre. Actuellement, nous nous heurtons à certains problèmes avec la montée de la délinquance, notamment des bandes de motards qui troublent la tranquillité des gens la nuit. Pour mettre un terme à leurs agissements et lutter efficacement contre la délinquance, nous invitons les autorités villageoises à coopérer avec nos s ervices. Pour s'engager durablement dans le développement des politiques de prévention, il faut compter sur la participation active des acteurs sociaux et des habitants. En matière de sécurité routière nos agents vont animer des ateliers dans les écoles. A un autre niveau, certains ont pu le constater, nous utilisons maintenant des radars pour déterminer la vitesse des véhicules et tout excès est verbalisé.
O n laisse entendre que quelques policiers se livreraient à des pratiques douteuses de rançonnement auprès de contrevenants. Ces derniers soudoient le policier pour éviter une procédure judiciaire ou une convocation au poste de police. J'encourage vivement toute personne, témoin ou victime à venir dénoncer ces actes, qui restent sporadiques mais qui né anmoins déshonorent notre profession. La mission d'un policier est et doit rester le maintien de l'ordre public et la répression des infractions sans concession, pour que la paix et la sérénité règnent sur l'ensemble du pays. >



 Source: Commandant Youthaphong Souvannnasing, directeur adjoint du département de la circulation de Vientiane.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:16 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Le proviseur du lycée français Josué Hoffet de Vientiane, M. Nespoulous a fait installer dans le centre de documentation et près du parking des motos une exposition de photographies réalisée par Philippe Coste sur le thème de la sécurité routière. Il s'agit d'un ensemble de treize triptyques, tous bâtis sur le principe suivant : causes de l'accident, traces immédiates de l'accident, conséquences de l'accident.
Cette exposition répond à deux objectifs du lycée Hoffet. Tout d'abord, la sensibilisation à la sécurité routière, particulièrement nécessaire dans une ville où les accidents de la route se multiplient de manière inquiétante et touchent parfois des élèves du lycée. Le deuxième objectif est de préparer les élèves de troisième et de cinquième à l'ASSR (attestation scolaire de sécurité routière), examen obligatoire en France depuis 1997 pour tous les enfants de 12 à 14 ans. L'ensemble des professeurs préparent les élèves à cette épreuve, qui a lieu au mois de juin et qui consiste à répondre à une série de 20 questions sur le code de la route. L'ASSR est aujourd'hui nécessaire pour pouvoir conduire en cyclomoteur en France et pour être candidat au permis de conduire français.
L'exposition de Philippe Coste présente donc un réel intérêt pédagogique, que les enseignants d'éducation civique (M. Rautureau et M. Paga) et la documentaliste (Mme Valdez) ont souhaité exploiter en concevant un questionnaire basé sur l'observation de ces photographies. Ce sont environ 200 élèves qui se prêtent à cette étude de l'exposition.
Dans un premier temps, les élèves sont invités à recenser les comportements à risques : n on-port du casque, alcool au volant, motos surchargées de passagers, excès de vitesse, non-respect de la signalisation, manque de vigilance. Dans un deuxième temps sont soulignées les conséquences de ces accidents: mort, blessure grave, blessure légère, appauvrissement des familles à cause des frais entraînés par un accident. Dans un troisième temps, les élèves déterminent les comportements prudents à adopter sur la route : respect des règles de priorité aux carrefours, port du casque, etc...
Philippe Coste a également conçu une présentation générale de la sécurité routière au Laos, document très riche qui sera exploité dans les cours du lycée Hoffet afin d'approfondir cette sensibilisation. Il souhaiterait aussi que cette exposition puisse également servir de support à des ateliers de prévention routière dans les écoles lao. Le projet est actuellement à l'étude. Ce travail d'équipe autour d'une exposition réalisée par un professionnel constitue une expérience enrichissante. Il s'agit là d'un véritable apprentissage pour les élèves et d'un enjeu éducatif important pour les enseignants.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:16 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Plus de 2990 accidents de la route au cours des 6 derniers mois


Le département de la police de circulation, ministère de la Sécurité,a déclaré qu' au cours des six derniers mois, il y eu 2 993 accidents de la route sur l'ensemble du pays. Dans ces accidents, 5055 véhicules ont été impliqués et abimés. On y compte 5 322 blessés et 408 personnes ont trouvé la mort. La valeur des dégâts s'est élevée à plus de 21 milliards de kip. Le nombre d'accident a augmenté de 86 cas par rapport à la même période de l'année dernière. La capitale Vientiane reste en tête des autres province avec 977 accidents dans lesquels 92 personnes ont trouvé la mort suivie par la province de Champassak où on y compte 300 accident avec 42 morts. La province du patrimoine mondial de Luang Prabang occupe la 3è place avec 246 accidents et 20 morts suivie de Bolikhamxay, 222 accidents et 39 morts, Savannakhet 171 accidents et 31 morts. La police a rappelé aussi que 2 976 conducteurs impliqués dans ces accidents n'ont pas de permis de conduire. 564 autres conduisent en état d'ivresse et 311 n'ont pas l'äge de conduir


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:18 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Accidents de la route en juin 2009 à Vientiane



Selon la police de circulation de la capitale Vientiane, 13 personnes ont trouvé la mort dans 153 accidents de la route survenus au mois de juin 2009 dans divers arrondissements. Ce nombre représente une augmentation de 25 accidents par rapport au mois précédent . 201 véhicules ont impliqué dans ces accidents où compte au total 280 blessés. Presque la totalité de conducteurs impliqués dans ces accidents étaient en état d'ivresse. Les routes où enregistrent le plus d'accidents sont celles de Thadeua (19 accidents) suivie de la route nationale 13 Nord (14) et 13 sud (12) et Kaysone Phomvihane avec 11 accidents. Le moment où les accidents se produisent était entre 20 à 22 heures.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:18 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Les accidents de la circulation à Vientiane (RDP Lao) : un enjeu de santé publique nouveau et important
Jérémy Ferrand et Karine Peyronnie

Les accidents de la circulation sont désormais identifiés au niveau mondial comme un enjeu de santé publique. Vientiane, capitale de la RDP Lao, fait face à une augmentation soudaine, importante et sans précédent du trafic routier qui a de lourdes conséquences sur la santé de la population. Cet article dresse un tableau de la situation en suivant une approche de géographie de la santé c'est-à-dire en considérant les accidents de la circulation à la fois comme objet géographique et fait de santé.


Un bilan réel difficile à estimer en raison de données disparates
Un cadre administratif complexe qui rend l’analyse spatiale de l’agglomération difficile
Des sources de données incomplètes
Localisation des accidents de la circulation et leur impact sur la santé publique
Une circulation hétéroclite
État des lieux
Approche cartographique : cartes des accidents
Les blessures engendrées par les accidents de la circulation
Une situation de cumul de facteurs de risque
Un manque de moyens et de concertation des acteurs institutionnels




la suite ici:    http://eps.revues.org/index1841.html


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 17:58 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

 753 morts dans les accidents de la route en 2009!

Selon les chiffres du service de sécurité routière, on a enregistré 5 490 accidents de la route sur l’ensemble du pays en 2009, dans lesquels ont été impliqués 9 107 véhicules divers. On dénombre au total 10 123 blessés et 753 morts.

Parmi les causes principales d’accidents, l’état d’ébriété a été évoqué 2 195 fois et conduite illégale (moins de 16 ans et sans permis), 5879 fois.
Les catégories socioprofessionnelles les plus citées sont les ouvriers (4 039) et les jeunes : élèves et étudiants (3 159). Les dégâts se sont élevés à plus de 47 milliards de kips.
Vientiane est en tête de la liste noire des accidents où l’on a enregistré 1736 cas, impliquant 3 246 véhicules.On y déplore 3 083 blessés et 158 morts.


Champassak se place en seconde position avec 566 accidents, impliquant 963 véhicules et totalisant 1 040 blessés et 82 morts.

Luang Prabang, Savannakhet,Vientiane (province) et la province de Borikhamxay comptent respectivement 460, 395, 387 et 349 accidents et 42, 66, 56 et 29 morts.

La province de Xayaboury est la province la moins touchée avec 80 accidents, 126 véhicules impliqués, 168 blessés et 52 morts.

La province de Houaphanh est, quant à elle, la province comptant le moins de victimes avec 11 morts, 369 blessés et 145 accidents où sont impliqués 239 véhicules.


Revenir en haut
jeanjean
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 839
Localisation: reims

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 18:06 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

ça fait beaucoup vu le nombres de voitures . et vu la vitesse ou vont les voitures . bon certains arrive a allez un peut vite quand même . et la réglementation du code de la route laisse un peut a désire  feux rouge , voitures surcharger ; moto avec 3 ou 4 personnes dessus etc........
_________________
le pays ou en s'ennuie pas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 21 Fév - 18:38 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Vu sur cet excellent blog:

http://www.huissoud.com/blog/index.php?2008/09


Un bon truc pour un français, passer son permis de conduire au Laos ! C’est tout-à-fait faisable, il suffit ensuite de l’échanger auprès de l’ambassade contre un permis international. Ici, passer son permis est affaire de 200 dollars et de quelques jours, quelques semaines au plus. On n’apprend pas à conduire sur la route (trop dangereux !!!!) mais sur des minis-circuits comme celui-là :

On passe aussi l’examen sur le même circuit. Une amie qui vient de faire son examen a été prévenue le jeudi soir à 21h qu’elle devait se présenter à 6h30 le lendemain matin pour passer la pratique (on ne choisi ni le jour, ni l’heure !). Lorsqu’elle est arrivée, elle à reçu le numéro 179 et à donc attendu que 178 personnes passe l’examen, soit, une marche avant de quelques mètres suivi d’un virage à droite, puis retour par le même chemin en marche arrière. La théorie s’est faite durant l’après-midi du même jour (et rebelote, on attend son tour), trois questions orale et c’est réglé ! Le seul problème qui demeure c’est qu’après cela, vous ne savez toujours pas conduire…


Revenir en haut
jeanjean
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 839
Localisation: reims

MessagePosté le: Lun 22 Fév - 18:56 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

oui ça fait assez peur  j'espere que pour les bus c'est un peut plus serieux  .
_________________
le pays ou en s'ennuie pas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 22 Fév - 20:05 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Tout s'achète au Laos...

Revenir en haut
jeanjean
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 839
Localisation: reims

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 05:38 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

comme dans beaucoup de pays pauvres  je connais cela   mais ancienne  missions en afrique  djibouti ; centrafrique , liban
_________________
le pays ou en s'ennuie pas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 12:42 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant




Quelques vues de rues à Vientiane, merci à la famille Huissoud.


Une semaine avant la course des pirogues, des stands partout, des gens pleins les rues et la ciculation encore autorisée, ...


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 12:45 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant



Une loi assez récente précise que si on renverse du bétail sur la route avant 17h00, c’est la responsabilité du propriétaire de la vache, car cette dernière devrait être gardée dans un champ.

Au delà de 17h00, c’est la responsabilité du conducteur car le paysan doit pouvoir rentrer son bétail par la route … Mais tout ça c’est la théorie car si on renverse une vache du chef de village, on a peu de chance de ne pas être fautif !


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 12:51 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Depuis quelques années le port du casque pour les conducteurs de motos est obligatoire. C’est sans effet dans les campagnes. Par contre, dans les principales villes, la police s’applique à contrôler et verbaliser, ce qui fait du casque un accessoire plus ou moins indispensable … même si cela reste très impopulaire, preuve en est par l’image :

Au fait, seul le conducteur est obligé de porter un casque … pas les passagers et à ce niveau, les enfants sont les plus mal lotis.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 18:46 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Il y a des croisements à Vientiane où flotte comme un air d’hésitation aux heures de pointe. Pourquoi ? La réponse en image :

Un croisement, quatre stops, à partir de là, tout dépend de la taille du véhicule...  Mr. Green


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 05:48 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Il faut diminuer les accidents de la route!!


La capitale va commencer à appliquer le projet de loi pour que le nombre des accidents de la route diminue. La loi rend le port du casque obligatoire pour les élèves et les étudiants comme pour tous les motocyclistes, l’objectif étant d’obtenir un port du casque effectif à 95% et de faire mieux respecter le code de la route.
M. Salongxay Sèng-athit, représentant du service Circulation de la Police de Vientiane, nous explique la mission de son service : «Nous sommes responsables de l’application du projet loi pour diminuer le nombre des accidents routiers chez les élèves et les étudiants, en collaboration avec le service de l’éducation et le service des transports publics de la capitale.»
Le programme sera mis en place le 1er septembre. On distribuera plus de documentations et d’informations concernant la conduite des véhicules dans les écoles et dans les instituts. Il est aussi prévu d’informer les parents des élèves sur les risques de la conduite.
«Lorsque le projet sera lancé, les conducteurs respecteront de plus en plus le code de la route et le port du casque se généralisera. Nous allons multiplier les contrôles. Si les étudiants et les élèves ne respectent pas le code de la route, ceux-ci devront payer une amende. Par ailleurs les noms des élèves et des étudiants ayant commis une infraction seront transmis aux responsables de leur école ou institut. Ils auront une punition et leurs notes s’en ressentiront. »
De septembre 2009 à juin 2010, il y a eu 1 437 accidents avec 1 253 blessés, 223 blessés graves et 175 morts. La plupart des gens ne respectent pas le code de la route et ne portent pas le casque quand ils enfourchent leur moto. Le montant des dommages est de 11 milliards de kips.
Chaque jour, ces accidents sont causés par des conducteurs non respectueux du code de la route, notamment lors de fêtes annuelles comme Boun Pimay Lao, la fête la plus arrosée du pays.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Jeu 29 Juil - 08:31 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant


Les jeunes et la sécurité routière

Pour sensibiliser les jeunes motards, notamment les étudiants, à la nécessité de porter le casque, les autorités de la capitale Vientiane appliqueront dès le 1 er septembre 2011, un certain nombre de mesres visant à les informer sur les règles de sécurité routière. Ces mesures ont pour objectif de rendre le port du casque effectif à 95 %, de diminuer les accidents de la route et de faire mieux respecter le code de la route. La loi rend le port du casque obligatoire pour tous mais certains ne respectent pas cette obligation.
« Avec le service de l'Education et le service des Transports publics de la capitale, nous avons la responsabilité de faire respecter la loi , a indiqué un agent du service de circulation de la police de Vientiane, M. Salongxay Sèng-Athit. Mais, avant de verbaliser et d'infliger des amendes, nous préférons entreprendre une campagne de communication pour une meilleure compréhension. Le but est de protéger les usagers de la route. Le port du casque, le respect de la priorité, le respect des panneaux et des feux de signalisation sont des attitudes essentielles, qui devraient être instantanées. Si celles-ci ne sont pas observées, nos concitoyens sont en danger. »
Le projet prévoit de mettre à la disposition des établissements scolaires de la documentation rappelant les gestes simples de bonne conduite et les règles élémentaires de sécurité routière. La participation des parents d'élève sera requise pour soutenir la campagne de sensibilisation auprès des jeunes.
« Grâce à cette campagne, le port du casque devrait se généraliser à quelques exceptions près , a continué Salongxay Sèng-Athit. Par la suite, toute entorse au code de la route sera sanctionnée et, en ce qui concerne les étudiants , l es chefs d'établissement seront avisés. Si un étudiant accumule les infractions, cela sera inscrit dans son dossier scolaire et ses notes réévaluées à la baisse . »
De septembre 2009 à juin 2010, les infractions au code de la route ont entraîné 1 437 accidents, qui ont fait 175 morts, 1476 blessés dont 223 dans un état grave. Le montant des dommages s'élève à 11 milliards de kip.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Dim 24 Oct - 18:51 (2010)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Un petit article du Réno:


La circulation routière dans
Vientiane devient de plus
en plus difficile. Plusieurs
explications sont données: la
multiplication des véhicules
à deux et quatre roues,
le manque de civisme et
l’ignorance du code de la
route.

Que pensez –vous de la
courtoisie des conducteurs
lao ?

M. Kèo Chanthala,
policier de la circulation
à Vientiane: « Je vis ici
depuis deux ans. Avant les
lao étaient plus courtois
et laissaient les gens
traverser. Mais maintenant
le nombre de voitures et
motos a augmenté et donc
les incivilités aussi. Les
responsables doivent faire
de la prévention. Je pense
qu’il faut la commencer dès
l’école secondaire jusqu’à
l’Université. Il faut travailler
ensemble car tout seul rien
n’est possible. »

M. Soulisack, étudiant
à la Faculté de droit de
l’Université nationale

Que pensez-vous de la
courtoisie des conducteurs lao ?

 « Griller le feu rouge
est très fréquent, malgré la
présence policière qui les
verbalise. Quelquefois des
chauffeurs prennent la route
pour un circuit automobile.
Il faut respecter les autres
usagers. Les autorités doivent
transmettre le message auprès
de la population. Une prise
de conscience collective est
nécessaire pour enrayer le
problème. »

Mlle Souksakhone
Phetmany, étudiante à
l’école de Pakpassak,
arrondissement de
Chanthaboury : « Je
pense que les conducteurs
les plus dangereux sont les
adolescents qui ignorent les
règles de sécurité. J’ai même
vu des motos accélérer à
l’approche de piétons. Les
adultes doivent montrer
l’exemple et expliquer les
règles à leurs enfants. Si
aucun effort n’est réalisé en
la matière, la situation va
devenir catastrophique. »

Mlle Suchita Viengnakhone,
étudiante à l’Université
des sciences de la santé :
« Beaucoup de problèmes
se présentent sur nos routes.
De nombreux véhicules
circulent sans assurance. Les
conducteurs assurés comptent
sur leur assurance pour tout
résoudre en cas de sinistre et
prennent parfois encore plus
de risques. Pour diminuer
le nombre d’accidents, il
me semble important que
le code de la route soit
enseigné à l’école, et cela,
dès les premières années du
primaire. Il m’est arrivé de
voir des adolescents de moins
de 16 ans, non accompagnés,
au volant d’une voiture, c’est
dangereux et complètement
irresponsable. La police
doit faire son travail et
sanctionner sévèrement les
contrevenants aux règles
de sécurité routière. Les
embouteillages c’est une
autre histoire. Effectivement,
il y a plus de véhicules
dans Vientiane et compte
tenu du développement
socioéconomique de notre
pays, c’est plutôt normal.
Mais cela doit être pris en
considération pour apporter
des améliorations au système
de gestion du réseau routier
urbain afin que chacun puisse
circuler en toute sécurité ».


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 7 Jan - 18:32 (2011)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

8 morts et 252 blessés par accident durant le Nouvel An....


Selon le service de police, durant les 5 jours du nouvel An Internationale du 29 décembre 2010 au 2 janvier 2011, on a enregistré sur l'ensemble du pays, 144 accidents de la route tuant 8 personnes et blessant 252 personnes. La capitale vient en tête avec 55 accidents tuant 3 personnes suivie des provinces de Champassak et de Luang Prabang avec 15 accidents chacune. La province de Champassak a en registré 3 mort et aucun mort à Luang Prabang. En comparant avec l'année dernière le nombre d'accidents a diminué de 183 fois. Dans lesquels 23 personnes étaient mortes et 355 blessés. Les causes principales restent toujours la même chose : conduite en état d'ivresse et l'excès de vitesse.


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 20:48 (2011)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

La France soutient le Laos dans la lutte contre les accidents de la route





L'ambassade de France au Laos vient d'accorder à la Croix-Rouge lao une subvention , au titre du Fonds de sodalité prioritaire (FSP) pour le développement, en appui à un projet de mobilisation de jeunes volontaires pour prévenir les accidents de la route et apporter les premiers soins aux victimes avant de les transporter à l'hôpital. Ce projet, d'un montant de 90 000 dollars, est ainsi soutenu à 90 % par le FSP. Ce projet, qui a commencé au mois de juillet de cette année, devrait se dérouler sur une période de 22 mois, dans la capitale Vientiane. Il fait appel à des volontaires parmi les élèves de 10 lycées de la capitale. Ces volontaires ont été rassemblés par la Croix-Rouge lao à la fin du mois dernier.
Selon des informations fournies par l'équipe de médecins urgentistes de l'hôpital de l'Amitié, 64,4% des victimes des accidents de la route sont des jeunes de 14 à 21 ans, et la plupart des accidents sont causés par des conducteurs ayant consommé trop de boissons alcoolisées, le plus souvent le soir, de 19 heures à 22 heures. Le plus grand nombre de décès est dû à l'arrivée trop tardive des victimes à l'hôpital : en effet, ceux qui s'en occupent ne connaissent généralement pas les premiers soins qu'il faut leur donner pour les sauver. D'après l'ONG Handicap International Belgique, d'autre part, 81 % des victimes, souvent dans un état grave, sont des motocyclistes, et 82, 9 % d'entre elles sont des jeunes gens âgés de moins de 25 ans et ne possédant pas de permis de conduire.


Revenir en haut
jeanjean
Super membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 839
Localisation: reims

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 19:06 (2011)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

el'alcool est comme partout un fléau .   quand on est  chez soit et qu’on reste tranquille et qu’on  prend pas de voiture   moto  vélo  pour sortir bon encore ça va  mais du moment qu'il faut se déplacer mieux vaut éviter de boire  . 
_________________
le pays ou en s'ennuie pas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 18 Nov - 07:08 (2011)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

C'est surtout terrible pour celui qui roule tranquille et se fait rentrer dedans par une personne saoule, quand c'est pas plus grave... mais c'est pareil partout je pense, c'est bien dommage pour ces jeunes.

Revenir en haut
siem


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2012
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 13:43 (2012)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

salut a tous ,

Est ce que quelqu un pourrait me renseigner sur le permis de conduire laotien ... est il possible pour un etranger de le passer ? (les forum anglais disent qu il est imperatif d avoir un permis de travail pour le passer ,pas possible pour les touriste ou les residants donc ) ,et si oui ou ce trouve l auto ecole a vientiane (et c est combien a peu pres ?).Si vous avez des info a ce sujet je suis preneur ,ciao


Revenir en haut
Pat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 3 247
Localisation: pas du tout la ou je voudrais

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 13:09 (2012)    Sujet du message: La conduite au Laos Répondre en citant

Mince, j'ai raté ta question, j'étais sur place il y a quelques jours, sic !  à la base le permis de conduire s'achète comme un ticket de bus, si on l'achète d'ailleurs, je confirme ce que je disais plus haut, c'est un sacré bordel, même si en ville les feux canalisent bien le flot, beaucoup n'ont que peu de notion de conduite et les accidents sont fréquents, notamment pendant les fêtes, il y a eu plusieurs morts rien que pour le nouvel an à Vientiane, du bien sur à l'abus d'alcool.Personne  ne met la ceinture, téléphone en conduisant, et un casque pour 3 ou 4 sur un scooter, plus le chien ou le parapluie à la main...
Des policiers sont censés contrôler tout ça, mais la plupart du temps quelques billets arrangent tout ça, quand ils n'arrêtent pas les gens expres pour ça, hors du centre c'est parfois un grand n'importe quoi, on double n'importe comment, les 2 roues étant peu souvent prioritaire.Je n'ai vu "que" 2 accidents en 3 semaines, 2 de trop bien sur, mais des dizaines sont pas passés loin, c'est la la finesse de la conduite, tant que ça passe, ça casse pas.

Je ne crois pas qu'il y ai une auto école comme en france, il me semble qu'il y a un genre de centre de formation à la conduite vers le That Louang, ou on peut( ou doit)  y aller avec sa propre voiture!

Malgré tout c'est bien plus facile de conduire au Laos qu'au Viêtnam par exemple, et j'ai croisé pas mal de touristes ou expats qui conduisaient eux mêmes, je suis sur que  passer ou acheter son permis reste bien moins cher au Laos qu'en france...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:36 (2016)    Sujet du message: La conduite au Laos

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     laos, le pays des millions de sourires Index du Forum -> DECOUVRIR LE PAYS -> Culture et traditions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com